Hommes tissent le chemin (Voyage 2) (Les) - Bernard Grasset – Jean Kerinvel

par Vincent Gimeno-Pons, 28 mai 2015

Titre : Les Hommes tissent le chemin (Voyage 2)
Auteur : Bernard Grasset – Jean Kerinvel
Langue d’origine : Français
Format (en cm) : 15X21cm
Pagination : 48
Prix (en euros) : 12
Argumentaire : Les hommes tissent le chemin, Voyage 2, constitue le second volet d’un triptyque dont la dernière partie est en cours d’écriture1. Ce second volet s’est écrit lentement, doucement, sûrement, de 2000 à 2008 au fil des saisons du voyage. Tous les poèmes de ce triptyque portent la trace d’un lieu, d’un temps concrets, sont l’écho d’une expérience de vie. Comme si l’acte de voyager nous rendait les hommes, les paysages, plus proches, nous les dévoilait dans leur vérité, au seuil du sens étoilé. Le voyage poétique est aventure, exploration, accueil des sources et ligne d’avenir. Du nord au sud, de l’est à l’ouest, les mots de Voyage 2 sillonnent la France entre montagnes et mers, îles et plaines, villes et campagnes. Et s’ouvrent à l’Europe frontalière, l’Europe des racines lointaines. Sans voyage, au moins dans la mémoire, une poésie peut-elle exister ? Le poète est le voyageur des signes, le déchiffreur de l’univers, celui qui chante au plus profond de l’humain.
Les lieux de Voyage 2 ne sont pas nommés, pas plus que ceux de Voyage 1. Liberté entière est laissée au lecteur de parcourir ces lieux et ces temps sans nom pour leur donner la couleur et la musique de sa propre vie. Voyager poétiquement, c’est rechercher un sens à notre destinée en marchant inlassablement vers un jardin de lumière cachée.
Aux mots des Hommes tissent le chemin se sont associés les traits et couleurs de Jean Kerinvel, peintre de l’intensité fulgurante, à l’écoute des forces qui irriguent le monde. S’il adopte une lecture sous l’angle de l’immanence de notre condition humaine, s’il pratique un art silencieux sur la transcendance, il n’en aime pas moins entrer en dialogue amical et bâtisseur avec des penseurs, des poètes attentifs à l’invisible. Les hommes tissent le chemin, Voyage 2, est devenu ainsi, par le contrepoint des mots et des couleurs, une œuvre d’écoute entre fini et infini, matière et esprit, vibrant d’un double humanisme à partir d’un commun rêve de beauté.

Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Bernard Grasset vit en Vendée, travaille à Nantes et consacre ses temps libres à l’écriture poétique, la pensée philosophique et la traduction.
Poète marcheur et explorateur, passionné de peinture et de musique, il essaie, à partir de lointaines sources culturelles, de tracer le chemin d’un moderne humanisme de l’intériorité.
Il a publié dans le domaine poétique dix-huit recueils dont aux Éditions Multiples / Fondamente : Récits 2, 2001 ; Récits 3, 2005 (Prix Ville de La Baule) ; Contrepoints, 2009 ; aux Éditions de l’Atlantique : Liturgie (La Grande Ourse), 2009 ; Au temps du mystère… Poèmes bilingues 2, 2011 ; aux Éditions Jacques André : Feuillages, 2012.
Il a également fait paraître, en collaboration avec Glef Roch, un livre d’art aux Éditions Le Lavoir Saint Martin en 2013 : Chemin de feu, Peinture et poésie, et deux livres de traduction aux Éditions Arfuyen : Rachel, Regain en 2006 et Rachel, De loin suivi de Nébo en 2013.
Dans le domaine philosophique, Bernard Grasset est l’auteur de quatre essais autour de Pascal, la Bible, l’art, le mystère et la sagesse (éditions Kimé et éditions Ovadia).
Des extraits de Les hommes tissent le chemin, Voyage 2 ont été publiés antérieurement dans les revues Les heures, Traces, Résurrection, Incertain regard, Poésie sur Seine, Interventions à haute voix, Inédit, Temporel, Les Cahiers de la rue Ventura, Ho Lukhnos, Le Journal des Poètes.
Les cinq poèmes Rocher du matin et du soir, Chœur de douleur, Sentier de midi, Eaux et soleil, Le bateau blanc ont obtenu, rassemblés sous le titre de Suite grecque, le Prix Jean Bonicel de la Ville de Béziers, 2006.
Editeur : soc & foc
ISBN : 978-2-912360-92-2
N° de Stand : 706

En images

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : jeudi 28 mai 2015, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.