Pierrot de rien - Françoise Lison-Leroy

par Vincent Gimeno-Pons, 24 mai 2015

Titre : Pierrot de rien

Auteur : Françoise Lison-Leroy (textes) et Anne Leloup (dessins)

Langue d’origine : Français

Format (en cm) : 11x19

Pagination : 64

Prix (en euros) : 14

Argumentaire : Quelqu’un, quelqu’une (sait-on jamais, quand la détresse fait son
oeuvre) s’en va, longeant la voie ferrée qui pourfend la tempête. Une course, une traversée, un temps mort-vivant. Et la halte bienvenue, là où personne n’a lieu.
Au départ d’un fait réel, la rencontre lumineuse d’une errante d’aujourd’hui, Françoise Lison-Leroy a construit un récit poétique qui court vers une autre présence. Une voie ferrée, un petit bois, la vie sauvage… et cet autel de campagne, dédié à un accidenté de la
route.
Ce texte, entre récit et poésie, raconte l’histoire qui naît lorsque le réel éclate et qu’une fuite en avant le remplace, quand le chagrin prend le dessus sur la vie. Il raconte un homme, ou une femme, qui vit de vide et du bruit du train, s’installe dans un petit bois, là où un jeune père est mort d’un accident de la route ; deux histoires bien réelles se croisent. C’est à la lecture des traces de bords de chemin – abris de fortune, cartons empilés, petit bouquet ou photo jaunie... – que ces vies brisées se révèlent. Ces traces ne parlent pas toujours aux vies pressées, il faut l’oeil du poète pour les lire et les comprendre.
Françoise Lison-Leroy construit son récit de ces histoires glanées, elle en fait un « moment en mots ». En parallèle, les dessins d’Anne Leloup glanent le temps qui passe : ombre portée, brindilles, traces... de ce qui se passe au ras du sol, que l’on choisit de voir ou de piétiner.

Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Françoise Lison-Leroy est née au Pays des Collines, en Belgique, entre une école rurale et un grand paysage. Elle publie régulièrement depuis 1983 des poèmes, des textes destinés aux enfants et des récits avec, selon Carl Norac, « un souci aigu de la forme, un lent assolement des images, un impressionnisme de la concision ».
Plusieurs de ses ouvrages ont été édités chez Esperluète. Le plus récent, Les bouloches, illustré par Pascaline Wollast, a obtenu le Prix PoésYvelines des Collégiens. D’autres distinctions ont récompensé ses ouvrages.

Anne Leloup se partage entre un travail personnel de peintre et de graveur-lithographe et un travail d’éditeur au travers des éditions Esperluète.
Elle collabore également à des éditions d’artistes et reçoit en 1995 le Prix de la Gravure pour ses lithographies. Ses peintures et lithographies sont exposées tant en Belgique qu’a l’étranger.
Récemment, elle dessine pour accompagner un texte d’Albane Gellé, Où que j’aille, dans la collection Cahiers

Editeur : Esperluète

ISBN : 978-2-35984-052-0

N° de Stand : 505

En images

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : dimanche 24 mai 2015, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.