Marché Poésie 2017, États généraux#01

Accueil > Nouvelle rubrique N° 373 > Nouvelle rubrique N° 377 > Nouvelle rubrique N° 379 > Une petite fille fragile - Jacqueline PAULHAN

Une petite fille fragile - Jacqueline PAULHAN

mercredi 11 mai 2016, par Vincent Gimeno-Pons

Titre : Une petite fille fragile
Auteur : Jacqueline PAULHAN
Langue d’origine : Français
Format (en cm) : 12X17
Pagination : 328
Prix (en euros) : 18 €
Argumentaire : Voilà un récit d’enfance et de jeunesse, d’avant la naissance jusqu’aux 20 ans, qui aurait pu s’intituler « Les malheurs de Sophie », tant la petite fille - l’auteur – qui suit ses parents au gré de leurs mutations de professeurs de lettres, subit de multiples opérations et séjours en centres climatiques, d’où une scolarité en pointillés. D’Algérie en Suisse, puis de Grenoble à Paris, ce récit qui tient du conte, est un hymne à la vie, à la gaité.
L’enfant, puis la jeune fille, traverse les événements (elle a 12 ans lors de la déclaration de la 2e guerre mondiale) avec colère, tristesse, de multiples amitiés, joies et déceptions, comme toute enfance, mais sans dolorisme, ni amertume ni rancœur. La vie est une perpétuelle aventure.
La vivacité, la curiosité, l’imagination romanesque et l’extraordinaire énergie de cette enfant-jeune fille tient beaucoup plus du personnage de Guido joué par Roberto Benigni dans la « La vie est belle ». D’ailleurs Jacqueline Paulhan, belle-fille du philosophe Jean Pauhlan, termine cet hymne à la vie sur ces mots.
Une écriture d’une grande simplicité, à l’image de cette enfant qui décide, malgré les « C’est pas juste », « La pauvrette ! », « Tout irait bien si… » que « C’est l’aventure », « Encore des fêtes » et « Je marche ».
Une vie en marche, qui a fait d’une petite fille pas si fragile qu’il n’y paraît, une femme debout..
Un récit qui donne envie de vivre, de se battre, et ce n’est pas rien aujourd’hui.

Biographie ou Bibliographie de l’auteur : Jacqueline Paulhan-Weiler est née en 1927 au Havre. Emmenée par ses parents professeurs de lettres dans leurs déplacements, elle séjourna en Algérie, en Suisse, à Grenoble principalement, puis à Paris. Ses études furent entravées par de nombreuses maladies, opérations et séjours climatiques qui lui laissèrent dans l’ensemble un bon souvenir. Souvent retenue, seule, à la maison, d’esprit curieux, elle lisait pêle-mêle Jules Verne, Heidi, Stevenson, Rousseau, Walter Scott, Zola, Louis Hémon, Pinocchio,Verlaine, Voltaire… démontait et remontait tout ce qui lui tombait sous la main… ou se prenait pour un grand compositeur au piano.
Jacqueline Paulhan a été critique au journal « Le Monde ». Elle est la belle-fille du célèbre écrivain de la N.R.F Jean Paulhan.
Editeur : Editions La Part Commune
ISBN : 978-2-84418-323-1
N° de Stand : 612