Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 354 > Nouvelle rubrique N° 356 > Nouvelle rubrique N° 361 > Giovannoni, Jean-Louis / Stéphanie Ferrat / Esther Tellermann / Fabienne (...)

Giovannoni, Jean-Louis / Stéphanie Ferrat / Esther Tellermann / Fabienne Courtade / Caroline Sagot Duvauroux - Stand 417/419

dimanche 4 mai 2014, par Vincent Gimeno-Pons

Jean-Louis Giovannoni
Jean-Louis Giovannoni est né à Paris, le 7 janvier 1950, où il demeure. Il est assistant social dans un hôpital psychiatrique pendant plus de trente-cinq ans. Il dirige, de 1977 à 1981, la revue Les Cahiers du double avec Raphaële George. Membre du comité de rédaction du Nou-veau Recueil de 2005 à 2007. Il obtient le prix Georges Perros en 2010.
Jean-Louis Giovannoni a été président de la Maison des Écrivains et de la Littérature (Mel) de juin 2011 à juin 2012.
Bibliographie
Garder la mort, Éditions de l’Athanor, 1ère éd. 1975 ; 2ème 1976 ; 3ème in Les Choses naissent et se referment aussitôt, Éditions Unes 1985 ; 4ème Éditions Unes, 1991 ; 5ème édition, suivi de Mère, préface de Bernard Noël, Éditions fissile, 2009 • Les mots sont des vêtements endormis, Éditions Unes, 1983 ; réédition avec Fragments inédits, préface de François Heusbourg et postface de l’auteur, Éditions Unes, 2014 • Ce lieu que les pierres regardent, préface de Roger Munier, Éditions Lettres Vives, 1984 ; réédition sans cette préface, Éditions Lettres Vives, 2009 • Les Choses naissent et se referment aussitôt (poèmes de 1974 à 1985), Éditions Unes, 1985 • L’Absence Réelle, avec Raphaële George, Éditions Unes, 1986 ; réédition avec des inédits de Raphaële George Double intérieur, Éditions Lettres Vives, 2014 • L’Immobile est un geste (poèmes de 1985 à 1989). Éditions Unes, 1990 • Pas Japonais, Éditions Unes, 1991 ; réédition, Éditions Lettres Vives, 2009 • L’Invention de l’espace, Éditions Lettres Vives, 1992 ; réédition, Éditions Lettres Vives, 2009 • Le bon morceau, (photos de Marc Trivier), Éditions Les Autodidactes, 1992 ; réédition in Traité de la toile cirée (sans photos), Didier Devillez éditeur, 1998 • L’Élection, (photos de Marc Trivier), Didier Devillez éditeur, 1994 • Journal d’un veau, roman intérieur, Deyrolle éditeur, 1995 ; réédition préfacée par l’auteur, Éditions Léo Scheer, 2005 • Chambre intérieure, (peintures de Gilbert Pastor), Éditions Unes, 1996 • Traité de la toile cirée, essai, Deyrolle éditeur/Didier Devillez éditeur, 1998 • Greffes, (peintures de Vincent Verdeguer), Éditions Unes, 1999 • Danse dedans, Prétexte éditeur, 2005 • Le Lai du solitaire, roman intérieur, Éditions Léo Scheer, 2005 • Jean-Luc Parant : Traité de physique parantale, essai, Éditions Jean-Michel Place, 2006 • S’emparer (avec Des monstres et prodiges d’Ambroise Paré), Éditions 1 : 1 (collection : Anciens /Modernes), 2007 • T’es où ? Je te vois ! (français/anglais), L’Atelier des Grames, 2009 • Réédition de Ce lieu que les pierres regardent, suivi de Variations Hölderlin, Pas japonais, L’Invention de l’espace, préface de Gisèle Berkman, Éditions Lettres Vives, 2009 • Ne bouge pas ! (photos de Marc Trivier), Éditions La Pierre d’Alun, 2011 • Envisager, (sous les portraits de Gilbert Pastor), Éditions Lettres Vives, 2011 • Issue de retour, Éditions Unes, 2013 • Voyages à St Maur, récit, Éditions Champ Vallon, 2014.

Stéphanie Ferrat
Stéphanie Ferrat est née en 1972 à Aix-en Provence, et vit à Ampus dans le Var. Poète et plasticienne, elle s’occupe également d’une petite maison d’édition de livres à tirages limités : les mains.
Livres :
Viande, Editions Artci-Lab, 2000.
Jours d’apophyses, Pré Carré, 2002.
Long sur elle, Propos2 Editions, 2004.
Rein définitif, L’Attentive, 2004.
Couvrir la bouche, Le dé bleu, 2004.
Corps seulement, Remarque, 2005.
Abîmer de jour, La Lettre volée, 2007.
Les mains prononcées, L’Arbre à paroles, 2009.
Caisson, La Lettre volée, 2009.
Réceptacle, Fissile, 2009.
Côté ciel / notes d’atelier, Fissile, 2012.
Ventre, Potentille, 2012.
Caillot, La Lettre volée, 2013.
Cette surface bordant le noir, Propos2 Editions, 2013.
Roncier, Atelier La Feugraie, à paraitre en 2014.

Esther Tellermann
Depuis 1986, date de son premier titre Première apparition avec épaisseur (réédité en 2007) les livres d’Esther Tellermann paraissent aux éditions Flammarion, livres qu’elle veut organisés en de longues suites narratives.
Notons principalement les titres : Trois plans inhumains (1989), Distance de fuite (1993), Pangéia (1996), Guerre extrême (1999), Encre plus rouge (2003), Terre exacte (2007), « Contre l’épisode » (2011).
Une large section de Guerre extrême a été traduite en anglais par Keith Waldrop sous le titre de Mental ground (Burning Deck, Providence, 2002).
Les éditions Unes ont fait paraître en novembre 2013 son dernier livre : Le Troisième
Elle a publié en 2004 aux éditions Farrago/Léo Scheer un récit en prose : Une odeur humaine.
Un essai, Nous ne sommes jamais assez poètes, doit paraître aux éditions de La lettre volée en mai 2014 ainsi qu’un livre de poèmes : Carnets à bruire.
Le travail d’Esther Tellermann figure dans de nombreuses anthologies dont l’Anthologie de la poésie française (du XVIIIe au XXe siècle) parue en 2000 dans la Bibliothèque de la Pléiade.
Le numéro 39 de la revue NU (e) lui rend hommage.

Fabienne Courtade
Depuis Nous, infiniment risqués paru aux éditions Verdier, Fabienne Courtade est l’auteur d’une douzaine de livres de poésie, notamment aux éditions Unes et Flammarion. Elle vit et travaille à Paris.
Principales publications :
Tels jours, laissés blanc, éditions Ecarts, 2013
Le même geste, éditions Flammarion, 2012, prix de poésie Charles Vildrac 2013
Table des bouchers, éditions Flammarion, 2008
Il reste, éditions Flammarion, 2003
Ciel inversé (I et II), Cadex éditions, 1998-2002
Nuit comme jours, éditions Unes,1999
Lenteur d’horizon, éditions Unes,1999
Entre ciel, accompagné d’aquarelles originales de Frédéric Benrath, éditions Unes, 1998
Quel est ce silence, éditions Unes, 1993
Nous, infiniment risqués, éditions Verdier, 1987
Fabienne Courtade a participé à de nombreux ouvrages collectifs et à des revues, parmi lesquelles : Ralentir travaux, La Main de singe, La Rivière échappée, La Polygraphe, Action poétique, Neige d’août, Le Nouveau Recueil, Rehauts, La Revue littéraire, La Canopée, Gare maritime, Le Préau des collines, N 4728, Lampe-tempête, Europe, Esprit …

Caroline Sagot Duvauroux
Née à Paris. Études de Lettres classiques, Censier Sorbonne, études théâtrales et d’art plastique. Comédienne pendant huit ans puis se consacre à la peinture et à la poésie.
Plusieurs expositions depuis 20 ans en France et à l’étranger.
Réalisation de livres d’artiste avec Ena Lindenbaur, Jean-Paul Héraud, Philippe Guitton, Jacques Clerc…
Nombreux ateliers d’écriture et interventions littéraires en France et à l’étranger. (Italie, Ukraine, Bahrein, Belgique, Inde, Maroc…)

La plupart de ses ouvrages sont publiés par les Éditions José Corti et Les ennemis de Paterne Berrichon. Plusieurs textes en revue également et catalogues de peintres.

Principales publications :

-  Hourvari dans la lette, Corti, 2002

-  Atatao, Corti, 2003

-  Vol-ce-l’est, Corti, 2004

-  Köszönöm, Corti, 2005

-  Le récit d’il neige, Les ennemis…, 2006

-  Aa, Corti, 2007

-  Le vent chaule, Corti, 2009

-  Magnificat, Les ennemis…, 2009

-  Le Buffre, Barre parallèle, 2010

-  Le livre d’El (d’où), Corti, 2012

MARCHÉ DE LA POÉSIE
PROGRAMME DE LA SOIRÉE
MARDI 10 JUIN 2014
STAND N°
exposition, lectures, rencontres, signatures
de 19h30 à 20h présentation de l’exposition de Stéphanie Ferrat
avec Jean-Louis Giovannoni
et lecture des ouvrages de la collection Les Moches
20h15 Stephanie Ferrat
20h30 Esther Tellermann
20h45 Fabienne Courtade
21h Caroline Sagot Duvauroux
21h15 Jean-Louis Giovannoni
21h30 Esther Tellermann
21h45 Fabienne Courtade
22h Caroline Sagot Duvauroux
22h15 Stéphanie Ferrat
22h30 Prolongations…
Place St Sulpice

Portfolio