Abirached, Robert

par Vincent Gimeno-Pons, 4 juillet 2010

Comment oublier Arlette, l’infatigable, toujours aux aguets pour défendre et illustrer la poésie, dans le souvenir actif de PAB, de son théâtre, de ses poèmes, de ses entreprises, compagne de route si vive et si constante ? J’apprends avec tristesse qu’elle vient de nous quitter, mais elle a imprégné pour si longtemps le paysage de la poésie, en France et en Belgique, qu’elle va rester pour toujours avec nous, qui l’avons aimée.
Robert Abirached

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Les amis d’Arlette ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : dimanche 4 juillet 2010, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.