Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 289 > Programme du 27e Marché > L’invitation polonaise#7, soirée du vendredi 19 juin

L’invitation polonaise#7,
soirée du vendredi 19 juin

mercredi 29 avril 2009, par Vincent Gimeno-Pons

20h : Anna Prucnal

Née en Pologne, à Varsovie, Anna Prucnal est élevée par sa mère après l’assassinat de son père Jan Prucnal par les nazis. Après des études de piano et de chant lyrique, elle débute au STS (Théâtre Satirique Etudiant de Varsovie) qui fut l’un des premiers foyers de la contestation intellectuelle en Pologne. Très vite elle tourne pour le cinéma et avec Le Soleil et l’Ombre (Bulgarie) puis Smarkula (Pologne) devient une comédienne populaire la nouvelle “Audrey Hepburn” polonaise. Arrivée en France le 17 décembre 1970 elle se marie avec Jean Mailland dont elle aura un fils, Pierre. Elle débute une seconde carrière grâce à Pierre Barrat qui l’engage pour Le Petit Mahagonny et La Vie Parisienne, ce sera ensuite Louis Erlo à Lyon pour Les Sept Péchés capitaux et Claude Prey qui la révèlera d’abord à Avignon en 1972 et à Paris à l’Espace Cardin dans Donna Mobile. Il s’ensuit une longue carrière de théâtre et de théâtre musical sous la direction de Jorge Lavelli, Georges Wilson, Roger Planchon, Jean-Louis Barrault, Marc’O, Petrika Ionesco, Lucian Pintille, Jacques Lassalle…
Au cinéma, elle tourne dans de nombreux films dont Sweet Movie de Dusan Makavejev qui lui vaudra d’être interdite en Pologne durant quinze ans, Dossier 51 de Michel Deville, Bastien Bastienne de Michel Andrieu et La Cité des Femmes de Federico Fellini. C’est en octobre 1978 au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis qu’elle commence une nouvelle carrière dans la chanson, en novembre 1979 son spectacle Rêve d’Ouest-Rêve d’Est présenté au Théâtre de la Ville la révèle au grand public. Ce spectacle et les suivants feront le tour du monde de Berlin à Tokyo en passant par Vancouver et enfin Varsovie où elle pourra revenir chanter en 1989 pour fêter le bicentenaire de la Révolution Française. En 1991 elle présente son Autoportrait au Théâtre de la Ville, puis en 1992 Monsieur Brecht à l’Auditorium St-Germain. En 1995 une « Intégrale » Anna Prucnal paraît chez Mélodie comprenant toutes les chansons éditées depuis 1979. En 1996, Anna Prucnal présente au Théâtre Dejazet à Paris durant six semaines trois spectacles : Rêve d’Est, Monsieur Brecht et Avec Amour. Automne 1996, création au Manège de Reims de Gernika 1937, une revue Lyrique de Jean Mailland avec Michel Hermon. Avril 1997, présentation du spectacle à Berlin pour le soixantième anniversaire du bombardement de Guernica. 2001 Le chant du cygne mise en scène de Roger Planchon. TNP, Villeurbanne- Montréal, Canada. En 2002 : parution d’un livre de souvenirs Moi qui suis née à Varsovie aux Éditions de l’Archipel. 2003 : création de Le mal rouge et or d’après l’œuvre de Jean Cocteau. 2005 : Parution en Pologne de Ja urodzona w Warszawie chez Wydawnictwo Literackie Moi qui suis née à Varsovie dans l’adaptation d’Anna Prucnal. 2006/2007 : tournée de Moi qui suis née à Varsovie, et de Anna Prucnal dit Jean Cocteau en France, Suisse et en Pologne, enfin : Le journal de Gombrowicz à Santiago de Chili.
Cet été, Anna Prucnal sera au Festival d’Avignon 2009 où elle présentera du 8 au 31 juillet au Théâtre Le Petit Louvre Chansons et contre-chansons pour Anna de et avec Jean Mailland.

20h30 Lectures avec les poètes polonais :

Ewa Lipska, Tómasz Rozycki, Dariusz Suska, Adam Zagajewski, Adam Zdrodowski.
lectures en français par Sylvie Moussier et Philippe Urvoy.

21h30 Grazyna Pawlikowski et les Klezmer

Grazyna Pawlikowski chanteuse polonaise qui vit en France, a donné beaucoup de concerts en France et en Pologne, faisant connaître notamment en Pologne les chansons de Francis Cabrel, et avec un répertoire issu du cabaret polonais. Elle a sorti deux disques en Pologne.
La pureté de sa voix, sa grâce, rappelle toute la poésie de ces voix montagnardes de Pologne dont elle a gardé la force, l’émotion et la richesse.
Les Valseuses : cinq amis qui ont en commun une passion pour les musiques Klezmer, Yiddish, Jazz, Manouche, Valse… Cinq potes qui aiment par-dessus tout jouir en épicuriens d’une franche rigolade musicale.
Leurs vécus très divers les font aborder ces musiques improvisées et de transmission orale avec un regard multiple. Lyrisme, dynamisme, groove, joie palpable, chacun y trouve son compte, et ce qui met tout le monde d’accord, c’est lorsque comme par magie, tous ces éléments parlent d’une seule voix pour faire entendre un son de groupe.

Portfolio