Geier, Françoise

par Vincent Gimeno-Pons, 11 juillet 2010

C’EST AVEC UNE PROFONDE TRISTESSE QUE J’APPRENDS CE SOIR A MON RETOUR DU MIDI LA DISPARITION
D’ARLETTE ALBERT-BIROT QUI NOUS ÉTAIT
À NOUS TOUS LES POÈTES
SI CHÈRE.
C’EST AVEC REGRET QUE JE N’AI DONC PAS PU ASSISTER À 17 H A SES OBSÈQUES AU CIMETIÈRE DU MONTPARNASSE.
VEUILLEZ PRÉSENTER MES TRÈS SINCÈRES CONDOLÉANCES À SA FAMILLE.
FRANÇOISE GEIER

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Les amis d’Arlette ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : dimanche 11 juillet 2010, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.