Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 337 > La Périphérie du 30e Marché > dimanche 10 juin : Les dimanche de l’improésie

dimanche 10 juin : Les dimanche de l’improésie

vendredi 13 avril 2012, par Vincent Gimeno-Pons

dimanche 10 juin - La Guillotine (Montreuil) - 16h
24 rue Robespierre - Montreuil - Entréé libre
Les dimanche de l’improésie

- Le Mur du fond / Patrice Cazelles + Francis Larvor + Jac Pochat (poésie corps sonore + machine à sons + sax ténor)

- Blandine Scelles, Cécile Duval, Marie Estève, Philippe Burin des Roziers, André Desforges, Christophe Delerce, Bruno Jouhet, Fabrice Villard (poésie, lecture)

- Guylaine Cosseron (voix)

- Azusa Kurokawa (danseuse butoh)

- Marco Quaresimin (contrebasse)

- Fred Marty (contrebasse)

Biographies :

Patrice Cazelles
Franc-comtois né en 1959 au Havre, poète et performer, Patrice Cazelles associe la poésie aux pratiques sonores et à l’oralité.
Poète hybride, il introduit des formes hétérogènes (monologue poétique, texte/partition orale pour la danse, improvisation, panneaux lyriques, verbe-action) qui gardent traces de nombreuses filiations. Une écriture, vecteur de complicité avec l’extérieur, qui est une écoute autant qu’un « dire ».
Il effectue des lectures publiques à voix dilatée avec accompagnement d’objets sonores. Il collabore à la revue en ligne Le Fémur qui associe écritures contemporaines et propositions visuelles.

Cécile Duval est comédienne et co-directrice artistique avec Marie Lopès du Théâtre d’Or. Elle fait depuis 20 ans avec cette compagnie un travail sur le texte, la parole, la présence. Elle a rencontré Alain Astruc, le fondateur du Théâtre d’Or en 1986 et a travaillé avec lui de 1988 à 2001. Elle poursuit ce travail qui est un travail d’effacement de la représentation pour arriver à la présence. Elle a monté une dizaine de spectacles poésie et théâtre : plusieurs pièces d’Alain Astruc, " Les Chants de Maldoror " de Lautréamont solo qu’elle a monté et joue depuis 10 ans en français et en espagnol, " La Moscheta " de Ruzante, " Dimey c’que tu veux " sur des textes de Bernard Dimey, " Les oreilles de La Fontaine " sur les Fables de La Fontaine..., spectacles qu’elle a tourné en France, en Suisse, au Portugal, en Colombie (où les spectacles étaient joués en espagnol).... Elle travaille actuellement des textes de Gherasim Luca, Charles Pennequin, Jean-Pierre Verheggen, Alain Astruc, avec des musiciens et des improvisatrices voix, dans un mouvement constant, en écoute et réponse de tout ce qui ce qui est là au moment où le texte se dit.

Marie Estève
À 5 ans chanter Joe Dassin et France Gall.
À 15 ans, Brigitte Fontaine et Malicorne.
À 20 ans, Mozart, Monteverdi.
À 25 ans, au Maroc, le chant poignant
des femmes berbères.
À 30 ans, de retour en France,
Monteverdi toujours mais aussi l’improvisation,
et le grand chaudron des chants
de tradition orale du monde.
Ces chants-là, d’où qu’ils viennent,
ils vous prennent à la gorge
et ne vous lâchent plus.
Ainsi naît le duo OUÏ-DIRE
puis l’envie de transmettre
et le désir d’approfondir
ce cheminement individuel et collectif
entre transmission et création :
les « chants du monde »
irriguent notre imaginaire,
que nous donnent-ils à vivre ensemble ?
Marie Estève, ou chanter, toujours,
mais aussi accompagner, mettre en scène...

Bruno Jouhet a rencontré Cécile Duval et Marie Lopes aux scènes ouvertes poétiques du théâtre des Déchargeurs. Il suit les ateliers du Théâtre d’Or depuis 1997 et s’inscrit à l’université de Paris VIII en 2002. Il travaille régulièrement avec le Théâtre d’Or et joue dans plusieurs pièces d’Alain Astruc.

Francis Larvor
Compositeur et performer, poursuit une activité régulière avec Les Phonogénistes et le plasticien Laurent Golon, le poète Patrice Cazelles ainsi qu’avec la compagnie Eclat de Souffle. Des passions partagées entre la composition de studio, qu’elle soit appliquée à la création électro-acoustique ou en relation avec d’autres expressions et la production vivante avec des installations, le théâtre musical ou l’improvisation. Commandes de l’INA-GRM, du Musée de la Musique, du C.E.R. Pierre Schaeffer. Diffusions sur France-Musique et France-Culture. “C’est Cassé à l’Intérieur” CD sur le label Acousmatica. Professeur de musique électroacoustique au Conservatoire de Sarcelles.

Blandine Scelles
Comédienne, metteur en scène, chanteuse, Blandine Scelles se forme à l’école Jacques Lecoq à Paris.
Maud Robart, disciple de Grotowski, lui fait découvrir, par le chant sacré haïtien, les possibilités d’articulations entre le corps et la voix, de liens entre le poétique et le vivant. Depuis lors, elle aborde diverses techniques vocales : chant lyrique, diphonique, yoga des sons, kinésiophonie (D. Bertrand), chant sacré indien (S. Dagar), poésie sonore.
Elle pratique la danse africaine (E. Wolliaston), les percussions corporelles (L. Prével) et le TaïChi. En 2000, elle organise un atelier « Corps vocal » à la MACh’inante de Montreuil.
En 1999, elle fonde avec Didier Calléja, la compagnie "Les Cœurs purs et autres denrées"...
Ses dernières rencontres l’encouragent à écrire et lire publiquement de la poésie (Manciet à la Maison de la Poésie à Paris, Juarroz à Orléans, ses propres textes au festival d’Uzeste). Elle est publiée à l’Atelier de l’agneau.

organisée avec La Guillotine

Portfolio