Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 337 > La Périphérie du 30e Marché > mardi 12 juin : Retour à l’épopée #1

mardi 12 juin : Retour à l’épopée #1

vendredi 13 avril 2012, par Vincent Gimeno-Pons

mardi 12 juin - Maison de la Poésie - 22h15 à 1h
Passage Molière - 157, rue Saint-Martin - 75003 Paris
Entrée libre

Retour à l’épopée#1

Petr Král, Jacques Darras, Bernard Chambaz, DiTi-Way, Claude Guerre, Sylvie Kandé, Nimrod...


organisée avec la Maison de la Poésie de Paris

Biobibliographies

Bernard Chambaz
Né en 1949, vit à Paris, Bernard Chambaz a publié huit livres de poésie, aux éditions Seghers et Flammarion, notamment "Italiques 2" (1992), "Eté" et "Eté 2" (2005 et 2010), a publié aussi des romans, des récits de voyage et des essais sur des sujets divers. En 2011, il a publié "Plonger", dans la collection L’un et l’autre chez Gallimard.

Jacques Darras
Poète, essayiste et traducteur français, Jacques Darras est né en Picardie. Professeur en 1978 avec une thèse sur « Joseph Conrad et les signes de l’Empire », doyen de Faculté de 1984 à 1999. Parallèlement il s’engage dans la vie locale et régionale en lançant une revue littéraire in’hui. Il se lance entre-temps dans une aventure poétique prenant rythme et réflexion dans un cours d’eau des côtes de la Manche, la Maye, qui se jette dans la Baie de Somme. Il publie le volume inaugural La Maye I en 1988 aux éditions in’hui/3 cailloux. Il a ajouté depuis cinq autres volumes. Prix Apollinaire (2004), prix de l’Académie française pour son œuvre (2006). Il préside le festival Marathon des Mots de Bruxelles depuis 2009. Il vient de créer le festival de Poésie d’Achères (2010). Président de Circé – Marché de la Poésie.
Dernières publications : Vous n’avez pas le vertige ? Poèmes en altitude avec une rivière et des chamois. La Maye V (L’Arbalète/Gallimard, 2004), Tout à coup je ne suis plus seul ! Roman chanté compté. La Maye VI (L’Arbalète/Gallimard, 2006), La Maye réfléchit. La Maye VII (Éditions Le Cri/Bruxelles, 2009)

DiTi-Way
Donald Tomàs TWAY : Alias DiTi, enfance sauvage, adolescence perturbée, Sud de France, Nord Espagne, Ouest Canada, arrivé à Paris en 2000, ou après un début de vie de roman pas facile et un 1er Prix de Poésie Francophone, il entame tout en étudiant à la Sorbonne, sa carrière de poète parisien à défaut de parnassien, scènes ouvertes, free market, spectacles sonores, un instant remarqué par le magasine littéraire - dossier la nouvelle poésie française - il s’enflamme pour la création de shows fantaisistes, Théâtre Trévise, articles dans New Look, performances vues sur Paris Dernière, enfin en 2004 départ de Paris pour parcourir les routes de l’Est à la recherche des savants fous, Europe Centrale - Ukraine - Russie, depuis revenu de ses périples ainsi passant de nombreuses fois de mort à vie, et désormais un peu plus calme, il s’est établi depuis 2008 en Moravie - République Tchèque - où adepte des mélanges de genre, Fantaisie, SteamPunk, Autofiction, il explore les différentes facettes de la Littérature Orale, Slam Roman, Roman Rimé...

Claude Guerre
Né en 1948 à Avignon, Claude Guerre a appris les métiers du théâtre auprès D’A. Benedetto, puis fondé sa compagnie pour laquelle il a écrit et mis en scène une vingtaine de pièces. Ensuite appelé à travailler pour France Culture comme réalisateur, il y a créé près de 300 textes et poèmes contemporains. Poète et metteur en scène, il crée avec André Velter 8O spectacles de poésie notamment au Théâtre du Rond-Point une série de trois ans : les Poétiques. Puis au Théâtre de l’Aquarium, sous le titre l’Orphée Studio. Nommé en 06 à la direction de la Maison de la Poésie, il y crée « La récréation du monde » d’après Laurence Vielle, « V. » d’après Tony Harrison, « Les poètes de Colette Magny », puis en 2009 « Dans le jardin de mon père » poème épique écrit et dit par lui. Ce spectacle tourne encore aujourd’hui. Il a publié chez le même éditeur (Pierre Mainard) « Nasbinals », « Grâce à Camden », « Dans le jardin de mon père », et « Tout est vécu » chez Les Solitaires Intempestifs. « Kamouraska », « Pense ! ma viande », « Silhouettes et bandits » sont inédits.

Sylvie Kandé

Maître de conférences à SUNY Old Westbury, Sylvie Kandé est l’auteur de trois ouvrages : Terres, urbanisme et architecture "créoles" en Sierra Leone, 18e-19e siècles, Paris, L’Harmattan, 1998 ; Lagon, lagunes - tableau de mémoire : un texte de prose poétique paru en 2000 chez Gallimard, avec une postface d’Édouard Glissant ; La Quête infinie de l’autre rive - épopée en 3 chants, Gallimard, 2011.
Elle a également publié de nombreux essais, parmi lesquels une étude du symbole dogon adopté par les éditions Présence Africaine (Research in African Literatures). Son étude intitulée "Jazz et littérature francophone", publiée dans Mots Pluriels, a été sélectionnée pour faire partie du Oxford Text Archive, un corpus utilisé comme ressource pour l’enseignement du français et pour rechercher les caractéristiques de l’expression écrite française.
Un de ses essais sur Édouard Glissant vient de sortir dans la revue Siècle 21.

Petr Král
Né en 1941 à Prague où il vit, de 1968 en 2006 a vécu à Paris ; poète, essayiste, traducteur. Dernières publications en français : Pour l’ange (poèmes, éd. Obsidiane 2007), Hum (poèmes, Ragage 2007), Vocabulaire (proses, éd. Flammarion 2008), Cahiers de Paris (journal, Flammarion 2012).

Nimrod
Né en 1959 au Tchad, il est poète, romancier, essayiste. Il a consacré deux essais à Léopold Sédar Senghor. Son œuvre poétique est publiée aux éditions Obsidiane. Il a publié trois romans (dont un en littérature jeunesse, intitulé Rosa Parks, Actes Sud Junior) et deux récits. Ses plus récents ouvrages sont : La Nouvelle Chose française (essais, Actes Sud, 2008), L’Or des rivières (récits, Actes Sud, 2010)… Son œuvre a reçu les Prix de La vocation, le Prix Louise Labé, la Bourse Thyde Monnier de la Société des Gens des Lettres, les Prix Benjamin Fondane, Édouard Glissant et Ahmadou Kourouma pour Le bal des princes (roman, Actes Sud, 2008) et le Prix Max Jacob 2011 pour Babel, Babylone (Obsidiane, 2010).

Portfolio