Autour de Pierre Lartigue : Rrose Sélavy en forêt, Périphérie XVII

par Vincent Gimeno-Pons, 15 juin 2009

mardi 16 juin - Maison de la Poésie de Paris - 20h

Textes de Pierre Lartigue

Soirée dirigée par Patrick Zuzalla

Avec Pierre Moure

Pierre Lartigue évoque le destin de Robert Desnos, son dernier poème écrit au camp de Compiègne. Et nous entraîne dans nos forêts intimes.
« Je voulus naguère habiter Compiègne. Pendant des années j’ai pris plaisir à la forêt, à ses jacinthes bleues et aux sous-bois tapissés d’améthystes, de clitocybes et de trompettes de la mort. Je savais que Desnos y avait connu des moments heureux, d’autres désespérés, et j’éprouvais le vague pressentiment d’y retrouver un jour des souvenirs perdus. »

Pierre Lartigue est né en 1936. Hispaniste de formation, il est poète, essayiste, romancier, passionné de danse. Il est décédé en 2008. Bibliographie : La Forge subtiles poèmes, éd. Le Temps qu’il fait, 2001/ Ce que je vous dis trois fois est vrai éd. Ryôan Ji / L.H.O.O.Q., Librairie Tschann, 1998 / La Jolie Morte, roman, Stock, 1995 / Un soir Aragon..., essai, Les Belles Lettres, 1995 / L’Hélice d’écrire. La Sextine, Les Belles Lettres, 1994 / L’Art de la pointe, essai, Gallimard, 1992

organisée avec La Maison de la poésie de Paris

Plein tarif 10 €
5 € sur présentation du journal du Marché de la Poésie
Maison de la Poésie de Paris
Passage Molière - 157 rue Saint-Martin 75003 Paris - M° Rambuteau (11)

En images

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : mardi 15 juin 2009, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.