Demoiselle de Massepain (La) : Duduca de Marsipan

par 27 mai 2013

Titre : LA DEMOISELLE DE MASSEPAIN
Sous-titre : DUDUCA DE MARSIPAN
Auteur : IOANID, DOINA
Illustrateur : VAUGHN-JAMES, MARTIN
Traduction : MYSJKIN, JAN
Langue d’origine : roumain
Format (en cm) : 13,5 /21 cm
Pagination : 110
Nombre d’illustrations : 1
Prix (en euros) : 16
Argumentaire : Aussi intimement que ses poèmes puissent être ancrés dans sa vie, Doina Ioanid ne se limite pas aux faits autobiographiques, mais les mélange d’une manière souvent étreignante à des images venues de « l’irréalité immédiate ». Les poèmes en prose de Doina Ioanid puisent leur force dans cette conjugaison de notations tantôt ordinaires, tantôt oniriques, ou plutôt dans le choc de ces images surréelles ou irréelles sur fond d’un réalisme sec. EDITION BILINGUE
Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Doina Ioanid est née 1968 à Bucarest. Pendant ses études de langue et de littérature roumaines et françaises, elle était membre du cercle littéraire « Litere » dirigé par Mircea Cărtărescu à l’université de Bucarest ; ses premiers textes ont paru dans des volumes collectifs issus de ce cénacle. Depuis 2000, elle signa seule cinq volumes, dont La demoiselle de massepain a été couronné du prix « Prima verba ». Elle est secrétaire de rédaction de l’hebdomadaire Observator Cultural. En français, ses poèmes sont à découvrir dans les revues Seine et Danube, Conférence, Europe et Le Fram. Professeur de français, traductrice, journaliste littéraire, elle construit avec persévérance son univers poétique. Parfois écrits en prose, ses textes explore l’individualité féminine tout en tendresse, rythmes et formules initiatiques. Ses recueils de vers ont été salués par la critique. Ils ont régulièrement figuré parmi les meilleurs ouvrages dans les classements établis par les revues littéraires : La demoiselle de Massepain en 2000, Le temps des bijoux en 2001, Le livre des ventres et de la solitude en 2003, Poèmes de passage en 2005. Rythmes pour apprivoiser la hérissonne en 2010. En 2007, Doina Ioanid a obtenu de la part de l’Institut Culturel roumain de Paris une bourse de création dans le cadre du projet Mon Paris à moi. En mai 2009, Doina Ioanid a été invitée au Festival International de Poésie d’Istanbul, qui a réuni 39 poètes du monde entier. Premier livre traduit en publication bilingue : La demoiselle de Massepain, poèmes, traduit par Jan H. Mysjkin, éd. Atelier de l’agneau, 2013. Jan H. Mysjkin est né le 16 novembre 1955 à Bruxelles. Depuis 1991, l’année où il reçoit le Prix National de la Traduction Littéraire en Belgique, il mène une vie semi-nomadique entre Amsterdam, Bucarest et Paris. Il a signé une dizaine de recueils de poésie, tantôt en néerlandais, tantôt en français. Il a traduit de la poésie et de la prose, aussi bien des classiques que des auteurs de l’avant-garde. En 2009, il a reçu le Brockway Prize, pour ses traductions de poésie du néerlandais en français ; en 2011 le prix du Festival International Poesis de Satu Mare pour ses traductions du roumain en français et en néerlandais ; en 2012 le Prix Elly-Jaffé pour la première traduction intégrale en néerlandais du Comte de Montecristo d’Alexandre Dumas.
Editeur : Atelier de l’agneau éditeur
ISBN : 978-2-930440-60-6
Site Internet : http://chronercri.wordpress.com/
N° de Stand : 614

En images

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Nouveautés ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : lundi 27 mai 2013, par
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.
Ces articles pourraient aussi vous intéresser