On achève parfois ses romans en Italie

par 24 mai 2013

Titre : On achève parfois ses romans en Italie
Auteur : Francis Catalano
Format (en cm) : 14 x 20
Pagination : 368
Prix (en euros) : 20.90
Argumentaire : Une bourse d’études… Voilà le prétexte de ce roman qui s’achève là où commence la vraie vie. Ce roman d’apprentissage ayant pour cadre l’Italie des années 1980, l’écriture, chercheuse, baroque, en est toujours le personnage principal. Catapulté dans ce pays de rêve, le narrateur-boursier explore de nouvelles amitiés, de nouvelles conquêtes, mais surtout Carolina F. Stanca, l’objet de son désir. Dans cette Roma-Amor spéculaire où circulent librement Cicciolina, Tondelli, Liza Minelli, le narrateur voyage. De Florence, à Sienne, à Pise ou à San Gimignano, à Trieste, Ravenne et Bénévent, il succombe à des sensations inédites. Après l’Enfer de l’adaptation en terres étrangères, poétiques, le Purgatoire sans domicile fi xe, le narrateur-boursier espère trouver le Paradis avec Carolina, à Ischia, où parfois les romans s’achèvent. Voici un roman toujours fl ottant entre réalisme et onirisme qui, non sans rappeler une atmosphère fellinienne, déploie un style nerveux et emballé.
Editeur : Éditions de l’Hexagone
ISBN : 9782896480104

En images

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Nouveautés ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : vendredi 24 mai 2013, par
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.
Ces articles pourraient aussi vous intéresser