Marché Poésie 2017, États généraux#1

Périfolie (Périphérie XV), mardi 10 juin, place Saint-Sulpice

Liste des participants

Frédéric Acquaviva 118/120 - Etel Adnan 407 - Abdallah Akar 106 - Gabrielle Althen 210 - Ralf Altrieth 110/112 - Armand Le poète 104 - Véronique Arnault 504 - Adrienne Arth 402 - Catherine Artigala 110/112 - Bernard Ascal 505 - Françoise Ascal 505 - Olivier BALAZUC 501 - Marcella Barcelo 204 - Nicole Barrière 523 - Hervé Bauer 216/218 - Francesco Bearzatti 205/207 - Tahar Bekri 106 - Marcel Benabou 209/515 - Claude Ber 402 - Eva-Maria Berg 415 - Claudine Bertrand 504 - Jacques Bibonne 208 - Julien Blaine 525 - FrÈd Blanc 205/207 - Claudine Bohi 113 - Tanella Boni 115 - Hervé Borrel 515 - Dan Bouchery 110/112 - Yves Boudier 212 - Clarence Boulay 517/521 - Paul de Brancion 501 - Richard Bréchet 203 - ÉTIENNE BRUNET 525 - Philippe Burin des Roziers 421/423 - Laure Cambau 407 - Sylvie Cartier 517/521 - Gérard Cartier 517/521 - Michel Cassir 216/218 - Tristan Cassir 216/218 - Patricia Castex Menier 208 - Christian Cavaillé 216/218 - Centre de créations pour l’enfance 109/111 - Nora Chaouche 517/521 - Marina Choinowska 222/224 - Claudia Christiansen - David Christoffel 411 - Laurent Citrinot 201 - Isabelle Clément 619 - Dominique Collignon-Maurin 404 - Delphine Collot-Millas 222/224 - Francis Combes 517/521 - Cyrille Comnène 508/514 - Danièle Corre 513 - Françoise Coulmin 619 - Fabienne Courtade 417/419 - Michèle Dadolle 214 - Seyhmus Dagtekin 404 - Charlène Darling 204 - Harold David 222/224 - N. Decebal 114/116 - Guillaume Decourt 103/105 - PhIlippe Delaveau 506 - Marc Delouze 102 & 103-105 - Marc Delta 216/218 - Jacques Demarcq 220 - Denise Desautel 505 & 202 - Philippe Di Folco 204 - Dominique Dou 222/224 - Mathias Dou222/224 - Bruno DouceY 200 - Pierre Drogi 501 - Patrick Dubost 403 - Michel Duflo 504 - Chantal Dupuy-Dunier 214 - Emma Dusong 509 - Béatrice Englert 501 - Vincent Ferrand 109/111 - Stéphanie Ferrat 417/419 - Festival franco-anglais de poésie 114/116 - Frédéric Forte 209/515 - Paul Fournel  209/515 - Jacques Fournier 109/111 - Bernard Fournier 513 - Yves Gaudin 109/111 - Marc Giais-Miniet 409 - Marie Ginet 202 - Jean-Louis Giovannoni 417/419 - Mickaël Glück 109/111 - Camille Grandval 508/514 - Laurent Grison 109/111 - Joseph Guglielmi 212 - Joseph Guglielmi 212 - Guypierre 104 - Brigitte Gyr 515 - Anne-ÉliSabeth Halpern 416 - Sabine Huynh 202 - Ibipo 421/423 - Inéès 204 - Christian Jaccard 212 - Anne-Marie Jeanjean 109/111 - Jacques Jouet 209/515 - Professeur Kouro 509 - Hughes Labrusse 503 - Françoise Labrusse 503 - Bruno Lahontâa 509 - Timothée Laine 507 - Laurence de la Fuente 509 - Werner Lambersy 203 - Christophe Lamiot-Enos 201 - Lina Lamont 109/111 - Eva Largo 415 - AURÉLIA Lassaque 200 & 109/111 - Jean Le Bouël 619 - Guillaume Lecamus 403 - Françoise Leclerc 216/218 - Daniel Leuwers 523 - Robert Lobet 200 - Sophie Loizeau 201 - Philippe Longchamp 405 - Ève Loreaux 411 - Alexandre Louschik 109/111 - Michel Madore 114/116 - Cécile Mainardi 509 - Maipo / fédération européenne des maisons de poésie 109/111 - Maison de la Poésie de Saint-Quentin en Yvelines 109/111 - Maison de la poésie de Tinqueux 109/111 - Maison de la poésie Montpellier Languedoc 109/111 - Alice Marrey 517/521 - Claude Mastre 416 - Nélida Médina 405 - Emmanuel Merle 401 - Amandine Meunier 220 - Ming Di 114/116 - Laure Missir 508/514 - Michel Monereau 110/112 - Ian Monk 209/515 - Simone Moris 409 - Dominique Moulin 513 - Michel Mousseau 400 - Myoung–Nam Ki 210 - Roland Nadaus 409 - Patricia Nikols 102 - Gérard Noiret 517/521 - Ainaz Nosrat 113 - Virgile Novarina 118/120 - Junko Odajima 214 - Marc Alexandre Oho Bambe 115 - Oulipo 209/515 - Lydia Padellec 504 - Angèle Paoli 202 - Marie-Sol Parant 118/120 - Jean-Luc Parant 107 - Denis Parmain 110/112 - Pen Club 619 - Nathalie Picard 216/218 - Patrick Plaisance 507 - PHILIPPE POMMIER 404 - Agnès Prévost 210 - Marie DE Quatrebarbes 501 - Thierry Renard 401 & 103/105 - Alain Robinet 108 & 216/218 - Germain Roesz 113 - Nathalie Rollin 226 - Nathalie Rothkoff 501 - Caroline Sagot-Duvauroux 417/419 - Éric sarner 400 - Jean Seban 118/120 - Pierre Soletti 109/111 - Dominique Sorrente 202 - Fadwa Suleimane 404 - Murielle Szac 200 - Lucie Taïeb 501 - Hadassa Tal 200 - Esther Tellermann 417/419 - Tristan FÉlix 416 - Valérie Pico 511 - VAM 402 - Romain Verger 201 - Benoît Virole 511 - Voix de la Méditerranée 103/105 - Eva Wellesz 222/224 - Frédérique Wolf-Michaux 402 - Zhang Er 114/116 - Catherine Zittoun 511

Mettre à la une du Journal, une Périphérie, c’est une folie – la nature même du Marché de la poésie ; placer la périphérie au centre en est une autre. La PériFolie ouvre Saint-Sulpice à la poésie une nuit avant l’arrivée des éditeurs sur la place : 100 poètes franchissent le seuil d’un espace encore vide et investissent les cabanes où ils reçoivent d’autres artistes. Au lieu de la place s’ouvre un labyrinthe de parcours poétiques – carrefours de lectures, performances, danses, concerts et projections.
La PériFolie est une Périphérie qui prend place au cœur même du Marché – une excentricité qui se déplace au centre. Et ses cabanes sans feuillage mais pleines de feuilles sont autant de folies, maisons extravagantes au milieu de la clairière mais ici sans ostentation.
Une « folie baroque » dont le motif mélodique se répète en se modifiant pour accompagner la sarabande des passants qui traversent ce labyrinthe avec une seule certitude – celle d’en sortir enrichi.
Depuis quelques années, le Marché a pris parti de porter la poésie au-delà de son emplacement, de l’essaimer à travers Paris : plusieurs dizaines d’événements construisent un labyrinthe qui ramène irrésistiblement la poésie à son centre toujours modifié telles les « folies espagnoles », telle la voie tracée par le tournoiement d’un derviche sur lui-même.
Qu’une périphérie ouvre en son centre le lieu physique du Marché est singulièrement, ici et maintenant, emblématique de ce qu’il veut pour la poésie – incarner au cœur même de la culture, la figure de l’autre ; de ce qu’il exige pour la poésie – mettre au cœur de la société l’excentricité.
Il n’y a que Thésée pour croire que l’enjeu poétique du labyrinthe est de vaincre le Minotaure, d’y recevoir un message mystique et rédempteur. Ariane le savait et c’est pourquoi elle a préféré épouser Dionysos.
Fous sont les marchés avec leur croyance en une main invisible qui arraisonne le monde pour le faire tourner autour d’un axe fixe ; sain est le Marché qui ramène en son centre la folie tel un bassin versant dont les eaux s’écoulent toutes vers un même centre qui se déplace – la rivière. Et en ouverture de la PériFolie, un spectacle autour des poètes disparus du Bassin du Congo (Léopold Congo-Mbemba, Elolongue Epanya, Lilyan Kesteloot, Sony Labu Tansi, Bourra Mam Kandet, Okot P’Bitek, Jean-Baptiste Tati Loutard, Tchicaya U Tam’si...) chante la parole de la rivière qui n’est que la prophétie d’une parole toujours renouvelée.
Le Marché a 32 ans. Et, comme Ondine, il est né depuis des siècles et il ne mourra jamais car il sera toujours nécessaire de transformer en une folie écrite de paroles la pauvreté du discours des hommes.

Cyrille Comnène







0 | 50



















































0 | 50

 
 
Participez