Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 305 > La Périphérie du 28e Marché de la Poésie > 16 juin : 100 poètes + 100 artistes = 200 minutes de poésie > Alhau, Max / Baumel, Hélène

Alhau, Max / Baumel, Hélène

vendredi 26 mars 2010, par Vincent Gimeno-Pons

Max Alhau

né le 29 décembre 1936 à Paris. Il a été professeur de lettres modernes puis chargé de mission bénévole pour la poésie à Paris X-Nanterre. Critique littéraire (Autre Sud, Europe, La N.R.F. ) et traducteur de l’espagnol.

Derniers ouvrages publiés
Poésie
Nulle autre saison, L’Arbre à Paroles, 2002
À la nuit montante, Voix d’encre, 2002
Proximité des lointains, L’Arbre à Paroles, 2006, Prix Charles Vildrac de la SGDL
D’asile en exil, Voix d’encre, 2007, Prix Georges Perros
Nouvelles
L’État de grâce, Le Petit Pavé, 2009
Prose
Retour à Lisbonne, Tertium éditons, 2007

Tu n’as plus rien à conquérir,
hormis quelques feuilles mortes
échappées de leurs branches
et qui annoncent déjà
les prémisses des flammes.

Avec tes pas dépossédés
de tout itinéraire
tu rejoindras ce lieu
où parler ne suffit plus
pour croire en sa présence.

L’oubli t’en saura gré
lorsque le temps lui-même
aura rendu les armes.


(inédit)

Hélène Baumel

La nature, un thème rémanent.
Estampes et livres d’artiste
Le style d’Hélène Baumel est caractérisé par des lignes qui évoquent le mouvement grâce à leur superposition et un large empiètement des couleurs contigües ; appliquées à la poupée, ce qui les enrichit mutuellement. La nature, calme ou tourmentée, est au cœur de l’œuvre de cette artiste qui travaille essentiellement à l’eau forte, à l’aquatinte et au sucre.
Hélène Baumel a réalisé 8 livres d’artistes dont 6 avec Max Alhau : soit en taille douce (aquatinte), soit en taille d’épargne (linogravure ou bois de fil)

Paysage en bleu (2001) Poèmes de Max Alhau
Un ciel trop vaste (2002) Poèmes de Max Alhau
Élémentaire (2003) Poèmes de Max Alhau
À travers bois (2004) Poèmes de Max Alhau
Une île presque (2005) Poèmes de Liliane Eve Brendel
Transparence des saisons (2006) Poèmes de Max Alhau
Neige le silence (2007) Poèmes de Jean Marie de Crozals
À fleur de terre (2009) Poèmes de Max Alhau

Un an après la tempête de décembre 1999, dans les bois de Chaville, une multitude de troncs d’arbres ont offert leurs écorces à l’œil du photographe. La plume du poète les a mis en vers et c’est naturellement que le graveur a choisi d’utiliser le bois pour intégrer les sources d’inspiration première. L’évidence du triptyque s’est imposée pour tenter de mettre en valeur chaque élément tout en les reliant.

Portfolio