Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 289 > La Périphérie du 27e Marché > Vivons 120 minutes de poésie !, Périphérie XVIII > Étienne, Marie

Étienne, Marie

vendredi 1er mai 2009, par Vincent Gimeno-Pons

Outre de livres de poésie, Marie Étienne est l’auteur de romans, et d’essais. Elle a longtemps vécu au Vietnam et au Sénégal, travaillé avec Antoine Vitez et elle est membre de la Quinzaine littéraire depuis 1985.

Poésies
Blanc clos, La Répétition, 1977.
La Longe, Temps actuels, coll. « La Petite Sirène », 1981.
Lettres d’Idumée, précédées de Péage, Seghers, 1982.
Le Sang du guetteur, Actes sud, Arles, 1985.
La Face et le Lointain, Ipomée, Moulins, 1986.
Katana, dessins de Sandra Monciardini, Scandéditions, 1993.
Anatolie, Flammarion, 1997, prix Mallarmé.
Roi des cent cavaliers, Flammarion, 2002.
Dormans, Flammarion, 2006.

Dernière publication :
King of a Hundred Horsemen, traduction Marilyn Hacker (Robert Fagles Prize for translation), Farrar, Straus & Giroux, New-York, 2008.


Nuages

Ce mardi 3 octobre à 9h45, tout est bouché par le travail, par ce qui urge soi-disant, et ça et ça et ça. Préférer le sublime, l’inquiétude de l’extase, the restlessness of ecstasy (Macbeth).
Devoir d’insoumission, rire intérieur, non je n’obéis pas, je retourne aux nuages. ah ah ah, vous vous imaginez que vous m’avez assujettie, mise en fiche en tonneau ou en file, eh bien non, à défaut d’ecstasy,
je compte les moutons c’est-à-dire les nuages, j’habite dans le ciel espérant qu’il voudra m’habiter à son tour, je récite ciel de front, ciel de marge, ciel de corps,
je récite ciel de traîne et pour finir ciel d’intervalle, mais en ce mois d’automne, c’est plutôt ciel d’obstacle, ciel d’entrave, ciel de borne.

extraits de Dormans, Flammarion, 2006

Portfolio