Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 344 > La Périphérie du 31e Marché de la Poésie > vendredi 24 mai 2013 : Soirée d’ouverture de la 12e Biennale des poètes en (...)

vendredi 24 mai 2013 : Soirée d’ouverture de la 12e Biennale des poètes en Val-de-Marne - 19h

samedi 6 avril 2013, par Vincent Gimeno-Pons

Périphérie II

12e Biennale des poètes en Val-de-Marne : Soirée d’ouverture
Gabeba Baderoon, Robert Berold, Vonani Bila, Finuala Dowling, Bruno Grégoire, Denis Hirson, Kgositsile Keorapetse, Bao Chan Nguyen, Andras Petöcz, Mongane Wally Serote, Valeriu Stancu et Bulelani Zantsi. La Compagnie Bernard Lubat.

organisé avec la 12e Biennale des poètes en Val-de-Marne

vendredi 24 mai 19h
Gare au Théâtre (Vitry-sur-Seine)
13, rue Pierre Sémard
M° Vitry-sur-Seine (RER C)
entrée libre dans la limite des places disponibles

BIOGRAPHIES

Gabeba Baderoon
Née en 1969 à Port Elizabeth, elle est docteur en anglais et spécialiste de l’Islam dans les arts en Afrique du Sud durant la période coloniale. Elle est invitée dans le monde entier pour des conférences et des lectures publiques lors de festivals internationaux de poésie. Elle partage sa vie entre l’Afrique du Sud et la Pennsylvanie où elle est chargée de cours à l’Université de Penn State. Lauréate du Prix de Poésie Daimler Chrysler pour l’Afrique du Sud en 2005.

Robert Berold
Né en 1948 à Johannesburg, il a milité dans différentes ONG dans les années 70-80, et participé au soulèvement de Soweto en 1976. De 1989 à 1999, il a été rédacteur en chef de la revue de poésie New Coin, dans laquelle se publiait la poésie révolutionnaire sud-africaine. Il partage sa vie entre écriture, édition et enseigne la création littéraire à l’Université de Rhodes. Il dirige la maison d’éditions Deep South. Il est l’auteur de quatre livres. Quelques poèmes traduits dans l’anthologie Poèmes d’Afrique du sud, chez
Actes Sud.

Vonani Bila
Né en 1972, poète, musicien, rédacteur en chef de la revue de poésie Timbila. Il a écrit huit livres de récits en anglais et en langue tsonga pour les lecteurs adultes récemment alphabétisés. En 2003, il édite son premier CD musique et poésie, Dahl Street. Est invité dans différents festivals internationaux de poésie. Il est traduit dans plusieurs langues, en français dans l’anthologie Afrique du sud, une traversée littéraire, Institut Français, 2011.

Finuala Dowling
Née en 1962 à Cape Town, elle est poète et romancière. Chargée de cours d’anglais à l’Université d’Afrique du Sud, elle a fondé, avec ses soeurs, une structure culturelle qui organise des soirées mêlant théâtre, littérature et musique. Présente dans plusieurs anthologies pour des nouvelles et des poèmes. D’autre part, écrit des pièces de théâtre et des sketchs humoristiques. Récompensée par le prix Ingrid Jonker, 2004 ; Sanlam Award, 2006 ; Prix Olive Schreiner, 2010 ; M-Net Literary Award, 2012.

Bruno Grégoire
Poète et traducteur, né en 1960 en Lorraine. Enfance et adolescence partagées entre l’Afrique noire et la France. Brèves études de cinéma et autres voyages (Maroc, Algérie, Grèce, Niger, Guatemala, Mexique, et plusieurs pays d’Afrique noire). Vit d’activités littéraires diverses. A été membre du comité de lecture du Mâche-Laurier, de Po&sie et aujourd’hui à la revue en ligne Secousse.

Denis Hirson
Né en 1951, il a vécu jusqu’à l’âge de 22 ans en Afrique du Sud où il a fait des études d’anthropologie. Il s’installe en France en 1975. Enseignant et écrivain, il a publié quatre livres qui portent sur la mémoire des années d’Apartheid. Il est l’un des principaux introducteurs de la poésie sud-africaine en France. Son dernier livre a été écrit en français : Jardiner dans le noir, Le Temps qu’il fait, 2007. Il a réalisé deux anthologies en français : Poèmes d’Afrique du Sud, trad. Katia Wallisky et Georges Lory, Actes sud, 2001 ; Afrique du Sud : une traversée littéraire, Institut
français, 2011.

Kgositsile Keorapatse
Né en 1938 à Johannesburg, il fut un membre influent de l’ANC pendant les années 1960-70. En exil aux États-Unis de 1962 à 1975, ses lectures dans les clubs de jazz newyorkais lui permirent de faire reconnaitre la poésie en tant qu’art de la scène. Il fut l’un des premiers auteurs à rapprocher la poésie africaine de la poésie afro-américaine, pionnier du Panafricanisme. Ce n’est qu’en 1990, année de la libération de Nelson Mandela, qu’un de ses livres fut publié en Afrique du Sud. Quelques traductions aux Éditions Silex : Littératures d’Afrique Australe, 1985 ; Poésie d’un continent, 1983 ; L’Aube d’un jour nouveau, 1981.

Bao Chan Nguyen
Née en 1969, elle est membre de l’association des écrivains vietnamiens. Elle travaille à la télévision vietnamienne comme rédactrice dans le domaine culturel. A participé à de nombreux festivals littéraires au Vietnam et dans le monde, récemment au Festival International de Poésie de Medellin en 2008, ainsi qu’au Poetry Parnassus Festival de Londres en 2012. Récompensée par le prix de littérature et des Arts du Vietnam, 1994.

Andras Petöcz
Né en 1959 à Budapest, il est poète, romancier, traducteur, professeur et vice-président du P.E.N. Club hongrois. Il s’engage en littérature pour décrire le monde à travers les prismes de l’humour noir et du surréalisme. En 1981, il devient rédacteur en chef de la revue littéraire et artistique Jelenlét. Il dirige actuellement la revue Budapesti Jelenlét. Il a écrit une vingtaine de livres. Ses dernières récompenses : Prix Attila József, 1996 ; Prix Sándor Márai, 2008.

Mongane Wally Serote
Né en 1944 à Johannesburg, il s’engage très tôt dans le mouvement de la Conscience Noire. Victime de ses idées, il s’exile en 1974 aux États-Unis puis en 1977 au Botswana, où il rejoindra la clandestinité et l’aile militaire de l’ANC. Il y fonde le MEDU, une association d’artistes en exil à visée politique. A son retour en 1990, il devient député et président de la commission pour les Arts, la Culture, la Langue, la Science et la Technologie ainsi que chef du service des arts et de la culture de l’ANC à Johannesburg. Actuellement, il est le président du site Freedom Park à Pretoria qui a pour but de conserver et transmettre la mémoire de l’Apartheid. Récompenses : Prix Ingrid Jonker, 1973 ; Prix Noma, 1993 ; Prix Pablo Neruda décerné par le gouvernement chilien, 2004.

Valeriu Stancu
Né en 1950 à Iaşi, il est écrivain, traducteur et président de la fondation Cronica où il est rédacteur en chef de la revue culturelle et directeur de la maison d’édition. Il collabore à de nombreuses revues littéraires dans le monde entier et depuis 2003, est correspondant pour la Roumanie de la revue française Pourtours. Il a reçu de nombreuses récompenses pour l’ensemble de son oeuvre et en 2004, a été fait officier de L’Ordre du Mérite Culturel par le Président de la Roumanie.

Bulelani Zantsi
Il fait partie de la nouvelle génération des imbongi, poètes griots, qui perpétue la tradition orale Xhosa en la renouvelant. En 2005 le Ministère de la culture lui a remis le prix du meilleur poète-griot. Après des études à l’université de Western Cape, devient professeur en collège.

Portfolio