Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 57 > Nouvelle rubrique N° 323 > Catalogues du 29e Marché > Nouveautés > Résidence absolue

Résidence absolue

Sabine Macher

samedi 7 mai 2011

Titre : Résidence absolue
Auteur : Sabine Macher
Langue d’origine : français
Format (en cm) : 15 x 12
Pagination : 80
Prix (en euros) : 13
Argumentaire : « Notatrice, [Sabine Macher] note, c’est-à-dire observe et remarque, et note, c’est-à-dire consigne, met en écrits ce qui est remarquable. La notation concernant une partie du réel environnant, l’alentour, l’immédiat, Sabine Macher visualise depuis les gestes qui démarrent de son corps ou depuis ce qui évolue dans le même espace comme nouvel entrant dans une même chorégraphie très ordinaire, quand bien même cela a la taille d’une fourmi ou l’apparente immobilité d’un bananier d’appartement. » Pour présenter Résidence absolue de Sabine Macher, inutile de paraphraser ces quelques lignes que Jean-Pascal Dubost lui a consacrées. Simplement de préciser qu’il s’agit là d’un texte écrit dans le cadre d’une résidence à la Maison de la poésie de Rennes en mai-juin 2009 où précisément l’auteur a voulu, en toute liberté, se sentir « assignée à résidence », assignée à écrire, à consigner. Dans cette maison-résidence, les objets s’animent, deviennent sujets, dans une panoplie d’ambiguïté de la langue. Ceux qui tiennent le récit sont un « Il » et un « Elle », tandis que l’écriture se personnifie au fil des pages sous la forme d’un simple pronom « moi » et occupe de plus en plus une posture d’objet consentant (« elle me lève tard », « il lit le soir ne pouvant m’endormir »). Sabine Macher établit ainsi une sorte de neutre de l’écriture, nous obligeant à entendre les conditions même de cette écriture : l’écrivain n’est plus que trace, que survivance, quand l’écrit survient.
Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Sabine Macher est née en Allemagne de l’Ouest en 1955. Écrivain, traductrice de poésie (allemand et anglais) et photographe, elle se consacre aussi à la danse contemporaine, expérience qui l’a probablement menée à transformer ses lectures, le plus souvent, en performances. Elle vit en France depuis 1976, entre Paris et Marseille et là où la conduisent ses tournées. Elle a déjà publié de nombreux ouvrages, dont Le Lit très bas (1992), Une mouche gracieuse de profil (éditions Maeght, 1992 et 1997), Carnet d’a (Théâtre Typographique, 1999), Rien ne manque au manque (Denoël, 1999), Adieu les langues de chat (Seghers, 2002), Portraits d’inconnus (Melville / Leo Scheer, 2004) et, dernièrement, Deux Coussins pour Norbert (Le bleu du ciel, 2009).
Editeur : éditions isabelle sauvage
ISBN : 978-2-917751-15-2
N° de Stand : 204