Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 323 > La Périphérie du 29e Marché > 29 juin : Jazz / Rock / Poésie : Autour de Billie Holiday, Frank Sinatra, (...)

29 juin : Jazz / Rock / Poésie : Autour de Billie Holiday, Frank Sinatra, Chet Baker, Jim Morrison et Jimi Hendrix

lundi 28 mars 2011

mercredi 29 juin 2011 - La Java - 20h30
Entrée libre (dans la limite des places disponibles)

105, rue du Faubourg du Temple - 75010 Paris

Autour de Billie Holiday, Frank Sinatra, Chet Baker,
Jim Morrison et Jimi Hendrix


Textes de Claude Beausoleil, Zéno Bianu, Jean-Yves Reuzeau, Éric Sarner

Avec
Zéno Bianu (voix)
Jean-Luc Debattice (voix)
Mimi Lorenzini (guitares)
Steve Potts (saxophones)
Myriam Bouk Moun (chant)
Éric Sarner (voix)

En première partie, lecture de textes de
Mathieu Brosseau
(lu par Jean-Louis Baille)
Seyhmus Dagtekin
(accompagné par Dominique Collignon Morin)
Jean-Luc Steinmetz
(lu par Jean-Luc Debattice)

Soirée organisée avec La Java et les éditions du Castor Astral.


Biographies

Zéno Bianu

Signataire du Manifeste électrique dans les années 1970, Zéno Bianu est l’auteur d’une oeuvre multiforme qui interroge la poésie, le théâtre et l’Orient. Ses écrits (publiés notamment chez Gallimard et Actes-Sud Papiers) entrent en résonance avec les grandes figures-limites de l’art : Antonin Artaud, Van Gogh, Chet Baker, John Coltrane...Homme de théâtre, ses pièces et adaptations ont été jouées au Festival d’Avignon et à l’Odéon-Théâtre de l’Europe. Familier des poétiques orientales, il a écrit un livre remarqué sur Krishnamurti et composé deux anthologies de haikus.


Éric Sarner

Éric Sarner, écrivain, poète, cinéaste, artiste plasticien, journaliste, documentariste, passionné de jazz et de grands espaces, il promène ses mots aux quatre coins du monde.
Il est l’auteur du très beau La passe du Vent, récit de voyage en forme d’enquête sur la disparition de Jacques Stephen Alexis en 1990.
Là même année où débarqua Colomb, en Haïti, Eric Sarner nous livre en 2001 avec Sugar un magnifique poème sur Ray Sugar Robinson, depuis adapté au théâtre.
Il est également le réalisateur d’un documentaire sur la Route 66 pour France 5 : Route 66, une odyssée américaine, lauréat de la Scam en 2007. De cette expérience il tire un livre magistral consacré à la route la plus mythique du XXe siècle, l’un des principaux chemins de la reconquête de l’imaginaire sur le continent américain : Sur la Route 66, paru chez Hoëbeke.
En 2009, également paraît un nouveau recueil de ses poèmes, Et comme emportés, on demeure, aux éditions Dumerchez.
Plusieurs publications d’ouvrages traduits de l’anglais.
Nombreuses collaborations à des revues et organes de presse écrite, Libération, Le Monde, Géo, Le Magazine Littéraire, etc. ainsi que des réalisations régulières de magazines et d’émissions (Métropolis)...


Claude Beausoleil

Poète et critique, Claude Beausoleil est né à Montréal le 16 novembre 1948. Après un doctorat à l’Université de Sherbrooke, sur le motif de l’identité dans la poésie québécoise, il enseigne la littérature à partir de 1973. Depuis 20 ans, Claude Beausoleil est très actif dans le domaine de la poésie. Il a participé à des conférences et à des colloques sur la poésie en Acadie, au Mexique, en France, en Belgique, en Suisse et en Italie. Il a participé à plusieurs festivals de poésie et a collaboré à de nombreuses revues au Québec et à l’étranger dont Estuaire (Montréal), Europe (Paris), American Poetry Review (New York), Eloizes (Acadie) et Plural (Mexico). Claude Beausoleil est aussi directeur de la revue Lèvres urbaines. Critique, il a été chroniqueur de poésie au journal Le Devoir de 1978 à 1985. En tant que traducteur, il a préparé une anthologie de la poésie mexicaine contemporaine et traduit des poèmes de Garcia Lorca et de Xavier Villaurrutia.
Depuis 1972, Claude Beausoleil a fait paraître une trentaine d’ouvrages de poésie.
En 2004, il a rejoint l’Académie Mallarmé dont il était depuis 1997 « correspondant étranger » devenant ainsi membre à part entière, comme l’avait été avant lui Gaston Miron.


Steve Potts

Né le 21 janvier 1943 à Colombus, Ohio, Steve Potts vient d’une famille très mélomane. Dès son plus jeune âge, il est fasciné par le saxophone après avoir entendu jouer son cousin, Buddy Tate, saxophoniste dans l’orchestre de Count Basie. Plus tard à Los Angeles, il apprend la musique avec Charles Lloyd, parallèlement à ses études d’architecture. Il s’établit ensuite à New York où il poursuit son éducation musicale auprès d’Eric Dolphy. Il rencontre Ron Carter avec qui il devient ami. Il côtoie Coltrane, Jimmy Garrison, Tony Williamsn, Herbie Hancock, Chick Corea, Larry Coryell et Wayne Shorter. Il joue avec Roy Ayers, Richard Davis, Joe Henderson, Reggie Workman et Chico Hamilton avec qui il travaille pendant quatre ans.
Puis en 1970, lassé de la vie new-yorkaise il part pour l’Europe, travaille avec Brigitte Fontaine, se fixe à Paris et se produit avec Dexter Gordon, Johnny Griffin, Mal Waldron, Ben Webster et Hal Singer avec qui il contenu d’entretenir des relations amicales et musicales … On le retrouve aussi avec l’Art ensemble of Chicago.
En 1973 il forme un groupe avec Christian Escoudé, Boulou Ferré, Oliver Johnson et Gus Nemeth. Sa rencontre avec Steve Lacy date de cette époque. Les tournées s’enchaînent, ils parcourent le monde pendant plus de 23 ans et enregistrent ensemble plus de 25 albums, ce qui n’empêche pas Steve Potts de mener à bien d’autres projets comme d’accompagner Jessye Norman en 1982, de s’intégrer au groupe africain Ghetto Blaster en 1986, de composer des musiques de films, etc… Il reforme un groupe avec Richard Galliano, Michel Godard, Jean-Jacques Avenel, Bertrand Renaudin et enregistre « Pearl » en 1990. . Toujours aussi éclectique, il enregistre également un CD avec Imaran, groupe de musiciens Touaregs en sort un CD « Wet Spot » en 2000 avec un nouveau quartet composé de Michael Felberbaum, Stéphane Persiani et Richard Portier.
Cette date marque le début d’une période très riche durant laquelle Potts se produit régulièrement au Club Les Sept Lézards à Paris, où pendant une huitaine d’années, il a invité plus de 70 musiciens, comme Alain Jean-Marie, John Betsch, François Ripoche, François Théberge, Stéphane Belmondo, Médéric Collignon, Stéphane Guillaume, Olivier Ker Orio, Jérôme Rateau, Morena Fattorini, Romain Clerc-Renaud, à jouer avec l’une de ses trois formations régulières Stevie and the Boogah Band (George-Edouard Nouel, Stéphane Persiani, Jean-Claude Montredon), the Institute of Advanced Harmony (Michael Felberbaum, Michel Edelin, Thomas Savy, Stephen Kerecki, Richard Portier) et Steve Potts and Family (Michel Edelin, Sophia Domancich, Jean-Jacques Avenel, Simon Goubert).
En parallèle, Steve Potts a démarré un atelier d’improvisation, the Menilmontant Street Band auquel il participe dans le cadre des Ateliers du Chaudron à Paris.
A l’heure actuelle, Potts se concentre sur son prochain enregistrement, tout en continuant les tournées, en particulier en Italie, où il joue avec le pianiste Gianni Lenocci et les musiciens qui l’entourent. Potts prépare également un projet surprise qui sera annoncé dans un avenir proche.


Jean-Luc Debattice

Jean-Luc Debattice est né en 1947 à Liège. Comédien et auteur-compositeur-interprète, il a travaillé en Belgique, Suisse et en France sous la direction de metteurs en scène tels que Benno Besson, Claude Confortes, André Steiger, Derek Goldby. Marc Liebens, Philippe Van Kessel….
A joué également ses propres textes en one-man show et en théâtre : Comme un vieux moteur dans un arbre à viande, Zouaves d’aujourd’hui, I am an erotic man …
Auteur-compositeur-interprète de plus de trois cents chansons.
De nombreux récitals seul, avec un musicien ou en formule rock :Sur la bande à côté de la plaque, Mythologies dans les villes,Artiste de série noire, Barbaroque, Avec des fleurs, Panoplie d’homme …
Deux CD de ses compositions : Barbaroque, Panoplie d’homme.
Participations en tant que compositeur à des albums d’Alain Aurenche et du poète André Velter (l’oratorio-rock ça cavale) , ainsi qu’au CD consacré au Chat Noir et encore aux albums collectifs sur Max Jacob, Nerval, Charles Cros.
A écrit également des musiques de scène.
Créateur de spectacles : Les fils de Merlin et d’Ossian,Les indomptés, Toutes griffes dehors, Amer indien, Florilège de fous..
Travaille également sur des poètes contemporains pour des lectures-spectacles : André Velter, Zéno Bianu, Mathieu Messagier, Claude Pélieu.

Portfolio