Moussier, Sylvie

par Vincent Gimeno-Pons, 6 juillet 2010

« Ma chère Arlette »
 
Parce que vous avez été présente pendant les 10 ans que nous avons passés à lire Grabinoulor, nous supportant avec enthousiasme et bienveillance, Parce que vous aimiez la poésie par-dessus tout, que vous l’avez défendue année après année, Parce que vous l’avez fais venir du monde entier pour nous faire voyager par l’écriture et les mots, parce que vous aimiez l’être humain, l’engagement, que votre érudition était immense et que vous aimiez en faire profiter les autres, Parce que vous étiez un ange bienveillant, votre disparition ne saura jamais trouver de consolation et vous allez nous montrer à tous à quel point vous êtes simplement irremplaçable.

— 
sylvie moussier

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Les amis d’Arlette ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : mardi 6 juillet 2010, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.