Tout dort en paix, sauf l’amour - Un nécessaire malentendu V

par 26 mai 2014

Titre : Tout dort en paix, sauf l’amour
Sous-titre : Un nécessaire malentendu V
Auteur : Claude Chambard
Format (en cm) : 15x19,5
Pagination : 120
Prix (en euros) : 16
Argumentaire : Tout dort en paix, sauf l’amour – discrète référence à Georges Perec. Le narrateur – la série oscille entre vers et prose, entre page et phrase… – sort de l’improbable abbaye où il avait trouvé asile dans le livre précédent pour rejoindre à la fois son enfance et trouver un refuge pour sa famille dans un monde en guerre. Il quittera ainsi les brumes de l’Atlantique, pour celles de l’île de Walcheren, au sud-ouest des Pays-Bas, puis reviendra en France nicher sa famille dans les forêts du Centre. Cette poésie narrative fonctionne autour d’un personnage qui ne peut que parler à la première personne. Le moi, le je, sont utilisés comme catalyseur du désir qui va activer les lettres, les mots, les vers, les phrases, faire surgir le texte, le récit et permettre au sujet d’accéder à son propre manque, à son apparition/disparition, à sa destination éphémère. Aussi s’agit-il d’approcher scrupuleusement —, d’emprunter son chemin — une géométrie pacifiante mais sans jamais s’y installer. Malentendu, serait donc l’autre nom pour penser, moyennant ce « chemin » et l’endurance qu’il suppose, le rapport que nous entretenons avec nous-mêmes, avec le réel, ou encore la preuve que nous ne sommes rien sinon ce rapport même. Dans cet écart, le paradoxe du semblable se manifeste nécessairement. L’élégie, c’est-à-dire la poésie en son essence, procède probablement de ce regard particulier, mélangeant audace et inquiétude, auquel correspond aussitôt dans la langue la conviction d’une singularité définitive, précieuse, de tous êtres, quels qu’ils soient, chacun conspirant à la levée pour nous d’« un jour sur la terre ». On ne s’étonnera donc pas que des fantômes surgissent, ne sont-ils pas en nous les marques vivantes de ce qui n’en finit pas de disparaître ? On ne s’étonnera donc pas que le narrateur soir aussi vivant que mort, aussi présent qu’absent. Dans une attention flottante, une écriture flottante. Tout dort en paix, sauf l’amour, ne pouvait être un continuum. Le livre est construit sous l’apparence d’un désordre où affluent les perceptions, les souvenirs, les idées, les états de conscience et d’inconscient. Fragmentaire, afin d’installer un univers discontinu mais aussi entrecoupé de longs moments de narration, de retours en arrière, de digressions, et d’épisodes farfelus, poignants, érotiques, romanesques… L ‘auteur propose une écriture libre et poétique, diverse et discontinue, à l’image de la vie. C’est peut-être pour cela que ce livre est celui qui est sans doute le plus évident — et pourtant si complexe — de la série. Découlant directement de l’écriture — de l’écoute — des autres, il en est l’avancée, la laisse de mer, le chemin de ronde, l’envers et l’endroit mélangés. Attendre et écrire sont les seules choses à faire dans ce qui, autour de nous, change sans nous.
Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Né en 1950 à Dakar, au Sénégal. Son premier pas en France a lieu à Marseille à la descente du bateau. Dès lors, enfance en Bourgogne, adolescence en Franche-Comté. Arrive en 1968 en Aquitaine. Depuis, vit, lit et écrit à Bordeaux (Gironde) et à Pontlevoy (Loir-et-Cher). Éditeur, avec Sophie Chambard, à l’enseigne – aujourd’hui en sommeil – de À Passage/Le Coupable depuis 1979. Il dirige la collection Alter & Ego aux éditions de l’Atelier in 8. Claude Chambard a engagé, il y a dix années, un projet en douze volumes intitulé Un nécessaire malentendu. Ces volumes sont douze façons d’entrevoir ce que la langue, la poésie, la prose, peuvent transformer dans l’histoire la plus banale qui soit. La vie, l’amour, la famille, les amis, la littérature, la mort… Ils sont aussi et surtout des livres de lecture. Rendre hommage à ceux qui font aimer les livres, la littérature. Pas de journée sans lecture. Et parfois le sentiment que celui que vous lisez vous a reconnu et vous fait un signe, vous envoie quelque chose que vous pourrez glisser dans votre travail.
Editeur : Le bleu du ciel
ISBN : 978-2-915232-88-2
Site Internet : http://editionlebleuduciel.free.fr/
N° de Stand : 110-112

En images

  • Tout dort en paix, sauf l'amour - Un nécessaire malentendu (...)
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Nouveautés 2014 ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : lundi 26 mai 2014, par
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.
Ces articles pourraient aussi vous intéresser