Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 364 > Périphérie du 33e Marché de la Poésie > 30 mai, samedi : Le temps d’un café : Patrick Laupin vs Dominique Sampiero - (...)

30 mai, samedi : Le temps d’un café : Patrick Laupin vs Dominique Sampiero - 17h

mercredi 18 mars 2015, par Vincent Gimeno-Pons

samedi 30 mai - 17h
Le temps d’un café : Patrick Laupin vs Dominique Sampiero

Patrick Laupin et Dominique Sampiero se retrouveront pour la première fois à la croisée de leurs poèmes, pour une rencontre riche de leurs humanités respectives.
Orchestrateur : Thierry Renard

Bibliothèque nationale de France
Quai François-Mauriac - 75706 Paris
M° Quai de la gare (6) - Bibliothèque François-Mitterrand (14) (RER C)
organisé avec la Bibliothèque national de France

Biographies

JPEG - 223.3 ko
Patrick Laupin

Patrick Laupin. Écrivain. Né en 1950 à Carcassonne. A publié une vingtaine d’ouvrages de poésie, prose, récits et philosophie. Dans les émissions de France Culture, animées par Colette Fellous, Francesca Piolot, Alain Veinstein, Mathieu Bénézet, les auditeurs ont a maintes reprises salué l’esprit de sa passion attentive à la vérité expatriée et à la merveille de présence du langage en chacun. La Société des Gens de Lettres lui a décerné le Grand prix SGDL de poésie pour l’ensemble de son œuvre en 2013.
« Je m’intéresse à la lecture et à l’écriture, tout autant qu’au travail avec les autres, depuis le jour où j’ai réellement compris et ressenti, que les voix des autres qui parlaient en nous nous donnaient vraiment quelque chose de mobile et recréateur. Toutes mes phrases sont orientées par ces cartes géographiques et ce climat d’un dialogue entre le silence et les voix du monde. En ce sens dans mon écriture je n’ai jamais fait de différence trop grande entre la poésie, la pensée et le récit, et je m’en suis remis à l’intonation de la voix. Car si la voix est une nudité c’est seulement après qu’elle soit écoutée et entendue que l’humain arrache une part de son secret aux ténèbres et s’oriente vers l’essence de la sincérité, qu’il arrache le verbe au cœur de l’innommé et en rapatrie l’essence commune et nomade sur la terre des hommes, des rêves et des langues. »
Principaux ouvrages :
Le Jour l’Aurore (Ed Comp’Act) – La Rumeur libre (Ed. Paroles d’Aube) – Solitude du réel ( Ed. Seghers) - Les Visages et les Voix ( Ed. La rumeur libre) – Le Courage des oiseaux ( Ed. La rumeur libre) – Stéphane Mallarmé (Poètes d’Aujourd’hui, Ed. Seghers) – L’Homme imprononçable (Ed. La rumeur libre) – Ravins (Ed. La rumeur libre).

JPEG - 137.8 ko
Thierry Renard. Photo Corrado Iorio

Thierry Renard est né le 14 août 1963 à Lyon. Mère d’origine piémontaise, employée. Père lyonnais, ouvrier, décédé en 2008. Études secondaires au lycée Jacques-Brel de Vénissieux. Ancien élève du Conservatoire d’art dramatique de Lyon. Il s’est fait remarquer, dès 1978, dans la région Rhône-Alpes — en tant que comédien, poète et animateur de revue. Il a longtemps partagé sa vie entre l’écriture, le théâtre et de très nombreuses autres activités artistiques. Il est aujourd’hui directeur de l’Espace Pandora à Vénissieux (Rhône), lieu de diffusion et de communication de la poésie.
Après avoir animé le magazine poétique AUBE (1978-1998), après avoir été le directeur littéraire des éditions Paroles d’aube jusqu’au printemps 1998, Thierry Renard a rejoint les éditions La passe du vent en qualité de responsable littéraire. Il est, également, l’un des quatre fondateurs de l’Espace Pandora – avec Sylviane Crouzet, Olivier Fischer et Patrick Vighetti. En 2009, il succède à Jean-Pierre Siméon à la présidence de la Semaine de la poésie de Clermont-Ferrand et il est élu vice-président de l’Agence Rhône-Alpes pour le livre et la documentation (ARALD).
Il a écrit des préfaces pour des amis écrivains : Emmanuel Merle, Jean-Michel Platier, Francis Pornon, notamment. Et aussi réalisé des entretiens : Abraham Bengio, Serge Pey, René Balme… Sa rencontre avec l’écrivain Charles Juliet, dès 1978, fut pour lui déterminante.
Officier des Arts et des Lettres, promotion du 14 juillet 2013.

Ouvrages publiés (sélection) :
Les Écritures rouges, Éditions Aube, 1989
Dans la braise de tes yeux, Nouvelle édition Pleine Plume, 1990
La lune machin, Verso, 1990
Le fait noir, préface de Patrick Laupin, Éditions Paroles d’aube, 1993
Autre chose que le jour, photographies de David Anémian, préface de Lionel Bourg, Éditions Déclics et des Claps, 1995 ; Prix du conseil général du Rhône
Pour L.B, Éditions Wigwam, 1996
L’injustice commence là, Éditions Bérénice, 1998
Maintenant la nuit, collages de Lionel Bourg, Éditions Cadex, 1998
L’espérance récompensée, collages de Philippe Bouvier, préface de Jean-Pierre Spilmont, Éditions Bérénice, 2000
Il neige sur ta face, préface d’Éric Mèle, Éditions Le bruit des autres, 2001

JPEG - 112.7 ko
Dominique Sampiero. Photo Ulf Andersen

Dominique Sampiero est né dans l’avesnois, région de bocage du Nord de la France, et, coïncidences auxquelles il aime penser, l’hiver où l’abbé Pierre lance son appel pour les sans-logis, une semaine après la mort de Matisse, le jour de la démission de Marguerite Duras du Parti Communiste.

Instituteur pendant une vingtaine d’années, militant des pédagogies Freinet, Montessori, Rudolph Steiner et de la pensée humaniste de Françoise Dolto, il démissionne de l’Education nationale pour se consacrer entièrement à l’écriture.

Poète, romancier, scénariste, auteur jeunesse et de théâtre ( TchatLand / Le bleu est au fond ), réalisateur de vidéos et de courts métrages ( La dormeuse / On est méchant avec ceux qu’on aime), Dominique Sampiero explore la création littéraire et obtient une première consécration de son écriture poétique avec La vie Pauvre (Prix Max Pol Fouchet. Ed. La différence, 1992) et de son écriture romanesque avec Le rebutant (Prix du roman populiste. Ed Gallimard, 2003). Il reçoit le prix Robert Ganzo ( Étonnants voyageurs ) pour La vie est chaude et l’ensemble de son œuvre en 2014.

Son œuvre parcoure différentes formes d’écriture en restant fidèle aux personnages et aux thèmes de son univers poétique : les vies lumineuses et minuscules mais aussi les paysages fondateurs de la région du Nord.

En 1998 et en 2004, il écrit deux scénarios sur des sujets sensibles, l’école et l’adoption : Ça commence aujourd’hui ( Prix international de la critique à Berlin ) et Holy Lola, réalisés par Bertrand Tavernier. Le scénario de Fils unique a été réalisé par Miel Van Hoogembent en 2013 et a reçu le prix du jeune regard au festival d’Arras.

Principales publications

Romans
L’odalisque ( 2000. Flammarion )
Les fruits poussent dans les arbres ( Sept 2002. Flammarion )
Le rebutant ( Sept 2003. Gallimard. Prix du Roman Populiste )
Le dieu des femmes ( Mars 2004. Grasset )
Holy Lola ( Octobre 2004. Grasset )
La petite présence ( Mars 2006. Grasset )
Les encombrants ( 2009. Grasset )
Le sentiment de l’inachevé ( 2015. Editions Gallimard. à paraître )

Poèmes en prose
Un livre s’écrit tôt le matin ( 2000. L’arbalète Gallimard )
L’idiot du voyage ( 2001. L’arbalète Gallimard )
Celui qui dit les mots avec sa bouche ( 2002. L’arbalète Gallimard )
Patience de la blessure ( 2002. Lettres Vives )
Carnet d’un buveur de ciel ( 2007. Lettres Vives )
Le maître de la poussière sur ma bouche ( 2009. Lettres Vives )
Bégaiement de l’impossible et de l’impensable ( 2012. Lettres Vives )
L’étui noir ( 2014. Photos de Patrick Devresse. Editions GLC )
Chambres ( 2014. Editions Æncrages and Co )
Avant la chair ( Mars 2015. Editions Le Passeur, collection Hautes Rives )