Marché Poésie 2018, le Québec invité d’honneur

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 364 > Périphérie du 33e Marché de la Poésie > 23 juin, mardi : Carte blanche à Jacques Darras - Centre Wallonie-Bruxelles (...)

23 juin, mardi : Carte blanche à Jacques Darras - Centre Wallonie-Bruxelles - 19h

mardi 28 avril 2015, par Vincent Gimeno-Pons

La tradition de demain
Carte blanche à Jacques Darras

Mardi 23 juin, 19 h
Centre Wallonie-Bruxelles

L’oralité au pouvoir : de jeunes poètes belges virtuose de la parole et experts en bande magnétique, sont présentés pour la première fois à Paris sous la houlette de Jacques Darras.
A 19h, en prélude à cette soirée, « Jacques Darras, un poète aux pays des Belges, poème radiophonique » de Mélanie Godin et Vincent Matyn-Wallecan, inspiré librement de son livre La Reconquête du tombeau d’Émile Verhaeren (Le cri), nous présente ce poète français, amoureux de la Belgique et de ce fleuve européen, l’Escaut, qui traverse les frontières.
À travers la parole de poètes des deux côtés de la frontière linguistique se révèle aussi la complexité de la Belgique, laboratoire d’une Europe toujours en construction.
A 20h, suivront les lectures et performances des jeunes auteurs francophones Camille Pier/Nestor, Luvan, Tom Nisse, Mochélan et Maxime Hanchir. Une soirée placée sous le signe de la jeunesse et du renouveau. Autrement dit, la tradition de demain.

organisée avec Wallonie-Bruxelles International et le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

Biographies

JPEG - 249.3 ko
Jacques Darras

Originaire de Picardie maritime (Ponthieu & Marquenterre, 1939) Jacques Darras pratique la poésie, l’essai, la traduction de l’anglais. Il a commencé en 1988 une longue somme « épique » en 8 chants centrée (et excentrée) sur une rivière côtière de la Manche, la Maye. Depuis le premier volume La Maye I, sept autres chants se sont succédés aux éditions Le Cri à Bruxelles et Gallimard/l’Arbalète à Paris. Irruption de la Manche, premier texte du chant 8 (Le Chœur maritime de la Maye), est paru en 2012 (Le Cri) illustré de 18 gouaches de l’auteur. C’est au contact de la poésie anglaise et américaine (Darras a traduit Whitman, Coleridge et Blake pour Gallimard ; Whitman, Lowry et Shakespeare pour Grasset ; Pound pour Flammarion) que s’est élaborée La Maye, poème étranger aux courants formalistes ou exclusivement lyriques de la poésie française contemporaine. Jacques Darras vise une écriture polyphonique largement inspirée par la peinture flamande (Van Eyck, Brueghel, Ensor etc…) et la musique du même nom (Josquin, Bach). Il a reçu le Prix Apollinaire (2004), le Grand Prix de Poésie de l’Académie française (2006) et a été le premier Français et Européen invité à prononcer les Lord Reith Lectures sur les ondes de la BBC à Londres, dans le cadre du bicentenaire de la Révolution française (1989). Ses livres les plus récents sont Je sors enfin du Bois de la Gruerie. Poème cursif/discursif (Arfuyen 2014), Blaise Pascal et moi dans la voie lactée. Poèmes (Castor Astral/Passeurs d’Inuits 2015), La Transfiguration d’Anvers. Essai (Arfuyen, 2015), Brueghel les yeux ouverts. Essai (Créaphis, 2015) Davantage de détails sur le site www.jacquesdarras.com

Pour les biographies des poètes belges, se reporter à la rubrique La Belgique à l’honneur

JPEG - 83.7 ko
Luvan
JPEG - 165.1 ko
Tom Nisse
JPEG - 87.7 ko
Nestor
JPEG - 83.7 ko
Luvan
JPEG - 100 ko
Mochélan

organisée avec Wallonie-Bruxelles International et le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Portfolio