Lambersy, Werner

par Vincent Gimeno-Pons, 9 juillet 2010

Pardon je ne sais où adresser mes condoléances alors j’essaie ici je n’étais
pas au courant ! Bertho vient de me téléphoner l’affreuse nouvelle ! C’est une
énorme perte pour la poésie et pour les poètes à qui elle a toujours tant donné ;
je veux me joindre à l’élan de tous ceux qui promettent de ne jamais oublier et
partager la douleur de ses proches... que faire d’autre que de témoigner avec
force de mon chagrin et du respect profond que j’ai toujours ressenti pour elle
affectueusement
werner lambersy

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Les amis d’Arlette ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : vendredi 9 juillet 2010, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.