Marché Poésie 2018, le Québec invité d’honneur

Accueil > Nouvelle rubrique N° 314 > Cartier, Gérard

Cartier, Gérard

lundi 3 mai 2010, par Vincent Gimeno-Pons

Gérard Cartier

Né en 1949. Ingénieur (tunnel sous la manche, projet Lyon – Turin) et poète. Maître d’œuvre, avec Francis Combes, de l’affichage de poèmes dans le métro parisien de 1993 à 2007.
Plusieurs livres inspirés de l’histoire récente ¬– La Déportation de Robert Desnos : Alecto ! (Obsidiane, 1994) ; La Résistance en Vercors : Le désert et le monde (Flammarion, 1998 - Prix Tristan Tzara) ; la guerre d’Algérie et la Palestine : Le hasard (Obsidiane, 2004). Quelques livres en forme d’autobiographie fantasque : Méridien de Greenwich (Obsidiane, 2000 - Prix Max Jacob) ; Le Petit Séminaire (Flammarion, 2007). Publication récente de Tristran (Obsidiane, 2010), librement inspiré de la légende de Tristan et Yseut.
Traducteur de La Lanterne de l’aubépine (Le Temps des Cerises, 1996) du poète irlandais Seamus Heaney (Prix Nobel 1995).



FLORE

Ces fleurs légères qui démentent le nord
Fécondées par l’orage et les vents de sel
Une brève saison entre 2 longues neiges
Camarine Angélique Flouve odorante
Leur nom suffit toute la lande s’offre
Au vent vibrante les couleurs mêlées Oseille
Renoncule herbes de 100 façons variées
À désespérer Linné et les vers de Commère
Pavot arctique Orpin Parnassie des marais
Mes planches sous le bras j’herborise en paroles
Parcourant sans me lasser l’échelle
Des classifications restituant à toutes
Leurs vertus singulières baumes et poisons
Guérir la folie et conjurer le sort
Silène Alchémille Armérie maritime
Et de minuscules collections de lichens
Argentant les rochers infimes forêts
Nées avant l’homme et l’oiseau qui peut-être
Après eux dureront flore d’ermite rien
Qui offusque la pensée vie élémentaire
À quoi sans effort s’accorder

(Le voyage de Thulé – extrait)

Portfolio