Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 373 > Périphérie du 34e Marché de la Poésie > mardi 14 juin - Librairie des éditions des femmes - Poésie : genre féminin (...)

mardi 14 juin - Librairie des éditions des femmes - Poésie : genre féminin pluriel

vendredi 25 mars 2016, par Vincent Gimeno-Pons

Mardi 14 juin Librairie des éditions des femmes

Poésie : genre féminin pluriel

19h

Coral Bracho
Silvia Eugenia Castillero
Liliane Giraudon
Jacqueline Merville
Karen Villeda
Catherine Weinzaepflen

Rencontre et lectures avec Coral Bracho, Silvia Eugenia Castillero, Karen Villeda (lectures en français par Philippe Burin des Roziers), Liliane Giraudon, Jacqueline Merville, et Catherine Weinzaepflen.
Organisée avec les éditions des Femmes

Librairie des éditions des femmes
33 Rue Jacob
75006 Paris

M° Saint Germain des Prés (4)

Entrée libre

Biographies

JPEG - 38.5 ko
Coral Bracho

Coral Bracho
Coral Bracho (Mexico, 1951) est poète et traductrice. Parmi ses recueils de poésie figurent : Peces de piel fugaz (1977), El ser que va a morir (1982), Tierra de entraña ardiente (1992), Huellas de luz (2006) qui rassemble les titres précédents, La voluntad del ámbar (1998), Ese espacio, ese jardín (2003), Cuarto de Hotel (2007), Si ríe el emperador (2010), Marfa, Texas (2015). Elle a été boursière de la Fondation John Simon Guggenheim de New York et du Système National des Créateurs d’Art au Mexique. Elle a reçu, entre autres, le Prix Xavier Villaurrutia en 2003, le Prix National de Poésie Aguascalientes en 1981, le Prix International de Poésie Jaime Sabines-Gatien Lapointe (Québec, 2011) et le Prix International de Poésie Zacatecas en 2011. Ses livres et quelques-unes de ses anthologies ont été publiés dans plusieurs pays et traduits dans plusieurs langues. En 2015, les Éditions Al Manar ont publié Chambre d’hôtel en version bilingue.

JPEG - 30.7 ko
Silvia E. Castillero
© Mariano Aparicio

Silvia Eugenia Castillero
Silvia Eugenia Castillero (Mexico, 1963) est l’auteure des livres d’essai Entre dos silencios, la poesía como experiencia (Tierra Adentro, Mexico, 1992 et 2003) et Aberraciones : El ocio de las formas (UNAM, 2008). Elle a également publié les recueils de poésie Como si despacio la noche (Secretaría de Cultura de Jalisco, Guadalajara, 1993) ; Nudos de luz (Editorial Sur et Université de Guadalajara, Guadalajara, 1995) ; Zooliloques, édition bilingue, traduction en français de Claude Couffon (Indigo Éditions, Paris, 1997) ; Zooliloquios. Historia no natural (Conaculta, Col. Práctica Mortal, Mexico, 2003) ; Eloísa (Editorial Aldus et Université de Guadalajara, Mexico, 2010) ; Héloïse, traduction en français de François-Michel Durazzo (Éditions du Noroît, Montréal, 2012) ; Eloise, traduction en anglais de Sarah Pollack (Unicorn Press, Inc., Greensboro, 2014). Castillero a obtenu le deuxième prix de poésie du « Certamen Internacional Letras del Bicentenario Sor Juana Inés de la Cruz » en 2011, avec le livre En un laúd –la catedral (Fondo Editorial EdoMex, 2012). Elle est actuellement directrice du magazine littéraire Luvina de l’Université de Guadalajara et elle est membre du Système National de Créateurs d’Art.

JPEG - 44.6 ko
Liliane Giraudon
© Marc-Antoine Serra

Liliane Giraudon
Liliane Giraudon née en 1946 vit à Marseille. www.lilianegiraudon.com
Co-fondatrice des revues Banana Split, If, La gazette des jockeys camouflés…
Entre ce qu’elle nomme « une littérature de poubelle » et « une littérature de combat » ses livres, essentiellement publiés chez P.O.L forment un spectre accidenté.
Dessine, lit en public et écrit pour le théâtre. Le poème reste pour elle une question essentielle.
Dernières publications :
"La sphinge mange cru » al dante 2013
"Le garçon cousu » P.O.L 2014
« 111 notes pour Lacoste » D-Fiction 2015

JPEG - 46.9 ko
Jacqueline Merville

Jacqueline Merville
Jacqueline Merville est écrivaine et peintre. Elle a publié huit récits aux Éditions Des femmes-Antoinette Fouque, des recueils de poésie, notamment à La Main courante, et dirige depuis 2002 une collection de livres d’artistes, « Le Vent refuse ». Depuis 1992, Jacqueline Merville partage son temps entre le Sud de la France et l’Asie.

JPEG - 62.2 ko
Karen Villeda

Karen Villeda
Karen Villeda (Tlaxcala, 1985) a publié un livre pour enfants, Cuadrado de Cabeza (Edebé, 2015) et quatre recueils de poèmes : Dodo (Conaculta, 2013), Constantinopla (Posdata Ediciones, 2013), Babia (UNAM, 2011) et Tesauro (Conaculta, 2010). Elle a été résidente de la Ragdale Foundation et fait actuellement partie du Programme International d’Écriture de l’Université d’Iowa. Elle a été boursière du programme Jeunes Créateurs du Fonds National pour la Culture et les Arts (FONCA), de l’Open Society Foundations et du Département d’État des États-Unis. Elle a également été lauréate du Prix Bellas Artes de conte pour enfants Juan de la Cabada en 2014, du prix National de Poésie Jeune "Elías Nandino" en 2013, a reçu le premier prix de poésie de la revue “Punto de partida” en 2008 et le IVeme prix national de poésie pour enfants "Narciso Mendoza" en 2005. Dans POETronicA elle présente ses travaux de poésie et de multimédia. Son intérêt pour la poésie et sa relation avec les différentes ressources technologiques commence avec LABO : Laboratoire de cyber poésie (www.labo.com.mx). Une partie de son œuvre digitale paraîtra dans le troisième volume de : Electronic Literature Collection du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

JPEG - 43 ko
Catherine Weinzaepflen
© Jeremy Stigter

Catherine Weinzaepflen
Catherine Weinzaepflen est née à Strasbourg où elle a passé son enfance et sa jeunesse. Romancière et poète, elle est l’auteure d’une œuvre qui rassemble près d’une trentaine de textes.