jeudi 9 juin - 34e Marché de la Poésie

par Vincent Gimeno-Pons, 11 juin 2016

Jeudi 9 juin

11h30 Ouverture au public
14h Les revues se conjuguent au pluriel. Table ronde avec les revues présentes sur le stand d’Ent’revues - scène du Marché
15h Présentation de Jets de poèmes - dans le vil de Fukushima de Wago Ryoichi par les éditions Eres (col. Po&Psy)
15h30 Poésies du Mexique#5 rencontre avec les poètes : Jorge Esquinca, Óscar de Pablo, Paula Abramo, reçus par Patrick Quillier - scène du Marché
17h Proclamation du palmarès Poésie en liberté - scène du Marché
17h30 Poésie & Espaces publics. En avant-première du forum qu’elle organisera en février 2018, la Fédération européenne des maisons de poésie/MAIPO invite quatre de ses membres à ce débat entrecoupé de temps de lecture. - scène du Marché

18h30 2e Nuit du Marché
Poésies du Mexique#6
Lectures avec les poètes Paula Abramo, Karen Villeda. Lectures en français par Philippe Burin des Roziers et Sophie Lucarotti - scène du Marché

JPEG - 60.9 ko
Philippe Burin des Roziers
JPEG - 38 ko
Sophie Lucarotti

20h30 Concert : Facteur Zèbre
Pierre Soletti (voix, batterie, machine à écrire), Éric Segovia (guitare électrique et accoustique), Patrick Soletti (guitare, effets), David Taieb Aka Catman (platines, samples, claviers) - scène du Marché
21h30 Fermeture

Biographies

JPEG - 30.3 ko
Paula Abramo
© Valentina Siniego

Paula Abramo
Paula Abramo (Mexico, 1980) est titulaire d’une licence et d’une maîtrise en lettres classiques de l’Université Nationale (UNAM). Elle a donné des cours de littérature brésilienne au Collège d’études latino-américaines de cette même université et a traduit une trentaine de livres du portugais, parmi lesquels les romans El Ateneo de Raul Pompeia (UNAM /Conaculta, 2015), La tristeza extraordinaria del leopardo de las nieves de Joca Terron (Almadía, 2015), El libro de las imposibilidades et Domingos sin Dios de Luiz Ruffato (Elephas, 2015). Elle est l’auteure du recueil de poésies Fiat Lux (FETA, 2012), pour lequel elle a obtenu le premier Prix de Poésie Joaquín Xirau Icaza, octroyé par le Colegio de México, en 2013. Elle a été boursière du programme Jeunes Créateurs du Fonds National pour la Culture et les Arts (Fonca) dans la section de poésie, à deux reprises.

JPEG - 36.2 ko
Jorge Esquinca

Jorge Esquinca
Jorge Esquinca (Mexico, 1957) a été éditeur du supplément culturel Nostromo et chroniqueur de la revue Vuelta. Il a publié, entre autres, les livres de poésie Alianza de los reinos (1988), Paloma de otros diluvios (1990), El cardo en la voz (1991), Isla de las manos reunidas (1997). Paso de ciervo (1998), Vena cava (2002). Sous le titre de Región 1982-2002, l’Université Nationale de Mexico (UNAM) a publié, en 2004, son œuvre poétique. Par la suite, ont été publiés Uccello (2005), Cuaderno para iluminar (2008) et Anímula (2010). Il a traduit des livres de poètes de langue anglaise et française. Il a également publié deux livres d’artiste : Piedra, una fábula (2002) réalisé avec Jan Hendrix et Canijos canes (2013) avec Penélope Downes. En 1990 il a été lauréat du Prix de Poésie Aguascalientes et l’année suivante du Prix National de Traduction de Poésie. Il a été boursier du Ministère de la Culture en France et de la Fondation Civitella Ranieri en Italie. Son livre Descripción de un brillo azul cobalto (2008) a obtenu le Prix Ibéro-américain de Poésie Jaime Sabines. Ses livres les plus récents sont Teoría del campo unificado (poésie, 2013), El rapto de Eloísa (conte pour enfants, 2014) Breve catálogo de fuerzas (essai, 2015), Cámara nupcial (poésie, 2015). Il est membre du Système National de Créateurs d’Art. Il habite à Guadalajara où il dirige les éditions Mano Santa et anime des ateliers d’écriture.

JPEG - 42.7 ko
Óscar de Pablo

Óscar de Pablo
Óscar de Pablo (Cuernavaca, 1979) est l’auteur de plusieurs ouvrages de poésie, parmi lesquels figurent Los endemoniados (2004), Sonata para manos sucias (2005), Debiste haber contado otras historias (2006), El baile de las condiciones (2011), De la materia en forma de sonido (2015), ainsi que le roman El hábito de la noche (2011) et le récit historique El capitán Sangrefría–Conversación con el fantasma de Rosendo Gómez Lorenzo (2015). Il a obtenu les prix de poésie Elías Nandino (2004), Jaime Reyes (2005) et Francisco Cervantes (2006), ainsi que le prix de scénario Alejandro Galindo (2010).

JPEG - 60.3 ko
Patrick Quillier

Patrick Quillier
Il a longtemps erré en Europe, Afrique, Océan Indien, notamment comme enseignant de Lettres Classiques au Portugal, en Autriche, en Hongrie. Depuis 1999 il enseigne la Littérature Générale et Comparée à l’Université de Nice. Traducteur et éditeur de Fernando Pessoa en Pléiade, il a traduit des poètes portugais et hongrois contemporains. Le premier vers de son recueil Office du murmure (1996, Éditions de la Différence) évoque « toute une tentation de ténèbres », non pour revendiquer une posture hermétique, mais par référence aux « leçons de ténèbres » de la musique baroque, dans lesquelles l’inévitable travail du deuil se fait œuvre de vie. Le murmure est pour lui le modèle du poème et de la musique, répétition tremblée de la force fragile du vivre, inlassable ostinato de liberté et de révolte. Voix ténue qu’on n’entend guère, si ce n’est grâce à une fine écoute. Il espère que cela est sensible non seulement dans ses poèmes et ses compositions musicales, mais aussi dans ses articles, préfaces et essais universitaires.

JPEG - 91.1 ko
Karen Villeda

Karen Villeda
(Tlaxcala, 1985) a publié un livre pour enfants, Cuadrado de Cabeza (Edebé, 2015) et quatre recueils de poèmes : Dodo (Conaculta, 2013), Constantinopla (Posdata Ediciones, 2013), Babia (UNAM, 2011) et Tesauro (Conaculta, 2010). Elle a été résidente de la Ragdale Foundation et fait actuellement partie du Programme International d’Écriture de l’Université d’Iowa. Elle a été boursière du programme Jeunes Créateurs Fonca, de l’Open Society Foundations et du Département d’État des États-Unis. Elle a également été lauréate du Prix Bellas Artes de conte pour enfants Juan de la Cabada en 2014, du prix National de Jeune Poésie Elías Nandino en 2013 ; elle a reçu le premier prix de poésie de la revue “Punto de partida” en 2008 et le IVeme prix national de poésie pour enfants Narciso Mendoza en 2005. Dans POETronicA elle présente ses travaux de poésie et de multimédia. Son intérêt pour la poésie et sa relation avec les différents supports technologiques commence avec LABO : Laboratoire de cyber poésie. Une partie de son œuvre numérique paraîtra dans le troisième volume de l’Electronic Literature Collection du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

JPEG - 25.6 ko
JPEG - 46.5 ko
Facteur Zèbre

Facteur Zèbre
Pierre Soletti (voix, batterie, machine à écrire), Éric Segovia (guitare électrique et accoustique), Patrick Soletti (guitare, effets), David Taieb Aka Catman (platines, samples, claviers)

JPEG - 66.7 ko
Pierre Soletti

Pierre Soletti
Est biodégradable. C’est pour ça qu’il est sans cesse pressé de ne pas en finir. Il écrit, lit, publie, peint, dessine, bidouille des sons, fabrique du livre, s’expose sur les murs de lieux plus ou moins dédiés à l’art. Il est l’auteur d’une vingtaine de livres, écrit pour le spectacle vivant & réalise des livres d’artistes. En 2014, il fonde Facteur Zèbre et sort dans la foulée son premier CD en librairie, sans aucune logique commerciale. De la logique, pourtant, Pierre Soletti en a sérieusement puisqu’il arrête assez tôt toute activité d’aliénation lucrative pour se consacrer entièrement à l’écriture & à tout ce qui est cité plus haut. Comme il dit souvent : Je travaille pas & j’en ai fait mon métier ! Bibliographie : Poste restante, Maelström, collection Bookleg, mai 2015, Je travaille pas, Collection Petit VA !, 2014, réédition 2015, Muséhomme, Le pédalo ivre, 2014, Abribus, Rafael de Surtis, 2014. Livres d’artistes : Il faudrait se boucher les oreilles pour mieux entendre avec Thierry Lambert, Le galet, 2014, Accroches au ciel avec Thésée, éditions Arthésée, 2014, Visages sans demeure, avec Michel Julliard, 2014.

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : vendredi 11 juin 2016, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.