Marché Poésie 2018, le Québec invité d’honneur

Accueil > Nouvelle rubrique N° 300 > Peyré, Yves

Peyré, Yves

mercredi 3 juin 2009, par Vincent Gimeno-Pons

Né en 1952. Vit à Paris. Réside aussi en Beaujolais. Écrivain (poète et essayiste), directeur de la Bibliothèque Sainte-Geneviève. Auteur de 27 livres (recueils de poèmes, récits poétiques, essais) dont, parmi les recueils de poèmes, Récit d’une simple saison (Mercure de France, 1995), Dans l’attraction des légendes (Opales, 1997), Chronique de la neige (Galilée, 1997), Lieux dits et Moments (Tarabuste, 2000) et L’Horizon du monde (Fata Morgana, 2003) ; parmi les récits, Venise réfléchie (Éditions du Limon, 1988) et La Bibliothèque de Belmont (Champ Vallon, 1989) ; et parmi les essais, Fautrier ou Les Outrages de l’impossible (Éditions du Regard, 1990), Henri Michaux, permanence de l’ailleurs (José Corti, 1999), À hauteur d’oubli, André du Bouchet (Galilée, 1999) et Peinture et Poésie, le dialogue par le livre, 1874-2000 (Gallimard, 2001). Il est encore l’auteur d’En appel de visages (Verdier, 1983), livre de poèmes et d’essais rêvés sur des dessins de Michaux et conçu avec ce dernier. Il a également réalisé un grand nombre de livres avec des artistes. Il figure dans l’Anthologie de la poésie française du XVIIIe au XXe siècle (Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, 2000) ainsi que dans celle de Bernard Noël, Un certain accent, anthologie de la poésie contemporaine (L’Atelier des Brisants, 2002) comme dans le Dictionnaire de poésie de Baudelaire à nos jours (PUF, 2001). Son travail a fait l’objet d’un hommage, Yves Peyré dans le mystère d’écrire (Jour de lettres, n° 20, juin 1997). Il a créé et dirigé la revue L’Ire des Vents (1978-1987).


MOINDRE CHANT


I

Moins qu’un cri déjà dans la distance,
l’exclamation
et la tour qui pivote, des lianes demeurent,
des ombres
paraissent, qui survient, qui corrige
l’ordre
improvisé, ce n’est pas, mais le presque rien
balbutie,
je ne peux calmer la stridence, aussitôt
ce qui sera,
tout tombe dans un grand bruit et s’envole
parmi la poussière.


II

Puzzle qui s’anime selon les instants,
un chant
d’oiseaux qui reprend, fermant la journée,
une jarre
levée, des torses aux seins dansant,
l’ultime
parade des fruits, des fleurs s’entortillent,
on apporte
les boissons, planter un clou rouillé,
ce qui se renverse,
ce qui s’épuise, je vois le gris des nuages
qui dure.



Portfolio