Rouzeau, Valérie

par Vincent Gimeno-Pons, 28 avril 2009

née en 1967, elle vit à Saint-Ouen. Elle a publié une douzaine de livres et plaquettes de poèmes dont Pas revoir (le dé bleu, 1999) ; Va où (le Temps qu’il Fait, 2002) ; Apothicaria (Wigwam, 2007) et Mange-Matin (l’idée bleue, 2008). Elle est par ailleurs traductrice de Sylvia Plath dont elle a fait paraître Arbres d’hiver / La Traversée en Poésie/Gallimard (1999 avec Françoise Morvan & Sylvie Doizelet) ainsi qu’une monographie aux éditions Jean-Michel Place : Un Galop infatigable (2003). Elle a également traduit la biographie que Diane Middlebrook a consacré au mariage de Sylvia Plath et Ted Hughes, Son mari (Phébus, 2006) et un choix de textes du photographe Duane Michals pour les éditions Robert Delpire (2008). Sa traduction d’Ariel de Sylvia Plath doit paraître prochainement chez Gallimard, dans la collection « du monde entier ».


Un jour je resterai si longtemps qu’au matin
J’aurai un oiseau sur l’épaule un oiseau sur l’épaule un oiseau sur la tête
Un jour jamais plus je ne saurai retourner dans ma vie

(extrait de /Va où/, Le Temps qu’il Fait, 2002)

En images

  • Valérie Rouzeau, photo : Michel Durigneux
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Vivons 120 minutes de poésie !, Périphérie XVIII ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : lundi 28 avril 2009, par Vincent Gimeno-Pons
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.