Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 344 > La Périphérie du 31e Marché de la Poésie > lundi 10 juin 2013 : Je m’écris à vue d’oeil (Delouze/Renaudin) / D’ici là loin (...)

lundi 10 juin 2013 : Je m’écris à vue d’oeil (Delouze/Renaudin) / D’ici là loin d’ici (Debattice) - 20h30

jeudi 7 mars 2013, par Vincent Gimeno-Pons

Périphérie XVI

Je m’écris à vue d’œil
Texte et lecture : Marc Delouze - Musique : Bertrand Renaudin
Des textes tirés du dernier livre de Marc Delouze, 14975 jours entre. Un va-et-vient entre son premier recueil publié (Souvenirs de la Maison des Mots, 1971) et son dernier (Poésies en phase terminale, 2012). Dans un véritable dialogue avec les rythmes poétiquement ébouriffés de Bertrand Renaudin.

D’Ici là Loin d’ici - Nouveau récital de Jean-Luc Debattice
Après des détours par le théâtre, de nombreuses lectures spectacles, des créations personnelles et des musiques entre autres sur des poèmes d’André Velter, il revient en force et en solo avec sa guitare sur des tempos rock qu’il affectionne, des ballades et quelques « décadences » tango.
Le nouveau récital de Jean-Luc Debattice se présente comme un conflit permanent entre la volonté, par tous les moyens de l’imagination, d’échapper aux pièges du réel et cette conscience qui nous ramène ici et maintenant, avec le risque de voir cette réalité chaque fois déformée. Tantôt lyriques, tantôt cyniques, les chansons de Jean-Luc Debattice nous plongent dans un univers à la lisière du fantastique où les chimères les plus angoissantes sont souvent les choses les plus familières. Et puis sans qu’on s’y attende elles nous réservent des échappées belles, des envolées Outre Nulle Part... Mais l’humour est toujours là au tournant pour désamorcer ou au contraire relancer l’enjeu, voire l’engin...

organisé avec La Java et le Festival de Lodève « Voix de la Méditerranée »

lundi 10 juin 20h30
La Java (Paris 10e)
105, rue du Faubourg du Temple - 75010 Paris
M° Goncourt/Belleville (11)
entrée libre dans la limite des places disponibles

BIOGRAPHIES

Jean-Luc Debattice
Né à Liège en 1947. Etudes d’art dramatique au conservatoire de sa ville. Vit à Paris depuis 1978.
En tant que comédien, a joué en Belgique, en France, en Suisse, sous la direction de metteurs en scène tels que : Benno Besson, Claude Confortès, André Steiger, Derek Goldby, Marc Liebens, Philippe Van Kessel, Patrick Schmitt, Yann Reuzeau...
A joué également ses propres textes en one-man show et en théatre : Comme un vieux moteur dans un arbre à viande, Zouaves d’aujourd’hui, I am an erotic man...
Auteur-compositeur-interprète de plus de trois-cent chansons. De nombreux récitals, en solo, avec un musicien, ou en formation rock : Sur la bande à côté de la plaque, Mythologies dans les villes, Artiste de série noire, Barbaroque, ...Avec des fleurs, Panoplie d’homme.
Deux C.D de ses compositions : Barbaroque, Panoplie d’homme.
Participations en tant que compositeur dans des albums d’Alain Aurenche et du poète André Velter ( l’oratorio-Rock Ca cavale ). A son actif également, un C.D consacré au Chat Noir et des albums collectifs sur Max Jacob, Nerval, Charles Cros. A écrit aussi des musiques de scène et pour la radio.
Créateur de spectacles : Les fils de Merlin et d’Ossian, Les indomptés, Toutes griffes dehors, Amer indien, Florilège de fous.
Participe à des lectures-spectacles en compagnie de poètes et de musiciens de Jazz : André Velter, Zéno Bianu, Mathieu Messagier, Claude Pélieu, Mahmoud Darwich, et les musiciens, Mimi Lorenzini, Steve Potts, Françoise Toullec, etc...
Récemment, deux mises en scène : Les cabinets de curiosités, comédie dramatique musicale poétique et baroque, pour l’ensemble Faenza et celle de La révolte de Villiers de L’Isle Adam avec Vieux Ménages d’Octave Mirbeau pour la compagnie La Strada avec laquelle il tourne actuellement Les biscuits roses sur des textes de Franz Bartelt, créé en Avignon. Enfin joue dans Dommage qu’elle soit une putain, de John Ford, mise en scène de Patrick Schmitt au théâtre de la Forge à Nanterre.
2009-2010 : une tournée avec Toutes Griffes Dehors, la création du Faiseur de théâtre de Thomas Bernhard, en novembre 2009 dans une mise en scène de Patrick Schmitt (rôle principal), la sortie prévue d’un album de chansons qu’il a composé et interprété sur des textes d’André Velter. De février à juin 2010, deux rôles dans la création du diptyque Puissants et Miséreux de Yann Reuzeau, au théâtre de La Manufacture des Abbesses. Quelques lectures-spectacles avec musiciens. Et enfin reprise du Faiseur de Théâtre à partir du 19 Novembre 2010. La voix off du dernier spectacle de Bartabas : Le Centaure et l’Animal, sur des textes extraits des Chants de Maldoror de Lautréamont au Théâtre Chaillot à partir du 7 décembre 2010.
2011-2012, de nombreuses lectures-musicales, entre autres «  L’Europe en Fanfare » avec 7 musiciens et « Jimmy Hendrix – Aimantation  » (7 musiciens), Werner Lambersy, Dernières nouvelles d’Ulysse, avec Mimi Lorenzini.
En théâtre, le rôle du Commandant ( rôle principal) dans « Himmelweg » de Juan Mayorga, création par la cie La Strada, en tournée en Champagne-Ardenne à partir de Février 2012.

Marc Delouze
Né à Paris. Vit entre La Goutte d’Or (Paris) et la Puisaye (Bourgogne). Poète et voyageur « par la force des choses ». Premier recueil en 1971, Souvenirs de la Maison des Mots, (précédé de « Par manière de Testament », préface d’Aragon). Quelques années plus tard, se refusant à «  faire le poète », s’installe dans un silence éditorial d’une vingtaine d’années, pendant lesquelles il travaille à la recherche de nouveaux supports d’expression poétique, liés à la Cité d’aujourd’hui : spectacles de rue, poésie musicale, interventions diverses...et, en 1982, il crée l’association Les Parvis Poétiques,
qui organise des événements, des festivals, des expositions sonores, des lectures-spectacles, etc. Créateur et animateur du Festival Permanent des poésies dans le 18e arrondissement depuis 1990. Co-fondateur et conseiller littéraire du festival de poésie Les voix de la Méditerranée, à Lodève.

Bertrand Renaudin
Né en 1955, il débute des études classiques en 1968 au conservatoire de Rennes et fera partie des premiers élèves de Dante Agostini ainsi que de Kenny Clark. Il découvre le jazz dans les années 70 à travers, entre autres, le trio d’Eddy Louis, René Thomas et Kenny Clark.
Lauréat du concours National de Jazz de la Défense (avec ses compositions et son quartette) en 1988, il se consacre en 1989 exclusivement à sa propre création, si l’on excepte sa participation dans le quartette de Steve Potts ainsi que d’une prestation dans le quartette de Jean-Charles Capon.
Passionné de voyage, de botanique et de rencontres, dont l’influence teinte ses compositions, il fera de nombreuses tournées à l’étranger sous son nom. Depuis 1993, il séjourne régulièrement dans différents pays afin de réaliser des projets qui lui tiennent à cœur.

Portfolio