mercredi 8 juin - 34e Marché de la Poésie

par Vincent Gimeno-Pons, 11 juin 2016

Mercredi 8 juin

14h Ouverture au public
14h Poésie slovène présentation et lecture bilingue avec les poètes :
Veronika Dintinjana, Peter Semolič et Mateja Bizjak Petit. Rencontre organisée par la Maison de la Poésie / Centre de création pour l’Enfance (Tinqueux) - scène du Marché
15h De Sète à Vera Cruz, Suzanne Dracius à l’occasion de la parution de cet ouvrage aux éditions Desnel - scène du Marché
16h Ouverture en fanfare du Marché par la Parade Turbulente
16h30 La Quête du présent. Charles Gonzalès lira le discours prononcé par Octavio Paz à l’occasion de la remise de son prix Nobel de Littérature (décembre 1990)
17h Inauguration officielle. S.E. Juan Manuel Gómez-Robledo, Ambassadeur du Mexique en France ; M. Jean-Pierre Lecoq, Maire du 6e Arrondissement de Paris ; M. Yves Boudier, président de c/i/r/c/é ; avec l’intervention de Werner Lambersy (poète), en solidarité avec la Belgique. Puis Yves Boudier recevra Philippe Ollé-Laprune, Serge Pey et Patrick Quillier, pour une discussion sur la culture et la poésie mexicaine - scène du Marché

JPEG - 45.2 ko
Philippe Ollé-Laprune

20h 1re Nuit du Marché
Concert : Mexique#4 - El Mariachi Anáhuac
Concert sur la scène du Marché
21h30 Fermeture

Biographies

JPEG - 39.2 ko
El Mariachi Anahuac

El Mariachi Anáhuac
Mariachi (bois qui résonnent ensemble) Anáhuac (lieu entouré d’eau, nom de la vallée de Mexico). Groupe de musiciens créé par Rodrigo Barahona autour du répertoire traditionnel et moderne des Mariachis mexicains. Se produit régulièrement, en Europe,en Afrique, en Asie et en Amérique. Les Mariachis Anáhuac ont accompagné Les Chieftains au festival interceltique de Lorient 2011 pour un concert mixant la musique celtique et la musique Jarocha de Veracruz.

JPEG - 37.7 ko
Veronika Dintinjana

Veronika Dintinjana
Née en 1977. Poète et traductrice, elle appartient à la jeune génération de la poésie slovène. En 2008, son premier recueil poétique, Le forsythia brûle jaune, a reçu le prix du Salon National du Livre. Elle a gagné le titre de « Chevalière de la Poésie » ainsi que le 7ème Tournoi Slam de Ljubljana. Elle est par ailleurs fondatrice des soirées poétiques mensuelles et de l’annuel festival de poésie Jeunes Rimes (Mlade rime). Elle a traduit entre autres : Louise Glück, Seamus Heaney, Patrick Galvin, Pearse Hutchinson, John Montague

JPEG - 36.2 ko
Jorge Esquinca

Jorge Esquinca (Mexico, 1957) a été éditeur du supplément culturel Nostromo et chroniqueur de la revue Vuelta. Il a publié, entre autres, les livres de poésie Alianza de los reinos (1988), Paloma de otros diluvios (1990), El cardo en la voz (1991), Isla de las manos reunidas (1997). Paso de ciervo (1998), Vena cava (2002). Sous le titre de Región 1982-2002, l’Université Nationale de Mexico (UNAM) a publié, en 2004, son œuvre poétique. Par la suite, ont été publiés Uccello (2005), Cuaderno para iluminar (2008) et Anímula (2010). Il a traduit des livres de poètes de langue anglaise et française. Il a également publié deux livres d’artiste : Piedra, una fábula (2002) réalisé avec Jan Hendrix et Canijos canes (2013) avec Penélope Downes. En 1990 il a été lauréat du Prix de Poésie Aguascalientes et l’année suivante du Prix National de Traduction de Poésie. Il a été boursier du Ministère de la Culture en France et de la Fondation Civitella Ranieri en Italie. Son livre Descripción de un brillo azul cobalto (2008) a obtenu le Prix Ibéro-américain de Poésie Jaime Sabines. Ses livres les plus récents sont Teoría del campo unificado (poésie, 2013), El rapto de Eloísa (conte pour enfants, 2014) Breve catálogo de fuerzas (essai, 2015), Cámara nupcial (poésie, 2015). Il est membre du Système National de Créateurs d’Art. Il habite à Guadalajara où il dirige les éditions Mano Santa et anime des ateliers d’écriture.

JPEG - 26.6 ko
Charles Gonzalès

Charles Gonzalès
Formé au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, dans les classes de Pierre Debauche et d’Antoine Vitez. Il a joué avec de très nombreux metteurs en scène, dont Jorge Lavelli, Roger Planchon, Jean-Louis Barrault, Gérard Gélas, Jean-Louis Martinelli, Iannis Iordanidis, Catherine Lemyre, Hans Peter Cloos, Pedro Soler. Acteur pour la télévision et le cinéma, il a travaillé avec Didier Albert, Pierre Colomer, Finna Torres, Jacques Rozier. Il a lui-même mis en scène des textes de Camus, Lorca, Tchékhov, Caldéron, Sarah Kane.

JPEG - 34.6 ko
Dejan Koban
© Gaja Naja Rojec

Né en 1979 à Jesenice, en Slovénie. Il travaille comme monteur audiovisuel pour la télévision nationale RTV SLO à Ljubljana. Pendant dix ans il a co-dirigé le festival Jeunes Rimes (Mlade rime). Actuellement il prépare un nouveau cycle de lectures Ignor et s’occupe du Festival Terceti. Il a publié deux recueils de poésie : Metulji pod tlakom (2008) et Razporeditve (2013). Ses poèmes sont interprétés par plusieurs collectifs de hardcore noise Nevemnevem, Nimam ?pojma, Jagvetintejagvetinte et T_bill_Issy.

JPEG - 29.1 ko
Werner Lambersy © Jean-Pol Stercq

Werner Lambersy
Poète belge né à Anvers le 16 novembre 1941. Il vit à Paris. Auteur d’une centaine d’ouvrages dont quatre chez Rougier V. éd. , il est considéré comme une voix majeure de la littérature francophone. Il a reçu de nombreux prix. Il nous livre dans ses poèmes les mots liés aux circonstances de son chemin de vie. Ils atteignent l’inégalable évidence de nos quotidiens. Derniers titres publiés : Conversation à l’intérieur d’un mur, 2011, Dernières nouvelles d’Ulysse, 2015, "Escaut ! Salut", 2015 - Opium Editions, In angulo cum libro, Al Manar, 2015, avec Diane de Bournazel, La Perte du Temps, au Castor Astral, 2015.

JPEG - 62.5 ko
Brane Mozetic
© Nathalie Gassel

Brane Mozetic
(1958, Ljubljana) poète, écrivain, traducteur, éditeur, militant gay et promoteur de la littérature slovène à l’étranger. À ce jour, il a publié quatorze recueils de poèmes, deux romans et un recueil de nouvelles. Ses livres ont été traduits en 17 langues, pour la plupart en italien, anglais et allemand. Il est lui-même traducteur de plus de vingt livres, principalement en français, dont Rimbaud, Genet, Foucault, Maalouf, Daoust, Cliff, Brossard, Gassel, Guibert, Dustan, Vilrouge, Duvert, Rachid O, Izoard. Il est l’éditeur de la série de livres Aleph et Lambda. Il a édité plusieurs anthologies pour la promotion de la littérature slovène à l’étranger et coordonne le programme du festival annuel de littérature vivante ainsi que le Lesbian Film Festival du cinéma LGBT. Il est également l’auteur de trois provocations-performances / installations. Son recueil Banalités, publié en 2003, a reçu le prix slovène du meilleur livre de poésie. Il a été publié depuis en onze traductions.

JPEG - 33 ko
Mateja Bizjak Petit

Mateja Bizjak Petit
Elle écrit des poèmes en slovène et en français. Ses deux recueils publiés en français sont Alice aux mille bras, éditions Rafael de Surtis / Ecrits des forges (2015) et Je suis ton poème, éditions du Petit Flou (2016). Parmi ses dernières traductions : André Velter, Zeno Bianu, Tone Škrjanec, Valérie Rouzeau.

JPEG - 31.2 ko
Serge Pey

Serge Pey
(1950, Toulouse) poète d’action, écrivain, plasticien, sa pratique de la poésie directe l’a conduit à étudier les relations entre l’écriture, le corps. Artiste singulier il a publié une cinquantaine de livres de poèmes, de philosophie, de critiques ainsi que ses concerts sonores . Ses dernières parutions Ahuc, poèmes stratégiques ( Flammarion), 2013, Le trésor de la guerre d’Espagne (Zulma) 2012 « La boite aux lettres du cimetière » (Zulma) 2014, la Sardane d’Argeles (Dernier Télégramme) 2014, Tombeau pour un miaulement ( Gruppen) 2014, Table de négociation (Parole d’Aube) 2015. Il dirige les Chantiers d’art provisoire du CIAM de l’Université Toulouse-Jean Jaurès.

JPEG - 60.3 ko
Patrick Quillier

Patrick Quillier
Il a longtemps erré en Europe, Afrique, Océan Indien, notamment comme enseignant de Lettres Classiques au Portugal, en Autriche, en Hongrie. Depuis 1999 il enseigne la Littérature Générale et Comparée à l’Université de Nice. Traducteur et éditeur de Fernando Pessoa en Pléiade, il a traduit des poètes portugais et hongrois contemporains. Le premier vers de son recueil Office du murmure (1996, Éditions de la Différence) évoque « toute une tentation de ténèbres », non pour revendiquer une posture hermétique, mais par référence aux « leçons de ténèbres » de la musique baroque, dans lesquelles l’inévitable travail du deuil se fait œuvre de vie. Le murmure est pour lui le modèle du poème et de la musique, répétition tremblée de la force fragile du vivre, inlassable ostinato de liberté et de révolte. Voix ténue qu’on n’entend guère, si ce n’est grâce à une fine écoute. Il espère que cela est sensible non seulement dans ses poèmes et ses compositions musicales, mais aussi dans ses articles, préfaces et essais universitaires.

JPEG - 40.6 ko
Peter Semolič

Peter Semolič
Né à Ljubljana en 1967. Etudes de linguistique générale à l’Université de Ljubljana. A publié douze livres de poésie : Tamarisk (1991), The Roses of Bizantium (1994), House Made of Words (1996), Circles Upon the Water (2000), Questions About the Path (2001), Border (2002), The Bog Fires (2004), A Place for You (2006), The Journey Around the Sun (2008), The Milky Way (2009), Poems and Letters (2009) and Night in the Middle of the Day (2012). Il a reçu beaucoup de prix, dont les plus prestigieuses récompenses de Slovénie, le Prix de poésie Jenko et le Prix Preseren. Il écrit également des pièces radiophoniques, de la littérature pour enfants. Traducteur de l’anglais, du français, du serbe et du croate. Un recueil de poèmes choisis sera traduit en français et publié en 2016 par la Maison de la poésie de Tinqueux.

En images

  • Chiara Mulas

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : vendredi 11 juin 2016, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.