Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 354 > Catalogues du 32e Marché de la Poésie > Nouveautés 2014 > Qui s’oppose à l’Angkar est un cadavre

Qui s’oppose à l’Angkar est un cadavre

Paul de Brancion

mercredi 14 mai 2014

Titre : Qui s’oppose à l’Angkar est un cadavre
Auteur : Paul de Brancion
Langue d’origine : Français
Format (en cm) : 15x22 cm
Pagination : 92 pages
Prix (en euros) : 14 euros
Argumentaire : C’est un voyage dans le Cambodge d’aujourd’hui pas encore – à peine – sorti de son passé. Ce texte poétique – suivi d’un livret d’opéra – s’affronte à l’inarcération, la torture, l’enfermement. Il traite des crimes contre l’humanité perpétrés par les Khmers rouges : souffrances qu’un peuple s’est infligé à lui-même. Cette capacité de l’homme à s’auto mutiler, à tourmenter son propre corps est au coeur de « Qui s’oppose à l’ANGKAR … ». La violence s’oppose à la douceur d’un pays lumineux. Ce livre au ton poétique retenu se met en retrait de l’horreur dans une sorte de politesse distanciée. Surdité assourdissante qui s’impose devant une question à laquelle ne se trouve aucune réponse. Il n’y a pas de banalité du mal mais une pesanteur de cette vie qui continue malgré tout.
Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Le livre de Paul de Brancion fait écho à son oeuvre qui s’intéresse au fil des ouvrages à la souffrance intérieure, celle de la perte (Le marcheur de l’oubli), de la maladie (Tu-rare), des imprécations du temps (Temps mort), de la famille (Ma Mor est morte).
Editeur : éditions Lanskine
ISBN : 979-10-90491-07-6
Site Internet : http://www.editions-lanskine.fr/
Première de couverture : IMG/protege/form28/Capture_d_ecran_2014-05-13_a_10_20_10.jpg
N° de Stand : 610

Portfolio