Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 344 > La Périphérie du 31e Marché de la Poésie > samedi 15 juin 2013 : Monique Dorsel, un théâtre de poèmes - 16h

samedi 15 juin 2013 : Monique Dorsel, un théâtre de poèmes - 16h

jeudi 7 mars 2013, par Vincent Gimeno-Pons

Périphérie XXI

Monique Dorsel, un théâtre de poèmes
Monique Dorsel a durant des années, dirigé le Théâtre-Poème de Bruxelles, où elle a reçu quelques centaines de poètes. Jacques Darras sera son hôte, et elle recevra Anne Calas, Charles Gonzalès, Corinne Hoex, Jean-Luc Parant, Jacques Sojcher, Esther Tellermann, Jean-Pierre Verheggen et Laurence Vielle.

organisé avec la librairie Jean-Michel Place

samedi 15 juin 16h
Librairie Jean-Michel Place (Paris 5e)
12 rue Pierre et Marie Curie 75005 Paris
M° Luxembourg (RER B)
entrée libre dans la limite des places disponibles

BIOGRAPHIES

Monique Dorsel
Fondatrice du Théâtre-Poème de Bruxelles, un des foyers importants de la pensée et de l’écriture contemporaines, qui a reçu notamment Roland Barthes, Jacques Derrida, Umberto Eco, Philippe Sollers, Michel Serres, Bernard Noël... et qu’elle a dirigé jusqu’en 2009.
Comédienne, Monique Dorsel a interprété Molly Bloom, le monologue final de l’Ulysse, de James Joyce  ; Alexandra de Lycophron, dans l’adaptation de Pascal Quignard ; Eros énérgumène de Denis Roche  ; Pornowallie de Jean-Pierre Verheggen ; Alma Mahler de Françoise Lalande  ; Glossomanies de Christian Prigent  ; Les Nuits chauves de Jean Gillibert et récemment Oh les beaux jours de Beckett et La Voix humaine de Jean Cocteau.
Metteur en scène, elle a créé en spectacle Serres chaudes, de Maurice Maeterlinck, ainsi que des textes d’Antonin Artaud, de Pierre Albert-Birot, Borges, Marguerite Duras, Alfred Jarry, Tristan Tzara, etc.

Charles Gonzalès
Formé au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, dans les classes de Pierre Debauche et d’Antoine Vitez, Charles Gonzalès a joué notamment sous la direction de Jean-Louis Barrault, Roger Planchon, Jorge Lavelli, Gérard Gélas, Iannis Iordanidis, Hans Peter Cloos, Jacques Kraemer, Michel Fagadau, Jean-Louis Martinelli... Il a mis en scène Caligula d’Albert Camus, La Mouette de Tchékhov, La Maison de Bernarda et « Le chant andalou » de Federico Garcia Lorca ... Il tourne aussi pour le cinéma et la télévision. Il créera au prochain Festival d’Avignon la pièce de l’américaine Naomie Wallace « La carte du temps ». On l’a vu récemment dans sa Trilogie Camille Claudel, Thérèse d’Avila et Sarah Kane. Charles Gonzalès a été nommé Chevalier des Arts et des Lettres le 1er janvier 2009. Directeur artistique au Musée Rodin pour « les Nocturnes »

Esther Tellermann
Esther Tellermann est née à Paris en 1947. Agrégée de Lettres , elle exerce actuellement la psychanalyse. Depuis 1986, date de son premier titre Première apparition avec épaisseur (réédité en 2007) ses livres paraissent aux éditions Flammarion, livres qu’elle veut organisés en de longues suites narratives. Notons principalement les titres : Trois plans inhumains (1989), Distance de fuite (1993), Pangéia (1996), Guerre extrême (1999), Encre plus rouge (2003), Terre exacte (2007), Contre l’épisode (2011). Une large section de Guerre extrême a été traduite en anglais par Keith Waldrop sous le titre de Mental ground (Burning Deck, Providence, 2002). Elle a publié en 2004 aux éditions Farrago/Léo Scheer un récit en prose : Une odeur humaine . Un essai, Nous ne sommes jamais assez poètes, doit paraître aux éditions de La lettre volée en 2013 . Le travail d’Esther Tellermann figure dans de nombreuses anthologies dont l’Anthologie de la poésie française (du XVIIIe au XXe siècle) parue en 2000 dans la Bibliothèque de la Pléiade. Le numéro 39 de la revue NU (e) lui rend hommage.

Jean-Pierre Verheggen
Né en 1942. Entre Poésie et Humour. A participé dans les années 70 à la célèbre revue TXT, avant-garde radicale de l’entreprise « textuelle ». En 1990, il est conseiller du ministre de la Culture, et depuis 1992, chargé de mission spéciale à la Promotion des Lettres françaises de Belgique. Sa poésie est une poésie orale, un incessant remaniement de la langue qui avec calembours, dérision et trivialité ne manque pas de truculence ni d’humour.
A reçu, en 1995, le Grand Prix de l’Humour Noir pour Ridiculum vitae et pour l’ensemble de son œuvre.

Laurence Vielle
Née le 6 septembre 1968 à Bruxelles où elle vit toujours. Très tôt, elle aime la musique et les mots. Étudie les lettres et suit une formation théâtrale.
Elle écrit tantôt des poèmes, tantôt des textes pour le théâtre sans pouvoir toujours distinguer une écriture de l’autre, c’est de la langue. Elle aime dire ses mots. La plupart des textes pour le théâtre sont nés de rencontres, de demandes. Elle reçoit en 1998 le Prix de la Première Œuvre en Communauté Française de Belgique pour Zébuth ou l’histoire ceinte (Éd. De l’Ambedui). Poème ? Récit ? Sa rencontre en 1992 avec Pietro Pizzuti (metteur en scène, auteur, comédien) a été décisive pour le passage de ses textes à la scène.
http://www.aml.cfwb.be/amlcfwba.asp?PID=2474

Portfolio