Marché Poésie 2018, le Québec invité d’honneur

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 305 > Catalogues 28e Marché de la Poésie > Nouveautés Livres et revues 2010 > CORPS DU DÉLIT (LE)

CORPS DU DÉLIT (LE)

Yves Boisseleau

mardi 4 mai 2010

Titre : Le Corps du délit
Auteur : Yves Boisseleau
Illustrateur : Christian Gardair
Format (en cm) : 16X23,5
Pagination : 112
Nombre d’illustrations : 25
Prix (en euros) : 25,00
Argumentaire : Les textes en prose d’Yves Boisseleau invitent le lecteur à une promenade poétique et ludique autour du mot corps et de sa riche polysémie. Expériences réelles, évocations littéraires, picturales ou musicales constituent le point de départ de ces variations entre vagabondage du sens et détournement culturel. La peinture de Christian Gardair, place en regard de ces poèmes des tableaux qui sont aussi des variations. Ainsi l’artiste met à son tour le texte en mouvement, lui donne du jeu en élargissant son espace. Dialogue lumineux d’un peintre et d’un poète.
Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Né en 1938, Yves Boisseleau est agrégé de Lettres. Il est l’auteur de différents travaux universitaires sur Marcel Proust ( Charles Swann, Le sentiment d’échec dans la pensée de Marcel Proust). Sa carrière de professeur s’est déroulée en France dans l’Enseignement secondaire et comme professeur invité de l’Université de Mannheim (Allemagne). Il a également publié en 2005 un journal de voyage au Chili, traduit en espagnol (édition bilingue : Tableaux chiliens / Escenarios chilenos, Editions Cosmigonon, Concepcion, Chili). Il a collaboré à différentes revues pour des articles sur Jonathan Littell (Les Bienveillantes : une position ironique) ou Vicente Pérez Rosales (Un américain dans la région de Bordeaux : une enquête de Vicente Pérez Rosales en 1830). Né en 1938, Christian Gardair vit dans le Blayais. Entre 1962 et 1964, il fait son apprentissage à Bordeaux, auprès de V.-E. Calcagni. En 1964, sa rencontre avec le peintre Bissière, figure importante de la Nouvelle École de Paris, fut déterminante. Depuis, il travaille sur le motif (au sens cézanien du terme) de l’estuaire de la Gironde. Mais ses pas le conduisent souvent à Paris, rue de Seine, où il possède un petit atelier et où ses toiles sont souvent exposées par la galerie Protée. L’œuvre de Christian Gardair est présente dans de nombreuses collections françaises et étrangères.
Editeur : fédérop
ISBN : 978-2-85792-193-6
Site Internet : http://www.federop.com
Première de couverture : IMG/protege/form8/lecorpsdudelit.jpg
N° de Stand : B5

Portfolio