Martinez Gili, Raul David / Institut Ramon Llull

par Vincent Gimeno-Pons, 5 juillet 2010

AAB, b-a ba

Elle nous aura beaucoup appris, mode d’emploi inusable de l’engagement, de la résistance, de la gentillesse, de la fermeté, de la curiosité, de l’ouverture d’esprit...

J’ai d’abord connu Arlette par des collègues enseignants catalanistes comme Montserrat Prudon, puis j’ai eu l’occasion de la côtoyer pendant ces deux dernières années autour du Marché de la poésie. J’en garderai un souvenir kaléidoscopique, changeant, gai et chatoyant de couleurs : au Point Ephémère lors d’un récital de poésie acoustique polonaise, sur la place Saint-Sulpice tirant les oreilles d’élus et de hauts fonctionnaires du CNL, à mon bureau me parlant de Joan Pérez-Jorba et de Pierre Albert-Birot... que des leçons de vie et de poésie, lyrique ou révoltée.

Je me joins personnellement et au nom de l’Institut Ramon Llull à l’hommage rendu par tous ceux qui ont été et restent les amis d’AAB.

Raül David Martínez Gili
Institut Ramon Llull - Paris

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Les amis d’Arlette ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : lundi 5 juillet 2010, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.