Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 373 > Nouvelle rubrique N° 377 > Nouvelle rubrique N° 379 > Conseil à la France désolée - Sébastien Castellion

Conseil à la France désolée - Sébastien Castellion

dimanche 15 mai 2016, par Vincent Gimeno-Pons

Titre : Conseil à la France désolée
Auteur : Sébastien Castellion
Langue d’origine : version originale et français contemporain
Format (en cm) : 14x20,5 cm
Pagination : 148
Prix (en euros) : 12
Argumentaire :
« Pensez-vous que Dieu, qui hait les idolâtres, aime les meurtriers ? ».
En 1562, alors que commençait la première des huit « guerres de Religion » qui allaient ensanglanter la France jusqu’à l’édit de Nantes (1598), la voix de Sébastien Castellion s’éleva depuis son exil bâlois pour conjurer catholiques et protestants de cesser de « forcer les consciences » et de persécuter les « hérétiques ».
Quatre siècles et demi plus tard, au moment où, sous l’action de nouveaux « fous de Dieu », le monde voit se propager l’intolérance et le fanatisme, ce Conseil à la France désolée résonne comme un cri on ne peut plus actuel. Et fait écho à la célèbre sentence que, huit ans auparavant, le même Sébastien Castellion avait formulée : « Tuer un homme, ce n’est pas défendre une doctrine : c’est tuer un homme ».
Présentée et annotée par Michel Kneubühler, la présente édition offre la possibilité de lire le Conseil à la France désolée, soit dans la version originale de 1562, soit dans une transposition en français contemporain.

Biographie ou Bibliographie de l’auteur :
Sébastien Castellion (1515-1563)
Né dans le Bugey il y a tout juste cinq cent ans, Sébastien Castellion fait ses « humanités »à Lyon (1535-1540) avant de rejoindre Jean Calvin à Strasbourg, puis à Genève (1531-1544). Un différend théologique avec le Réformateur l’amène, en 1545, à trouver refuge à Bâle, où il est successivement correcteur d’imprimerie puis professeur de grec. Traducteur de la Bible en latin (1551) puis en français (1555), cet humaniste pétri du message évangélique s’oppose vigoureusement à Calvin après le supplice de Michel Servet (1553).
Dans ses livres, Sébastien Castellion prône, en pleines guerres de Religion, la tolérance
religieuse et défend avec fougue la liberté de conscience, ce qui fait de lui, deux siècles avant les Lumières, un précurseur des droits de l’homme.

Editeur : La passe du vent
ISBN : 978-2-84562-276-0
N° de Stand : 109 / 111 B