NDÉBÉKA, MAXIME (CONGO-BRAZZAVILLE)

par Vincent Gimeno-Pons, 20 mai 2014


Dramaturge, metteur en scène, conteur et poète né en 1944 à Brazzaville. Ses pièces ont été créées sur scène, à la radio, ou lues en public, en Afrique, en Europe et aux États-Unis. Directeur de la culture et des Arts de 1968 à 1972, il a co-organisé le premier Festival des Arts au Congo. Exilé en France dans les années 1980 pour raisons politiques, il retourne au Congo en 1993 et devient ministre de la culture en 1996. Un an plus tard, la guerre civile le contraint de nouveau à l’exil. Il réside actuellement à Blois. Il a publié les recueils poétiques Soleils neufs (Clé, Paris, 1969), L’oseille/Les citrons (Éd. Pierre Jean Oswald, Paris, 1975), Les signes du silence (Saint-Germain-des-Prés, Paris, 1978), La danse de n’kumba ensorcelée (Publisud, Paris, 1985), Paroles insonores (Éd. L’Harmattan, Paris, 1994).
Présent le 2 juin et le 26 juin (Périphéries)

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Bassin du Congo, invité d’honneur ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : jeudi 20 mai 2014, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.