samedi 1er juin 2013 : Recours au poème - 16h

par Vincent Gimeno-Pons, 3 juin 2013

Périphérie IX

Recours au poème
Autour du site www.recoursaupoeme.fr récemment créé, rencontre et lectures
Mathieu Hilfiger, Elie-Charles Flamand, André Ughetto, Christophe Dauphin, Jean Maison
Où nous en sommes, de Paul Vermeulen
Marc Alyn, Matthieu Baumier, Nohad Salameh, Gwen Garnier-Duguy
Hommage à Michel Héroult : Jean-Luc Maxence

organisé avec Recours au poème et Ent’revues

samedi 1er juin 16h
Ent’revues (Paris 1er)
174 rue de Rivoli Paris 75001
M° Palais royal (1) (7)
entrée libre dans la limite des places disponibles

BIOGRAPHIES

Marc Alyn
Marc Alyn est né en 1937, à Reims. Il entre en poésie par un coup d’éclat, recevant à vingt ans le Prix Max Jacob.
A côté de nombreux ouvrages en prose (critique, roman, théâtre), il fait paraître plus d’une quinzaine de recueils de poèmes qui le situent "au rang des plus grands", selon Alain Bosquet. Il a reçu le Prix Apollinaire en 1973 pour Infini au-delà. En 1994, il obtient le Grand Prix de Poésie de l’Académie française et le Grand Prix de Poésie de la Société des Gens de Lettres pour l’ensemble de son oeuvre. Bourse Goncourt de la poésie 2007 pour l’ensemble de l’oeuvre.

Matthieu Baumier
Matthieu Baumier est né en 1968. Il est entré en littérature en rejoignant le comité de rédaction de la revue post-surréaliste Supérieur Inconnu, alors dirigée par Sarane Alexandrian, et en publiant ses premiers livres chez Rafael de Surtis, éditions emmenées par le poète Paul Sanda. Éditeur, co-fondateur de la revue littéraire et philosophique La Sœur de l’Ange, à l’orée du 21e siècle, Matthieu Baumier a publié des romans (Flammarion, Belles Lettres), des textes poétiques inclassables (Syllepse, Le Grand Souffle) et des essais (Pygmalion, Presses de la Renaissance). Depuis 2010, il assume sa qualité de poète et écrit uniquement de la poésie. Ses poèmes paraissent régulièrement dans diverses revues littéraires en France, aux Etats-Unis, au Canada, en Argentine, en Australie et en Angleterre. Il a publié un premier recueil de poésie en 2013 (Le silence des pierres, éditions Le Nouvel Athanor).
En 2012, Matthieu Baumier a fondé avec le poète Gwen Garnier-Duguy le magazine hebdomadaire international de poésie online Recours au Poème.

Danny Marc
Née en 1937 à Paris, Danny Marc, après cinq années d’enseignement en Afrique, débute dans les années 1965 une carrière d’auteur-compositeur- interprète (chansons à textes, et poèmes mis en musique). Elle chante tout aussi bien au CLUB DES POÈTES que contre l’apartheid avec Jacqueline Dulac et John Littleton. Contrainte d’interrompre la scène pour raison de santé, elle fonde avec Gaston Lefebvre l’opération W, association de coopération dans le cadre de la FAO, puis le Centre Didro, association d’aide aux toxicomanes, qu’elle dirige jusqu’en 1998. Avec Jean-Luc Maxence, elle assure depuis plus de vingt ans la direction des Éditions LE NOUVEL ATHANOR. Très investie dans la défense et la promotion des auteurs des CAHIERS DU SENS notamment, elle y signe quelques poèmes mais, surtout, régulièrement, des récits de voyage du monde entier.

Christophe Dauphin
Poète, essayiste et critique littéraire, Christophe Dauphin (né le 7 août 1968, à Nonancourt, Normandie, en France) est directeur de la revue Les Hommes sans Epaules (www.leshommessansepaules.com). Il est l’auteur de deux anthologies (Les Riverains du feu, une anthologie émotiviste de la poésie francophone contemporaine, Le Nouvel Athanor, 2009 ; Riverains des falaises, éditions clarisse, 2011), de quinze livres de poèmes ( dont récemment, aux éditions Librairie-Galerie Racine, en 2010 : Totems aux yeux de rasoir, poèmes 2011-2008, et L’Homme est une île ancrée dans ses émotions), et de onze essais, dont, Jacques Hérold et le surréalisme (Silvana éditoriale, 2010) ou Ilarie Voronca, le poète intégral (Editinter/Rafael de Surtis, 2011).

Élie-Charles Flamand
Élie-Charles Flamand est né en 1928 à Lyon. Proche de Seghers, ami de Breton, il a participé aux activités et aux revues du groupe surréaliste à partir de 1952. André Breton et René Alleau lui ayant fait rencontrer Eugène Canseliet, Elie-Charles Flamand s’engage sur la voie de l’alchimie. S’étant un peu éloigné du groupe surréaliste, il en est exclu en 1960. Il est l’auteur d’une trentaine de recueils de poèmes, ainsi que d’essais sur des thèmes profonds.

Gwen Garnier-Duguy
Gwen Garnier-Duguy publie ses premiers poèmes en 1995 dans la revue issue du surréalisme, Supérieur Inconnu, à laquelle il collabore jusqu’en 2005. En 2003, il participe au colloque consacré au poète Patrice de La Tour du Pin au collège de France, y parlant de la poétique de l’absence au cœur de La Quête de Joie. Fasciné par la peinture de Roberto Mangú, il signe un roman sur son œuvre, Nox, aux éditions le Grand Souffle. Ses poèmes sont publiés dans les revues Sarrazine, La Sœur de l’Ange, POESIEDirecte, Les cahiers du sens, Népenthès, Le Bateau Fantôme, La main millénaire, Nunc. Son poème Sainteté je marche vers toi a été publié dans L’année poétique 2009, aux éditions Seghers. Trois participations à des catalogues d’Art : - Auguste Chabaud, la ville de jour comme de nuit, paris 1907-1912, éditions Réunion des Musées Nationaux, 2003 - Roberto Mangù, Fuego, Editions Venti Correnti, 2006 - Roberto Mangù, Permanenza, Editions SHINfactory, 2007. En 2011, son premier livre de poésie "Danse sur le territoire, amorce de la parole", paraît aux éditions de l’Atlantique, préfacé par Michel Host, prix Goncourt 1986. Il fonde en mai 2012 le magazine en ligne www.recoursaupoeme.fr, exclusivement consacré à la poésie.

Michel Héroult
Michel Héroult est né en 1938 et décédé en 2012 Il est l’auteur d’une œuvre poétique souvent qualifiée de « mystique ». Il fut avant tout un poète alchimiste, passionné de revues poétiques. Michel Héroult a cofondé la revue Le Puits de l’Ermite, avec Jean Chatard, Robert Momeux et Jean-Pierre Lesieur, puis Soleil des Loups, avec Jean Chatard, Jacques Simonomis et Jean-Claude Roulet, et enfin La Nouvelle Tour de Feu avec Liliana Klein. Il fut aussi éditeur, proposant des poètes ancrés dans les profondeurs de l’être, avec ses éditions du Soleil Natal.

Mathieu Hilfiger
Mathieu Hilfiger, né en 1979 à Strasbourg, est écrivain. Études de lettres classiques et de philosophie à la Sorbonne. A créé et dirige depuis 2001 la revue de littérature annuelle Le bateau Fantôme. Publie poèmes, proses et articles dans de nombreuses revues (Arpa, Passage d’encres, Le Fram, Pyro, Nunc, Thauma, Le Philosophoire, etc.) et volumes collectifs (Albin Michel, Champ Vallon, L’Harmattan). Dernier recueil publié : D’une craie qui s’efface précédé de Reflets et disgrâce (L’Harmattan, 2009). À paraître : Poème dans l’hommage à La Tour du Pin, dirigé par Jean Maison (Ad Solem, 2011).

Jean-Luc Maxence
Jean-Luc Maxence est né en 1946, d’abord et avant tout poète et éditeur de poésie, il a dirigé aussi le Centre Didro, association Nationale de prévention des toxicomanies, à Paris. Son activité éditoriale à L’Athanor, puis au Nouvel Athanor qu’il dirige depuis 18 ans et qu’il a fondé, est orientée vers la défense de la poésie francophone contemporaine tout comme les revues qu’il a crées Présence et Regards (19 numéros parus, dont un « Spécial Georges Perec » et un « Spécial Frank Venaille ») et Les cahiers du Sens (18 numéros parus, toujours en pleine vie !). Jean-Luc Maxence, sous le sigle de L’Athanor et du Nouvel Athanor a publié plus de 100 recueils de poésie à compte d’éditeur depuis 1970, parmi lesquels par exemple les premiers de Jean-Louis Giovannoni, Ghislaine Amon(Raphaël George), Dominique Labarrière, Guy Allix, Bruno Doucey, Etienne Orsini, Hervé Brunaux, Bruno Thomas, Dominique Cerbelaud, Patrice Delbourg, etc.
Par ailleurs, Jean-Luc Maxence est écrivain et essayiste, psychanalyste « jungien »
L’œuvre poétique de Jean-Luc Maxence a été saluée notamment par Luc Bérimont, Alain Bosquet, Pierre Seghers, Louis Aragon, Jean Malrieu, dès son premier recueil Le ciel en cage (1969).
Jean-Luc Maxence prépare actuellement l’édition de ses Oeuvres poétiques complètes (en préparation pour 2009 ou 2010).

André Ughetto
Né en 1942 à l’Isle-sur-la-Sorgue. Il a été professeur de lettres à Marseille, dans des classes préparatoires et a conduit, pendant un peu plus de dix ans, une activité de cinéaste (culminant avec Le Maître des moissons , 1972 et Mutus Liber, tableaux pour Nicolas Flamel, 1984).
Il s’est ensuite tourné résolument vers la poésie. Il est a été ou est membre des conseils de rédaction des revues Sud, Autre Sud, Les Archers, à Marseille, et Osiris, à Deerfield, Massachusetts, USA.
Il est poète, critique littéraire, traducteur de poésie (italienne et anglaise) et préside une association de lecteurs de poésie, dénommée « Poiéô », à l’Isle-sur-la-Sorgue.

Nohad Salameh
Nohad Salameh est née à Baalbek (Liban). Après une carrière de critique littéraire et artistique dans la presse francophone de Beyrouth, elle s’est installée à Paris en 1989. Auteur d’une quinzaine de recueils de poèmes, dont Chants de l’avant-songe, Les lieux visiteurs, La Promise, La Revenante, Baalbek : Les demeures sacrificielles, elle a reçu le prix Louise Labé en 1988 pour L’Autre écriture. Son "écriture à la fois lyrique et dense, s’inscrit dans la lignée lumineuse de Georges Schéhadé parmi les odeurs sensuelles et mystiques de l’Orient" (Jean-Claude Renard). Elle est membre du jury du Prix Louise Labé et de Confluences poétiques. Grand Prix de Poésie de la Société des Gens de Lettres, automne 2007 pour l’ensemble de l’oeuvre.

En images

  • Elie-Charles Flamand
  • Michel Héroult
  • Paul Vermeulen
  • Gwen Garnier-Deguy
  • Mathieu Hilfiger
  • André Ughetto
  • Christophe Dauphin
  • Matthieu Baumier
  • Marc Alyn
  • Jean Maison
  • Matthieu Baumier
  • Nohad Salameh
  • Gwen Garnier-Deguy
  • Jean-Luc Maxence
  • Danny Marc

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : jeudi 3 juin 2013, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.