Delouze, Marc

par Vincent Gimeno-Pons, 5 juillet 2010

Vincent

Absent depuis deux jours, soudain confronté à la profondeur de cette absence-là, je suis sans voix.

Tu sais, toi, notre histoire, puisque tu y es lié depuis presque le début, en cette année 1984, où je vous fis vous rencontrer...

Et voilà que tu viens à Lodève représenter ce splendide Marché, qui était depuis le début comme la matérialisation de la gentillesse, de la curiosité, de la hauteur de vue et de la générosité d’Arlette.

Bien sûr, je compte sur toi, sur nous, pour porter dans ces Voix de la Méditerranée la voix si chaleureuse de celle qui, ne se revendiquant pas poète, fit bien plus que beaucoup d’entre nous pour la poésie.

Douloureuse est notre amitié, en ces jours

Marc Delouze

Les Parvis poétiques
conseiller littéraire des Voix de la Méditerranée (Lodève)

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Les amis d’Arlette ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : lundi 5 juillet 2010, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.