Périphérie X jeudi 5 juin 2014

par Vincent Gimeno-Pons, 26 mai 2014

Périphérie X jeudi 5 juin 19h

Cet espace entre nous, Cèlia Sànchez-Mústich
À l’occasion de la parution de son dernier recueil (coédité par les éditions du Noroît et Myriam Solal Éditeur), rencontre-lecture en compagnie de l’auteur et de son traducteur, François-Michel Durazzo. Avec la participation de Claudine Helft, et Marc Delouze
organisé avec la Maison de l’Amérique latine et l’Institut Ramon Lull

Maison de l’Amérique Latine (Paris 7e)
217 Boulevard Saint-Germain
75007 Paris

Entrée libre dans la limite des places disponibles

François-Michel Durazzo
François-Michel Durazzo est né en 1956 à Paris. Il fonde aux côtés de Monique Royer le Centre d’Action Poétique en 1976, dont il a assuré avec elle la programmation jusqu’à sa dissolution en 1997, avant de travailler entre 1997 et 2001 comme traducteur avec José María Alvarez pour le festival Ardentísima (Murcia, Buenos Aires) puis pour Cosmopoética (2002 et 2003). Depuis une dizaine d’années, il collabore avec les festivals Voix de la Méditerranée (Lodève) et Histoire(s) en mai (Bastia). Poète de langue corse, il se consacre principalement à la traduction de et en langues romanes (catalan, corse, espagnol, galicien, italien, latin, portugais), et parfois d’autres langues méditerranéennes. Depuis plusieurs années, son activité de traducteur s’est concentrée sur la littérature catalane. Il a notamment participé au dernier numéro spécial sur la littérature catalane de la revue Europe (Mars 2013).
http://www.newspanishbooks.fr/article-de-fond/francois-michel-durazzo-traducteur-en-mediterranee
http://www.visat.cat/espai-traductors/esp/traductor/304/francois-michel-durazzo.html

Cèlia Sànchez-Mústich
Cèlia Sànchez-Mústich est née à Barcelone, en 1954. Musicienne de formation, elle est l’auteur de deux romans, Les chambres du désir (Les cambres del desig), Barcelone, Columna, 1999, et de Troisième acte d’amour ( Tercer acte d’amor ) Barcelone, Proa, 2002 ; de plusieurs recueils de nouvelles : Fauteuils d’orchestre (Pati de butaques) Barcelone, Columna, 1996 ; Le toucher de l’amande (El tacte de l’ametlla ) Barcelone : Proa, 2000, Prix Mercè Rodoreda 1999 ; Maintemant, je vais te dire ce qui m’arrive avec les femmes et treize autres nouvelles (Ara et diré qué em passa amb les dones, i tretze contes més), Palma, editorial Moll, 2013 ; d’une biographie, Peret, l’âme d’un village (Peret, l’ànima d’un poble). Barcelone, Edicions 62, 2005 et d’un journal romancé Diagnostique : nouvelle lune (Diagnòstic : lluna nova) ICD 1993, Prix Don-na 1992). En tant que poète, elle a publié La cendre et le miracle (La cendra i el miracle), 1989 ; Respiration légère (El lleu respir), 1991, Prix Rosa Leveroni, 1990 ; Température humaine (Temperatura humana), 1994 ; Taches (Taques), 1997, Prix Miquel de Palol 1996 ; Lumière de claire-voie (Llum de claraboia), 2004, Non. Et oui. I sí. (No. I sí.), Pagès editors, 2009, Prix Premi 7Lletres 2008 ; À la table du milieu (A la taula del mig), Palma de Majorque, Moll 2009, Prix de la Critique Serra d’Or de poésie 2010 et Cet Espace entre nous (On no sabem), Valence, Tresiquatre, 2010, Prix Octubre et Vicent Andrés Estellés de poésie 2010. Assez curieusement, la critique a du mal à cerner son univers, se contentant d’en souligner la singularité et cette façon souvent biaisée de ne pas affronter la réalité directement. Il y a chez Cèlia Sànchez-Mústich une manière de rôder autour du miroir avant de le traverser, d’approcher par petites touches le cœur de l’Autre, son noyau, typiquement musicale. Sa phrase se développe du pianissimo à l’allegro moderato, avec précision, pour faire advenir la parole. Le réel, les objets, le visage de l’autre habités par ce tempo prennent subtilement une indépendance fantastique qui trouble le lecteur. Pourtant, rien de plus familier que cette singularité, rien de plus surprenant que cet univers si quotidien, un monde a deux : l’homme et la femme, la femme et le monde, tout dialogue chez Cèlia Sànchez-Mústich.

En images

  • Couverture Cet Espace Entre Nous
  • Invitation
  • Maison de l'Amérique Latine
  • l'Institut Ramon Lull
  • De gauche à droire : Marc Delouze, Cèlia Sànchez-Mústich, François-Michel (...)

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : mercredi 26 mai 2014, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.