Et leçons et coutures…

par 24 avril 2012

Titre : Et leçons et coutures…
Auteur : Jean-Pascal Dubost
Langue d’origine : français
Format (en cm) : 17 x 20
Pagination : 136
Prix (en euros) : 20
Argumentaire : L’ensemble Et leçons et coutures et divers autres rattachements et raccords (faits de bousigues) et contenant quelques rapiéçures et retailles destinés à constituer une illisible et centonifique et inachevable et improbable lectobiographie d’auteur (il faut citer le titre entier pour immédiatement donner le ton, si singulier, de la voix de Jean-Pascal Dubost…) a pour impulsion une passion immodérée pour la littérature, livres et écrivains, et pour intention de rendre hommage à la foule de ces pères et pairs qui à un moment donné ont « participé à la construction et de l’être-de-voix, édoncques de l’être de chair » Jean-Pascal Dubost. Précisons, pour aider un peu à la lecture de ce titre, qu’au xvie siècle on appelait couture naturelle le lien qui unissait les pères aux enfants, que leçons signifie « lectures » au sens étymologique et, chez les philologues, variantes d’un texte ancien : c’est en amitié profonde pour les livres que l’auteur s’est couturé « naturellement » à ses pairs (anciens et modernes). Et leçons et coutures… est une fresque d’influences, d’enthousiasmes et d’admirations dessinant une lectobiographie, où le sujet d’écriture n’en finit pas de se dissoudre dans l’autre pour se fabriquer « poèmes en bloc », poèmes comme « variantes actives de l’individu vivant, écrivant ». Un « livre de dettes » mais qui entend n’en « régler aucune » : sous l’apparence de l’hommage, se dessine en fait un portrait en creux de l’auteur, sinon en surface puisque Jean-Pascal Dubost use d’une langue qui jamais ne se laisse envahir par l’influence à laquelle on pourrait s’attendre mais bien au contraire redessine encore et encore sa propre route, ses propres détours, non sans violence – une langue, aussi, très enracinée dans le monde « de son temps ». Un portrait d’une grande vitalité, au vitriol quelquefois, non pas tant des figures tutélaires évoquées que de leur « serviteur » et surtout compagnon en écriture. Une belle manière de s’inscrire, pour Jean-Pascal Dubost, dans les rangées de la bibliothèque qui l’a constitué.
Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Jean Pascal Dubost, né en 1963, vit près de Rennes. Il a publié plusieurs ouvrages, poésie et/ou récits, chez différents éditeurs, dont Fondrie (Une suite métallurgique) (Cheyne éditeur, 2002), Les Loups vont où ? et Monstres Morts (Obsidiane, 2002 et 2005), Nerfs (La Dragonne, 2006), Vers à vif (Obsidiane, 2007), Terreferme (L’Idée Bleue, 2009), et, tout dernièrement, Intermédiaires irlandais (Apogée, 2010) et Le Défait (Champ Vallon, 2010). Aux éditions isabelle sauvage il a signé en juin 2011 un livre d’artiste, Sommes, avec le photographe Jean Yves Cousseau. Il a été président, de 2007 à 2011, de la Maison de la poésie de Nantes ; il collabore à la revue internet Poezibao et à différentes revues, dont Europe ou le Cahier critique de poésie (CIPM, Marseille).
Editeur : éditions isabelle sauvage
ISBN : 978-2-917751-19-0
Première de couverture : IMG/protege/form22/ED_IS_COUV_DUBOST_2012.jpg
N° de Stand : 204

En images

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Nouveautés ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : mardi 24 avril 2012, par
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.
Ces articles pourraient aussi vous intéresser