Je voudrais parler de la légèreté - Chantal Danjou

par Vincent Gimeno-Pons, 24 mai 2015

Titre : Je voudrais parler de la légèreté
Auteur : Chantal Danjou
Langue d’origine : Français
Format (en cm) : 165 x 22,5 cm
Pagination : 48 pages
Prix (en euros) : 16 €
Argumentaire : Au commencement, aurait pu constituer les premiers mots du texte à l’instar de la Genèse. Que la citation liminaire soit extraite de La Sepmaine ou création du monde par le poète du Bartas n’est évidemment pas anodin.
Si ce recueil débute par : « Encore la nuit. Douce… », c’est qu’il prend le parti de noter les couleurs qui adviennent en dépit de la nuit persistante d’un monde en colère et abîmé dans la destruction, ce que souligne la référence à l’attentat-suicide de la place Tiananmen dont le nom signifie pourtant Porte de la Paix céleste.
« Pendant une semaine, chaque matin, très tôt, je suis montée sur la terrasse, au dernier étage de la maison observer le lever du soleil qu’annonçaient toujours deux ou trois coqs du village, criant l’espoir pour le nouveau jour autant qu’ils avertissaient, le souvenir du coq biblique y participant. J’avais l’impression d’être à la fois dans un retrait et dans une présence au monde, ici et ailleurs, dans ces lieux où de terribles événements s’étaient déroulés. Si le coq est un oiseau qui généralement ne vole que sur une courte distance, lorsque je le fais s’envoler, c’est qu’il est devenu la figure allégorique du verbe, du mot résistant et poétique ». Neuf reproductions couleur de peintures d’Henri Yéru accompagnent ce texte.
Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Auteur d’une vingtaine d’ouvrages (poésie, essai, prose), Chantal Danjou fait connaître la poésie contemporaine et promeut l’interdisciplinarité artistique avec l’association La Roue traversière, depuis 1989. Amenée à développer le dialogue avec les plasticiens, c’est tout naturellement qu’une part de son propre travail s’inscrit dans des langages partagés, notament pour ce livre, avec Henri Yéru.
« Ecrire c’est être seul et être entouré de ténu et d’éphémère, dit-elle ; s’efforcer de les rendres visibles au coeur d’un monde qui les tient pour inutiles, pour capter, comprendre et poursuivre la dynamique entre retrait et perspectives, écart et présence au monde.
Editeur : Editions Tipaza
ISBN : 978-2-912133-36-6
N° de Stand : 106

En images

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : dimanche 24 mai 2015, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.