Meta Kusar, Barabra Pogacnik, Ivoo Svetina et Tone Skrjanec

par 30 avril 2011

Auteur : Meta Kusar, Barabra Pogacnik, Ivoo Svetina et Tone Skrjanec
Titre : Quatres poètes slovènes : Le fleuve les regarde dans les yeux
Date : 30/05/2011
Heure : 17h
Nom de l’éditeur ou de la revue : Centre de Créations pour l’enfance et DPS
Information complémentaire : Ivo Svetina Poète, auteur dramatique, traducteur et essayiste, né en 1948 à Ljubljana. Aujourd’hui directeur du Musée national du théâtre, il a publié une vingtaine de recueils de poésie, une douzaine de pièces de théâtre, cinq livres de contes pour enfants, trois livres d’essais sur la poésie et le théâtre. Il a traduit entre autres Roméo et Juliette de Shakespeare, un recueil de mythes indiens de l’Amérique du sud, Le livre des morts tibétain, et Trois mystères tibétains (pièces de théâtre tibétain traditionnel). Il a reçu plusieurs prix : prix Oiseau d’or (Zlata ptica) en 1976 pour le recueil Botticelli, paru également en traduction italienne, le prix national de la fondation Prešeren en 1987 pour le recueil Péti rokopisi (Manuscrits chantés), le prix Veronika en 2005 pour le recueil Lesbos, le prix Jenko en 2010 pour le recueil Sfingin hlev (L’étable du Sphynx) et quatre fois le Prix Slavko Grum pour la meilleure pièce de théâtre : en 1987, en 1992, en 1996 et en 2010. Meta Kušar Née le 10 mai 1952. Elle a fait son entée sur la scène littéraire slovène dans le contexte difficile de années 70 aux côtés de du poète Tomaž Šalamun, de l’écrivain et auteur du théâtre Evald Flisar, du linguiste France Bezlaj et d’autres, médecins, juges, acteurs, architectes, musiciens, philosophes. Elle a reçu le Prix Schwentner pour son travail dans la librairie Plečnik. Occasionnellement, elle écrit des scénarios pour des documentaires sur les intellectuels qui l’ont marquée. En 1993, elle invente Le Trône de la poésie où elle mêle sa poésie aux compositions baroques performées par des musiciens slovènes reconnus. Elle fait partie de la rédaction de l’une des revues littéraires les plus anciennes en Europe, Sodobnost. Et depuis plus de dix ans, elle s’efforce d’apporter dans le milieu culturel slovène les textes fondamentaux de la psychologie analytique de C. G. Jung. Sa devise reste : « Quelle que soit notre origine, ne laissons pas nous prendre notre propre nuit des temps. » Tone Škrjanec Poète et traducteur, né à Ljubljana en 1953. Coordinateur du programme de l’Association culturelle et artistique France Prešeren, un des lieux de culture urbaine à Ljubljana, il est le fondateur, en 1994, du festival de poésie Les tercets de Trnovo / Trnovski terceti, devenu festival international depuis 1998. Ses poèmes ont trouvé leur place dans plusieurs anthologies slovènes et étrangères et sont traduites en plusieurs langues. Barbara Pogačnik Poéte, traductrice, essayiste, critique littéraire, née à Kranj en Slovénie en 1973. Son premier recueil Poplave (Inondations), paru chez Mladinska knjiga en 2007, a été nominé pour le Prix du meilleur premier livre et figurait dans la séléction pour le Prix Jenko du meilleur recueil de poésie. Son deuxième recueil V množici izgubljeni papir (Un bout de papier perdu dans la foule) est paru aux éditions Literatura en 2008. Son troisième recueil est en voie de parution, elle prépare aussi son livre d’essais et critiques littéraires. Depuis 2001, elle est membre de la rédaction de la revue Literatura après avoir collaboré avec le festival international de Vilenica et a été co-rédactrice de la publication Litterae slovenicae, éditée par l’Association des écrivains slovènes (2004 – 2006). Elle traduit des auteurs comme Pierre Reverdy, Maurice Blanchot, Henri Michaux, Oscar V.de L. Miłosz, Paul Ricœur, Roland Barthes, Jacques Derrida, Hélène Cixous, Jacques Lacan, Michel Deguy, Jacques Izoard, Eugène Savitzkaya, Nicole Brossard, Jean-Luc Nancy, Jean Baudrillard, J.M.G.Le Clézio, Raymond Roussel, Jean-Luc Marion et d’autres. Et du slovène au français, elle a traduit, en collaboration avec Ludovic Janvier, une anthologie de trois poétes slovènes. Elle dirige le festival international Poètes traduisant les poètes – Lucarnes azurés du poème en Slovénie.

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Signatures sur les stands ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : samedi 30 avril 2011, par
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.
Ces articles pourraient aussi vous intéresser