Resplendir - Maxime Coton

par Vincent Gimeno-Pons, 24 mai 2015

Titre : Resplendir

Auteur : Maxime Coton (textes) et Arié Mandelbaum (dessins)

Langue d’origine : Français

Format (en cm) : 14x20

Pagination : 144

Prix (en euros) : 18 euros

Argumentaire : Six histoires se succèdent dans ce recueil et tracent autant de destins de femmes. Qu’elles soient petites filles, jeunes amoureuses, grand-mères, elles peuplent les villes, les campagnes ou les digues de leurs doutes et de leurs passions. Loin de toutes compromissions et avec lucidité, elles avancent dans le quotidien, attentives aux éclats de lumière qui donnent à la vie tout son prix.
On y voit, dans Perdre, deux soeurs au seuil de leur vie d’adultes faire l’expérience de la perte d’un être aimé. Dans la nouvelle Une clé, elle et lui cherchent leur place dans le monde et dans leur couple en devenir. Bas-côté voit une scientifique retourner dans la ville de son enfance. Au fil du récit, ses certitudes basculent doucement. Rêve d’or croise deux histoires, celle d’une famille modeste en vacances à la mer et celle d’un homme dont le cheval est promis à l’abattage. Le texte Noli me tangere retrace la rencontre, la passion puis la lassitude d’un couple dans une ville où les mondes se superposent. Enfin, Le poids des choses nous parle de trois générations de femmes qui vivent au rythme de la mine et du terril ; le démontage de celui-ci résonnant comme une métaphore…
Ces destins croisés offrent une vision kaléidoscopique de notre monde. Au plus près de l’intimité des personnages, l’auteur accompagne chacun d’eux dans leurs quêtes, leurs rêves ou leurs questionnements.

Porté par une écriture soignée, tantôt sauvage, tantôt évanescente, Maxime Coton nous livre autant de portraits que de paysages. Il use de l’art de la nouvelle comme d’un trousseau de clés qui ouvrent sur une multitude de mondes.

Les dessins d’Arié Mandelbaum traversent les textes entre présence et effacement. Les corps et les paysages sont traités tels qu’en eux même, avec leurs mouvements ou leurs temps d’arrêt.
Ils sont mouvants et flous, en devenir... mais toujours la force de leur présence affleure.

Biographie ou Bibliographie de l’auteur :
Maxime Coton
Surtout publié en tant que poète (La Biographie de Morgane Eldä, Tétras Lyre, 2004 ; Le Geste ordinaire, Esperluète, 2011 ; Où votre oeil s’efface, L’Atelier du Hanneton, 2013 ; L’Imparfait des langues, L’Arbre à paroles, 2014), il écrit aussi des nouvelles comme Resplendir, Esperluète, 2014.
Récemment, il a effectué plusieurs résidences d’écriture notamment en Belgique et en Allemagne et reçu des bourses d’aide à la création.
Il est lauréat pour Le Geste ordinaire des Prix Poésyvelines en 2011 (France), Georges Lockem 2012 (Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique) et Charles Plisnier 2013 décerné par la Province de Hainaut (Belgique). Pour L’imparfait des langues, il reçoit le prix Geneviève Gran’Ry en 2012.
Longtemps multi-tâches, il se consacre désormais à la littérature sous différentes formes et divers supports.

Arié Mandelbaum, artiste peintre, né en 1939, vit et travaille entre Bruxelles, Fontenoille et New York.
Il expose en Belgique et plus récemment à New York, Washington et à Toulouse.
Gérard Preszow, Serge Goyens de Heusch, Jacques Sojcher, Serge Meurant, John
Berger, Marcel Moreau, Maurice Krajman et Jean Michel Palmier, notamment, ont écrit
des textes sur son oeuvre. Bernard Noël lui a consacré un livre.
Depuis 2003, il se produit comme acteur, entre autre, dans les spectacles de Claude
Schmitz (red M.U.D.H., Amerika, Inner Worlds). Boris Lehman lui a consacré deux
films : Portrait du peintre dans son atelier (1985) et Un peintre sous surveillance (2008).
Un dyptique qui tente de cerner l’identité et l’amitié au travers d’un monde pictural.

Editeur : Esperluète

ISBN : 978-2-35984-054-4

N° de Stand : 505

En images

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : dimanche 24 mai 2015, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.