Des milliers d’arbres solitaires - Œuvre poétique complète

par 11 mai 2014

Titre : Des milliers d’arbres solitaires
Sous-titre : Œuvre poétique complète
Auteur : Abbas KIAROSTAMI
Illustrateur : Mehdi MOUTASHAR
Traduction : Tayebeh HASHEMI & Jean-Restom NASSER, Niloufar SADIGHI & Franck MERGER
Langue d’origine : Persan
Format (en cm) : 10,5 x 15 x 4
Pagination : 860
Nombre d’illustrations : 4
Prix (en euros) : 20 €
Argumentaire : Abbas Kiarostami est né à Téhéran en 1940. Réalisateur, scénariste et producteur de cinéma, il a signé plus de 40 films, parmi lesquels : Où est la maison de mon ami (1987), Close-up (1990), Et la vie continue (1991), Au travers des oliviers (1994), Le goût de la cerise (1997- Palme d’or du Festival de Cannes), Le vent nous emportera (1999- prix de de la Mostra de Venise), Ten (2002). C’est aussi un photographe reconnu, dont les œuvres sont exposées dans le monde entier. Deux recueils de ses poèmes ont été publiés en version française : Avec le vent (2002) ; Un loup aux aguets (2008). « Être à la fois cinéaste, photographe, poète… Tout ça, ce sont des motivations pour vivre, pour faire chaque jour quelque chose, que ce soit du cinéma, de la photo ou de la poésie. Ce n’est pas un choix, c’est une fatalité. » Toute l’œuvre de Kiarostami est tendue vers le retrait et l’épure : soustraire pour mieux montrer, s’abstraire de la narration pour inventer des formes d’écriture qui entrent en résonance avec le monde visible. Cette oeuvre, et ce n’est pas étonnant de la part d’un cinéaste, invite d’abord au regard, elle nous pousse à imaginer, au sens premier, une série d’instants qui sont pure présence au monde, instants suggérés plutôt que décrits où le lecteur est chargé de donner corps et matière aux images, d’achever le tableau. Les sentiments sont ténus, épurés, dénués de tout pathos, éloignés du lyrisme de la tradition classique persane. Nulle préoccupation métaphysique, nulle transcendance dans ces recueils de haïkus laïques où se dessine une sorte de réalisme idéalisé. Ne citant la poésie traditionnelle que pour mieux la détourner, Kiarostami crée une oeuvre moderne et iconoclaste, qui a en commun avec le haïku l’image saisie au vol, l’instant fixé dans une fraction de seconde, comme sous l’objectif du photographe. La mélancolie chère à la tradition persane ne trouve ici nulle consolation : aucun plaisir terrestre ne vient combler le vide de l’existence, comme chez Khayyam et nulle flamme mystique n’offre de sublimation aux aléas de l’existence, comme chez Attar ou Rûmi. Reste la poésie elle-même, l’image nue, dénuée de toute facilité, de tout attrait tapageur. Kiarostami invite le lecteur à une forme d’ascèse esthétique qui lui fera toucher la beauté dans son extrême dénuement.
Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Abbas KIAROSTAMI est né à Téhéran en 1940. Surtout connu en Europe comme réalisateur, scénariste et producteur de cinéma, il a signé plus de 40 films, parmi lesquels : La trilogie de Koker : Où est la maison de mon ami (1987), Et la vie continue (1991), Au travers des oliviers (1994) ) ; Close-up (1990) ; Le goût de la cerise (1997 – Palme d’or du Festival de Cannes) ; Le vent nous emportera (1999 – prix de la Mostra de Venise) ; Ten on ten (2002) ; Five (2005) ; etc. C’est aussi un photographe reconnu, dont les œuvres sont exposées dans le monde entier. Mais à travers ces modes d’expression, c’est le peintre et le poète qu’il a commencé par être et continue d’être, qui s’expriment.
Editeur : PO&PSY / Erès
ISBN : 978-2-7492-4137-1
Site Internet : www.poetpsy.wordpress.com
N° de Stand : 212

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Nouveautés 2014 ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : dimanche 11 mai 2014, par
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.
Ces articles pourraient aussi vous intéresser