Clédat, Françoise / Fabre G., Sylvie

par Vincent Gimeno-Pons, 12 mai 2010

Françoise Clédat

Née le 2 septembre 1942. Etudes de Lettres puis d’Histoire de l’Art . Après plus de trente années passées en région parisienne , a choisi un village de Creuse pour y vivre et écrire le plus souvent.

BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE

Recueils :

. L’adresse, Tarabuste, 2010.
. Une baie au loin ( Turnermonpère) , Tarabuste, 2009.
• L’ange hypnovel, téléchargeable sur Sitaudis.fr, 2009.
• EtnaXios, L’Amourier, 2009.
• Le gai Nocher, Tarabuste, 2006.
• La Chambre de mon fils (préface de Alain Borer), Tarabuste, 2004.
• La langue de Méduse, Tarabuste, 2001.
• Dilution de la lumière, Encres vives, 2000.
• En tel détail recluse, Encres vives, 2000.

Anthologies :
. L’année poétique 2008, Editions Seghers, 2008
. Jardins de la petite morte, recueil lauréat du Pris de poésie des jardins de Talcy, 2002, in La coupure du parc, Editions Tarabuste et Monum, Editions du Patrimoine., 2003.
. Anthologie 80, Le Castor Astral, 1981.

Livres d’artiste :

• L’oiseleur, portfolio conçu et illustré par Rémy Pénard, collection « d,écrire » n°8, 2004.
• L’appeau la voix, poèmes manuscrits par l’auteur, avec huit dessins originaux de Colette Deblé), Cahiers de Peauésie de l’Adour, 2002.
• Violangue in Le Viographe épierre aussi, La Cheirade : à pierre vue, 2001.

Écrits sur l’art :
• Et pourquoi des artistes dans les temps troublés ? Préface du catalogue de la manifestation « quARTiers libres »,MJC de La Souterraine, 2003.
• Dominique Bailly. Histoires de Séquoïa, Ville de Vitry-sur-Seine, 1999
• Les jardins de Paul-Armand Gette, Les carnets de la Commande publique, Editions du Regard, 1997.
• Dominique Bailly. Sculptures paysagères et sculptures en Atelier 1991- 1994, Espaces des arts, Colomiers , 1994.


Je vis une histoire d’amour

4

Je vis une histoire d’amour

Nulle aventure à vivre
que l’aventure de vivre

Sagesse on pourrait comme des Cyniques
(si n’était)


- Pieuvre nourrice marâtre -

La vie nue
la neige le feu de bois
le poids la dureté les échardes
fendre casser ramasser
la forêt le froid la rareté
(si n’était )


- Baie double vitrage pare-brise écran -

Sans papier carte bleue visa vitale
quelle épargnée
nue la vie
scandale sur le trottoir
muet

Nulle harangue
diogène à broadway
taxis enseignes
frénétiques un monde derrière la vitre
vrombit et toutes ses sirènes

Derrière la peau pensée l’incessante pensée je dis à l’ami je dis à rené quelle chose
manque ou comble
manger boire on se plaint les courses l’hyper
marché l’entretien
de la vie on voudrait
sans entretien

Une vieille femme ne se résigne pas
à entrer vieille dans sa vieillesse
Un enfant blond joue du cor
Définie dans ses objectifs
sagesse on voudrait

l’ histoire d’amour que je vis

(Extrait d’un recueil en cours d’écriture )

Sylvie Fabre G.

née à Grenoble, deux enfants, professeur de lettres en Isère. Ses premiers textes paraissent dans la revue Sorcières dont elle fait partie jusqu’en 1981. Une rencontre décisive a lieu avec les Editions Unes qui accueillent son premier livre. Depuis 1977, elle a publié une quinzaine de recueils et de récits chez différents éditeurs et collaboré à une cinquantaine de revues et anthologies en France et à l’étranger ( Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Québec). Elle a réalisé de nombreux livres et catalogues avec peintres et photographes ( A. Slacik, F. Benrath, F. Rebeyrolle, C. Deblé, Mariette, F. Helgorsky, M. Pessin…). Le CNL lui a accordé deux bourses de création.

Bibliographie

Aux Editions Unes : L’autre Lumière, La vie secrète, Le bleu, Dans la Lenteur, Ed. Paroles d’aube : Première éternité, Ed. Le Verbe et l’empreinte : L’heureuse défaite, Lettre de la mémoire, D’un trait, d’un mot (avec des poèmes de F. Cheng et des gravures de M. Pessin) Ed. du Félin (Lebaud-Kiron) : L’Isère, Ed. Voix d’encre : Le livre du visage ( avec des lavis de C. Deblé), Ed. Le Pré carré : Deux terres, un jardin, Ed. Le Dé bleu : L’approche infinie , Ed. L’Amourier : Le génie des rencontres ( 2003), Quelque chose, quelqu’un (2005), Ed. L’Escampette : Les yeux levés (2005), Corps subtil (2009)
Revues et anthologies : Sorcières, Aube-Magazine, Voix d’encre, Bacchanales, Arpa, L’Arbre à paroles, Le Journal des poètes( Belgique ),Aires, Poésie-Rencontre, Lieux d’être, Poésie 98, Le Croquant, Midi, Poésie en voyage, Liberté, Arcade ( Québec), Versodove ( Italie), Hablar, Falar de poesia ( Espagne, Portugal), Les Cahiers de la danse, Diérèse, Thauma, Nunc, Il Segnale ( Milan) …Anthologie 80 (Le Castor astral) Paroles de poètes (Le Dé bleu)Anthologie amoureuse (Paroles d’aube) Samizdat (Le Pré carré)Une saison en poésie A Dhôtel, Poétri(Autrement) Anthol.S. Stétié (Blanc Silex) Sept écrits de femmes (Sémaphore) Ecriture de femmes (Poésie rencontre) La coupure du parc (Tarabuste), 111 poètes en Rhône-Alpes( Le temps des cerises), Rumeurs de ville, La Passe du vent, Couleur femme( Le Castor astral)…



Une fois a eu lieu, une fois dure toujours, et tu te nourris de l’ineffaçable, tu n’attends plus, ton corps imprime un livre d’aube et de sang, tu tournes les pages d’une immémoriale mémoire, tu écoutes au fond de toi grandir l’altérité, elle fait de ton être quartier - la vivante se retrouve dans la morte, l’amante dans la délaissée - l’amour pressenti source originelle, tu choisis le plaisir ou l’ascèse, même voie, même risque, là où tombe le baiser, tu retiens la vie, tu en sens l’âpre finitude et l’infini dans le livre où ton corps est gage de feuilles, tissu de brise, fourmis sur le nu, rumeur des flux, plis et fontaine, tout mot levant sa violence charnelle pour la rendre à son absolu, spirituelle.

Corps subtil ( extrait)

En images

  • Sylvie Fabre G.
  • Françoise Clédat

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : mercredi 12 mai 2010, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.