Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 54 > Catalogues > Nouveautés Livres 2008 > Douze

Douze

Livre - Nouveauté 2008

mardi 27 mai 2008

Titre : Douze
Auteur : Alexandre Blok
Traduction : Olivier Kachler
Langue d’origine : russe
Format (en cm) : 10 x 17
Pagination : 96
Prix : 6,10 €
Argumentaire : Dans une grande hallucination, Blok rédige Douze entre le 8 et le 28 janvier 1918. La publication de ce texte provoque une vraie tempête. Peu d’écrivais ont osé faire aussi vite de la Révolution le thème central d’une œuvre littéraire. Dans les rues de Petrograd, les murs sont placardés d’affiches où figure un vers du poème : « Marquez le pas révolutionnaire ! » Les bolcheviques relayés par la critique font de "Douze" leur étendard. Il ne se démarque pas des soldats de l’Armée Rouge. Pourtant, les choses sont plus complexes. Le poème s’attache à l’âme de la Révolution plus qu’à la révolution politique elle-même. C’est une oeuvre inaugurale au sens où elle invente le langage nouveau de la modernité poétique en Russie. Par ses recherches rythmiques, Douze est lié à toute l’œuvre antérieure de Blok, dont il est l’aboutissement et le dépassement, Son rythme novateur créé le vers tonique libre en russe : la distinction entre la cadence du vers et celle de la langue parlée s’efface. Les poèmes, au nombre de douze, n’en forment qu’un, liés entre eux par la continuité narrative de l’avancée des douze soldats dans la tempête de neige. Douze constitue utopie au sens où l’invention poétique est elle-même celle du politique.
Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Alexandre Blok est né en 1880 à Saint-Pétersbourg. Il rédige ses premiers poèmes dès l’âge de cinq ans. En 1903, il épouse Lyuba Mendeleeva (fille d’un grand chimiste). Mais cette relation malheureuse le conduit à mener une vie tumultueuse, à fréquenter des prostituées. En 1905, Blok accueille avec joie la Révolution. Patriote, son oeuvre est intimement liée à la destinée de son peuple. Douze paraît en 1918. Blok produira quasi simultanément, deux jours après, Les Scythes, puis n’écrira plus rien jusqu’à sa mort, hormis quelques articles. Il meurt prématurément le 7 août 1921, terrassé par la maladie (probablement la syphilis).
Editeur : Allia
ISBN : 978-2-84485-269-2
Site Internet : www.alliaeditions.com

Portfolio