25 juin - Voix de la Méditerranée - Maison des cultures du monde - 20h

par Vincent Gimeno-Pons, 3 mai 2011

Voix de la Méditerranée Samedi 25 juin 2011 – 20h Maison des cultures du monde 101 Bd Raspail Paris 6e

en avant première du 14e Festival de Lodève

Avec les poètes :

Malek Alloula (Algérie)

Rodica Draginescu (Franco-Roumaine)

Aurelia Lassaque France-Occitanie

Jacques Darras (France)

Marie Étienne (France)


Musique :

Louise Marty (harpe) et Patrick Marty (trompette et multi instrumentiste)


Soirée présentée par Marc Delouze et Julien Blaine


En présence de :

Hadj Madani, 1er adjoint à la Maire de Lodève, chargé de la culture et des Voix de la Méditerranée
et
Franck Loyat, Directeur du Festival


Soirée organisée avec la Maison des cultures du Monde et le Festival de Lodève


Biographies

Malek Alloula
Malek Alloula, né le 13 novembre 1937 à Oran, est un écrivain algérien de langue française qui poursuit des activités éditoriales à Paris depuis 1967. Élève de l’École normale supérieure, il a fait ses études de Lettres modernes à la faculté d’Alger, ensuite en Sorbonne à Paris, avec un sujet de thèse sur Denis Diderot et le XVIIIe siècle. Écrivain, critique littéraire, poète, Malek Alloula préside l’association qui contribue à faire connaître l’œuvre de son frère assassiné en 1994, le dramaturge Abdelkader Alloula.
Bibliographie choisie : Villes, poèmes, couverture de Khadda, Souffles, Rabat, 1969. Villes et autres lieux, poèmes, Christian Bourgois éditeur, Paris, 1979. Le Harem colonial, images d’un sous-érotisme, essai illustré de photographies, Slatkine éditeur, Genève/Paris, 1981 et Séguier, Paris, 2001.

Rodica Draghincescu
Née à Buzias (1962), en Roumanie, vit et travaille depuis 2005 en France, en Lorraine. Universitaire et chercheur à l’Académie roumaine, écrivaine bilingue (roumain-français), directrice artistique du Festival International de Poésie. Performances Poétiques de Metz, elle a obtenu plusieurs prix pour sa poésie en Roumanie (Prix de l’Union des écrivains roumains et de l’Association des écrivains de Bucarest en 2001), Prix spécial de la poésie francophone....

Aurélia Lassaque
Née en 1983, Aurélia Lassaque est poète de langues occitane et française. Paraissent en 2006 Cinquena Sason (éd. Letras d’Oc), en 2009 Ombras de Luna – Ombres de Lune (éd. La Margeride, rééd. 2010). A paraître aux éditions Jacques Brémond : Solstici, lo bram de Janus – Solstice, le brame de Janus. Ses poèmes sont traduits en catalan, italien, anglais et arabe et paraissent dans diverses revues et anthologies. Elle collabore régulièrement avec des peintres et plasticiens : Robert Lobet (France), Julie Baugnet (Amérique), Adriana Civitarese (Italie). Aurélia Lassaque s’est vu confier en 2010 la direction artistique du Festival des Littératures Minoritaires d’Europe et de la Méditerranée (Italie).

Marie Etienne
Marie Etienne a passé les 25 premières années de sa vie au Vietnam, en Côte d’Ivoire, en Allemagne, au Sénégal… Après avoir enseigné dans un lycée de Sologne, elle a travaillé dix ans avec Antoine Vitez, d’abord au Théâtre des Quartiers d’Ivry, puis au Théâtre national de Chaillot, comme Secrétaire général, corollaire littéraire de l’Administrateur. A ce titre, elle avait la charge des Images et des Mots que produisait le théâtre, ainsi que des lectures de poésie. Elle est ensuite passée par l’édition de livres et de revues, dans le cadre de l’Education nationale.

Dernières publications : Poésie : Roi des cent cavaliers, Flammarion, 2002. Les Passants intérieurs, Virgile, 2004 . Dormans, Flammarion, « Poésie », 2006. Le Livre des Recels, Flammarion, « Poésie », 2011
Récits : Les soupirants, Éditions Virgile, 2005, L’Enfant et le Soldat, Paris : La Table ronde, 2006 (nouvelle version de Sensò, la guerre, paru chez Balland en 2002) [Traduction en cours de Dawn M. Cornelio], Les Yeux fermés (Les Variations Bergman), Paris : José Corti, « En lisant en écrivant », 2011

Jacques Darras
Poète, essayiste et traducteur français, Jacques Darras est né en Picardie. Professeur en 1978 avec une thèse sur « Joseph Conrad et les signes de l’Empire », doyen de Faculté de 1984 à 1999. Parallèlement il s’engage dans la vie locale et régionale en lançant une revue littéraire in’hui. Il se lance entre-temps dans une aventure poétique prenant rythme et réflexion dans un cours d’eau des côtes de la Manche, la Maye, qui se jette dans la Baie de Somme. Il publie le volume inaugural La Maye I en 1988 aux éditions in’hui/3 cailloux. Il a ajouté depuis cinq autres volumes. Prix Apollinaire (2004), prix de l’Académie française pour son œuvre (2006). Il préside le festival Marathon des Mots de Bruxelles depuis 2009. Il vient de créer le festival de Poésie d’Achères (2010). Président de Circé – Marché de la Poésie.

Dernières publications : Vous n’avez pas le vertige ? Poèmes en altitude avec une rivière et des chamois. La Maye V (L’Arbalète/Gallimard, 2004), Tout à coup je ne suis plus seul ! Roman chanté compté. La Maye VI (L’Arbalète/Gallimard, 2006), La Maye réfléchit. La Maye VII (Éditions Le Cri/Bruxelles, 2009)

Louise et Patrick Marty
De Cotonou à Paris, en passant par Bamako, Louise et Patrick Marty oeuvrent pour une véritable mixité culturelle, des rencontres fécondes entre artistes, en direction de tous publics, ils créent ainsi, en 2003, la première école de musique à Cotonou.

Louise est harpiste de formation classique (Conservatoire de Paris) et chanteuse. Patrick est trompettiste, guitariste, percussionniste. Ensemble ils explorent des répertoires originaux, confrontant musiques traditionnelles, classiques et contemporaines, et réunissent leurs instruments lors d’improvisations spectaculaires à la recherche de sonorités nouvelles.
Louise et Patrick Marty ont écrit et joué pour la poésie (Marché de la Poésie à Paris, les Parvis Poétiques, hommage à Jacques Roubaud, à Armand Gatti…).

En images

  • Rodica Draghincescu
  • Jacques Darras
  • Louise et Patrick Marty
  • Marie Etienne
  • Malek Alloula
  • Louise et Patrick Marty
  • Aurélia Lassaque

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : mardi 3 mai 2011, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.