Festival Franco-anglais de Poésie / La Traductière / Jacques Rancourt

par Vincent Gimeno-Pons, 4 juillet 2010

Bonjour,

Nous venons de saluer Arlette sur notre site, en renvoyant au site du Marché de la poésie, sa famille d’élection. Professeur à Normale Sup, Arlette nous “alimentait” déjà en stagiaires pour la réalisation de la Traductière dans les années 1980. Nous n’avons jamais été ce que l’on appelle des proches, mais nous savions que nous travaillions dans la même direction, et étions très réceptifs aux suggestions que nous pouvions nous faire de part et d’autre. Il y a deux ans, Arlette et l’équipe du Marché nous invitaient au podium du samedi soir pour célébrer les 30 ans du Festival franco-anglais de poésie. C’était un geste concret, Arlette étant une femme d’action plutôt que de grandes déclarations. Nous avons accepté l’invitation, et en avons profité pour rendre un hommage particulier à Henri Meschonnic, qui était encore des nôtres. C’était implicitement, j’y repense aujourd’hui, un hommage à Arlette, à son dévouement permanent pour la poésie, à sa personnalité hors du commun, veuve de Pierre Albert-Birot et dans un même élan belle épouse par alliance de Grabinoulor.

Les amis du Marché de la poésie saluent “Tante Arlette”, ils ont raison, nous perdons aussi tous une sœur.

Jacques Rancourt

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Les amis d’Arlette ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : dimanche 4 juillet 2010, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.