Un Marché de la Poésie ?

par Christian Frank, 8 mai 2009

Marché de la Poésie :
plus d’un quart de siècle
en faveur de l’édition de création.

En 1983, Jean-Michel Place créait le Marché de la Poésie . vingt-six années et 27 éditions se seront écoulées avec cette nouvelle édition 2009.

Depuis le premier Marché dans la Cour d’honneur de la Bibliothèque nationale (site Richelieu), qui aurait misé sur la pérennité de cette manifestation ?

Plus qu’un salon du livre ou une foire littéraire, le Marché de la Poésie c’est avant tout un esprit qui anime ses organisateurs et ses participants : près de 50 000 visiteurs répondent présents, mais aussi plus de 500 éditeurs de poésie, de création littéraire et de création.

Des spectacles, concerts, animations, lectures, remises de prix et tables rondes ponctuent ces quatre jours dans une ambiance festive, prouvant que poésie et événement culturel peuvent également être synonymes de divertissement.

Depuis 2005, l’événement se prolonge pendant tout le mois de juin : La Périphérie du Marché de la Poésie s’ouvre dans le temps et dans l’espace à d’autres modes poétiques d’expression artistique (art contemporain, musique, cinéma, photographie, chant, nouvelles technologies…).

Ainsi, en 2008, dix-sept lieux (à Paris, en Île-de-France, et même à Caen) ont accueilli vingt-huit manifestations, sans compter les quatre jours intenses du Marché de la Poésie sur la place Saint-Sulpice

Depuis sa création, nous avons su défendre une production de création trop souvent noyée ailleurs dans une production éditoriale de masse.
Le Marché de la Poésie se veut un acte militant pour défendre le patrimoine littéraire, et ceux qu’il est désormais convenu d’appeler « les petits éditeurs ». Nous défendons l’économie d’un livre différent, en situation de crise dans l’économie du Livre : le contexte actuel de la diffusion et de la distribution, la concentration du monde éditorial ne permettent pas à l’édition de création d’être suffisamment représentée en librairie.

Nous défendons des éditeurs dont le travail est un travail de fond (y compris dans certaines grandes maisons d’édition).

Nous défendons le mot, l’image et le son, dans une dimension poétique dont les quatre jours du Marché sont le cœur, et dont les événements de La Périphérie constituent un acte culturel unique et pluriel.
Le Marché de la Poésie est désormais une étape incontournable des manifestations littéraires et éditoriales, une « vitrine » contemporaine de la littérature vivante :

26 ans au service de l’édition de création.

Comme il est de coutume depuis 2003, un pays invité sera à l’honneur : l’édition 2009 vivra tout ce mois de juin (et même plus encore !) sur « L’invitation polonaise » : poésie, musique, cinéma...

En images

  • Jean-Michel Place, créateur du Marché de la Poésie / Arlette Albert-Birot, (...)
  • Un nouveau visuel pour ce 27e Marché de la Poésie, créé par Michel Mousseau et (...)

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : dimanche 8 mai 2009, par Christian Frank
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.