Marché Poésie 2018, le Québec invité d’honneur

Accueil > Nouvelle rubrique N° 356 > Nouvelle rubrique N° 361 > Paoli, Angèle / Denise Desautels / Sabine Huynh / Dominique Sorrente / Marie (...)

Paoli, Angèle / Denise Desautels / Sabine Huynh / Dominique Sorrente / Marie Ginet - Stand 202

dimanche 4 mai 2014, par Vincent Gimeno-Pons

Angèle Paoli
Née à Bastia, Angèle Paoli vit dans un village du Cap Corse. Depuis 2004, elle anime la revue numérique de poésie et de critique Terres de femmes (www.terresdefemmes.com), avec la collaboration de l’éditeur Yves Thomas, et du photographe et architecte Guidu Antonietti di Cinarca. Elle y tient une rubrique de critique littéraire et assure au quotidien la coordination de deux anthologies de poésie.
Parmi ses publications les plus récentes, on note : Le Lion des Abruzzes (récit-poème, éd. Cousu Main, 2009), Carnets de marche (éd. du Petit Pois, 2010), Camaïeux (livre d’artiste, éd. Les Aresquiers, 2010), Solitude des seuils (livre d’artiste, gravure de Marc Pessin sur un dessin de Patrick Navaï, éd. Le Verbe et L’Empreinte, 2011), La Figue (livre d’artiste, Dom et Jean Paul Ruiz, 2012. Préface de Denise Le Dantec), Solitude des seuils (éd. Colonna, 2012. Liminaire de Jean-Louis Giovannoni). À paraître en 2013 : De l’autre côté, aux éditions du Petit Pois.
Ouvrages en collaboration : Philippe Jambert et Angèle Paoli, Aux portes de l’île, éd. Galéa, 2011 ; Angèle Paoli et Paul-François Paoli, Les Romans de la Corse, éd. du Rocher, 2012 ; Pas d’ici, pas d’ailleurs (anthologie francophone de voix féminines contemporaines) (poèmes réunis par Sabine Huyhn, Andrée Lacelle, Angèle Paoli et Aurélie Tourniaire), éd. Voix d’encre, 2012. À paraître en 2013 : Philippe Jambert et Angèle Paoli, Fontaines de Corse, éd. Galéa.
Angèle Paoli a aussi publié de nombreux poèmes et/ou articles dans des ouvrages collectifs et anthologies, ainsi que dans les revues Pas, Faire-Part, Poezibao, Europe, Siècle 21, La Revue des Archers, NU(e), Semicerchio, Thauma, Les Carnets d’Eucharis, DiptYque n°1 et n° 2, Le Quai des Lettres, Décharge, Mouvances, PLS (Place de la Sorbonne), Diérèse,...
Angèle Paoli est lauréate du Prix européen de la critique poétique francophone Aristote 2013.
Pour la photo, prendre celle-ci : http://bit.ly/13Nv49x et mette en © Ph. Lisa Dest

Denise Desautels
Née à Montréal, Denise Desautels a publié plus de vingt recueils de poèmes et récits qui lui ont valu de nombreuses distinctions, parmi lesquelles le Grand Prix du Festival internatio-nal de la poésie de Trois-Rivières, le prix du Gouverneur général du Canada, le prix Athanase-David – la plus haute distinction accordée en littérature au Québec – et le Prix de Littérature Francophone Jean Arp. Liée depuis longtemps et à plusieurs titres au monde des arts visuels, elle a collaboré à une vingtaine de livres d’artiste réalisés au Québec, aux Éditions Ro¬selin, en France et en Belgique, chez Collectif Génération, à La Cour Pavée, à La Sétérée et aux Éditions Tandem, entre autres. Ces ouvrages ont fait partie d’expositions d’envergure, et plusieurs ont été acquis par des musées et d’importantes bibliothèques, tant au Québec et au Canada qu’aux Etats-Unis et en Europe. Elle est membre de l’Académie des lettres du Québec.

Sabine Huynh
Sabine Huynh, docteur ès-lettres en linguistique de l’Université Hébraïque de Jérusalem, et Postdoctoral Fellow en sociolinguistique de l’Université d’Ottawa, est née à Saïgon, a grandi à Lyon, a vécu et travaillé en Angleterre, aux États-Unis, au Canada et en Israël (enseignement et recherche, entre autres). Ces dernières années elle se consacre la journée à ce qu’elle ne pouvait faire que la nuit : écrire et traduire. Elle aime aussi jouer avec sa fille. Elle écrit en français et en anglais, a publié de la science chez L’Harmattan, de la poésie chez Voix d’encre et Voltije Éditions, de la prose chez Galaade Éditions et publie.net, et un peu de tout dans bon nombre de journaux, revues universitaires et littéraires depuis l’an 2000. Quelques titres d’ouvrages : pas d’ici, pas d’ailleurs (anthologie poétique, Voix d’encre, 2012), Les Colibris à reculons (poésie, Voix d’encre, 2013), La Mer et l’enfant (roman, Galaade, 2013), En taxi dans Jérusalem (récit, publie.net, 2013), Tel Aviv / ville infirme / corps infini (Voltije Éditions, 2014).

Dominique Sorrente
Dominique Sorrente est l’auteur d’une vingtaine de titres publiés notamment chez Cheyne (http://www.cheyne-editeur.com/) et MLD (www.editions-mld.com), Il revendique une pratique polygraphe qui, tour à tour, le fait devenir parolier, auteur de micro-fictions, chroniqueur, improvisateur musicien auteur de chansons, mais, avant tout, poète. Son anthologie personnelle « Pays sous les continents, un itinéraire poétique 1978-‐2008 » a reçu le Prix Georges Perros. Après « C’est bien ici la terre », préfacé par Jean-Marie Pelt, (éditions MLD), son prochain recueil « Il y a de l’innocence dans l’air » paraîtra aux éditions de l’Arbre à paroles (Belgique).
Passeur de poésie, il intervient régulièrement dans les écoles, universités et autres lieux publics. En 1999, il fonde à Marseille le Scriptorium (www.scriptorium-marseille.fr) qui propose des formes originales de poésie partagée (caravane, transcontinentale, jumelages, intervalles, poésie chorus). Il co-anime également la revue des Archers au théâtre Toursky à Marseille.
À l’automne 2013, Dominique Sorrente crée avec la poète slameuse Marie Ginet la lecture-spectacle « Nord Sud où vont les fleuves ». (http://slam-lille.com/litterature/residences-decriture) sur le thème de la parole nomade, de la rencontre amoureuse et du croisement des arts.
Poète méditerranéen, d’influence celtique, Dominique Sorrente est ancré à Marseille, « sœur du monde entier ».
Pour complément d’information sur l’auteur, on peut consulter la page wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Sorrente) ou celle de la Maison des écrivains (http://www.m-e-l.fr/fiche-ecrivain.php?id=843)
blog de référence :
http://www.scriptorium-marseille.fr/
Bibliographie
Citadelles et Mers (Sud, 1978)
L’Apparent de Lumière (Les Heures, 1980)
Ephémérides (Le Lamparo, 1980)
La Lampe allumée sur Patmos (Cheyne éditeur, 1982)
La Combe obscure (1985)
Une Route au milieu de la Nuit (Froissart, 1985)
Les Voix de Neige (Cheyne, 1988)
Petite suite des Heures (Cheyne, 1991) (prix Artaud)
Une seule phrase pour Salzbourg (Cheyne, 1994)
La Terre accoisée (Cheyne, 1998)
Le petit livre de Qo (Cheyne, 2001)
Un crayon pour l’arc-en-ciel/ A crayon for the rainbow (Publibook, 2003)
Mandala des Jours (Publibook, 2007)
Pays sous les continents, un itinéraire poétique 1978-2008 ( MLD, 2009, prix Georges Perros 2011)
Ce que raconte la fabrique, édition numérique www.publie.net, 2009
Improviser, Feuille volante, 2010
C’est bien ici la terre , préface de Jean-Marie Pelt, éditions MLD 2012
Naître, Feuille volante, 2014
ainsi que plusieurs participations à des anthologies et livres collectifs en France (éd. Sillages, Nouvel Athanor, Tipaza, Cherche-Midi), à l’étranger et sur les sites internet (Publie.net, Terres de femmes, Recours au poème, Poezibao).
Publication de poèmes en roumain (revue Nord Literatur) d’Un crayon pour l’arc-en-ciel (poésie jeunesse), traduction par Cornelia Balan Pop.
Réalisation du Pictodrame- DVD- Entr’acte 1- Lettre à une habitante en chemin avec Daniel Vincent et Colette Papilleau (avril 2007)
Actualité premier semestre 2014 :
publication de Il y a de l’innocence dans l’air (éditions de l’Arbre à paroles) , La folie douce (édition Tipaza)
création avec Marie Ginet de la lecture-spectacle Nord Sud où vont les fleuves (co-production La Générale d’Imaginaire et le Scriptorium) et résidence d’écriture itinérante sur une péniche (Namur-Béthune)
article « Marseille en poésie : de la ville-monde au terrain vague » (journée d’étude Glasgow University)
rencontres autour du numéro spécial « Marseille, terrain vague » de la revue des Archers, pour le Printemps des Poètes :
création d’une fresque murale et d’une suite Stèles en sous-sol, avec le peintre Laurent Xavier Cabrol pour le parking Vinci du Centre-Bourse à Marseille
Rencontre : « Si Sorrente vous tente » avec première partie :lecture-concert « La folie douce » suivie du Comptoir des poètes animé par le groupe du Scriptorium (Galerie Instants magiques, Marseille, 15 mars),
Journée Poésie des Deux rives à Contes (06), le 20 mars
Concert-lecture : Deux poètes pour quelques notes de guitare, festival de poésie partagée (La Ciotat) 11 avril, avec Lionel Mazari
Rencontre du Scriptorium « Présence de Max Jacob » (Musée Melik, Cabriès, 26 mars) Lecture-spectacle Nord Sud où vont les fleuves avec Marie Ginet, festival Trace de poète (L’Isle sur Sorgue, 31 mai)

Marie Ginet
Passionnée de littérature contemporaine, de poésie et plus particulièrement de poésie orale, Marie Ginet se produit depuis 2005 sur les scènes slam et poétique de France et de Belgique sous le pseudonyme d’Ange Gabriel.e. Formée aux ateliers d’écriture à l’ALEPH, elle anime régulièrement des ateliers mais aussi des rencontres littéraires notamment pour Escales des lettres et produit des émissions radiophoniques consacrées au slam et à la poésie.
Nominée pour le prix de la Vocation en poésie en 2000, elle publie en 2010 aux éditions L’agitée le livre album Souffles nomades préfacé par Jean-Pierre Siméon, lequel salue une « langue drue, qui a du souffle » mais « sait aussi dans l’apnée soudaine ménager sa part de silence. » Son nouveau recueil
Pulsation préfacé par Dominique Sampiéro est paru à L’agitée en mars 2014. Il interroge la figure de Marie-Madeleine et notre rapport contemporain à la spiritualité.
Marie Ginet est auteure et interprète du spectacle Je nous tiens debout mis en scène par Anne Conti et produit par La Générale d’Imaginaire. Avec ses deux complices du collectif Les Encombrantes, Amandine Dhée et Law’Rible, elle questionne la notion de genre et la place de la femme.
En 2013, elle créé avec le poète Dominique Sorrente une lecture poétique à deux voix Nord Sud où vont les fleuves produit par La Générale d’Imaginaire et le Scriptorium.
Poésie
Pulsation, L’agitée, 2014
Souffles nomades, L’agitée, 2010
Revues
Publication dans les revues Le grand Nord, ffwl, Poésie 2001, La Nouvelle Revue Moderne, Revue des Archers
Collectifs
Uriner sous la lune, Venise, L’âne qui butine 2002
Entretiens et émissions radiophoniques
Entretien avec Salah Stétié in Remanence n°3, septembre 1994.
Les voix du slam : portaits des slameurs et slameuses. 42 émissions créées entre 2010 et 2013.
Poésie nomade : lectures et entretiens avec Jacques Dupin, Abdelatif Lâabi, André Velter, Salah Stétié, Farida Aït Ferouk, etc. Une quinzaine d’émissions entre 1994 et 1996
Emissions diffusées sur Canal FM et le réseau national de l’EPRA.

Portfolio